Le forum Monster Hunter Portable 3rd et Unite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu ...
Voir le deal
13.99 €

histoire d'un hunter

Aller en bas

histoire d'un hunter Empty histoire d'un hunter

Message par sniper du désert Mar 10 Déc 2013 - 2:28

bon, je crée cette histoire de monster hunter avec mon perso Arthurah Meros... sachant mon don pour l'écriture, j'espère que cela vous plaira.
1ère histoire

5ème année au village de pokke... 5 ans que je suis à la recherche de ce monstre qui m'a enlevé Cori lors de cette chasse, 5 ans à le poursuivre et tout ça pour le perdre lors de ce passage au village... mais je ne désespère pas, je sais que Cori est vivant, je le sens. Mais depuis ce moment, je ne veux plus me lier avec d'autre chasseur, ceux qui ont tenté de venir avec moi pour chasser mon monstre... Il ne vaut mieux pas en parler.

Je suis Arthurah Meros, je ne recherche ni la célébrité, ni les honneurs, je crains que j'ai perdu cette partie de mon esprit lors de ce jour, en même temps que tout désir de survivre... Je ne vis aujourd'hui que pour retrouver Cori, quel qu'en soit le prix.
Ce matin, les deux autres chasseurs de pokke décident de partir faire une chasse au rathalos, mais n'osent pas me demander de participer.. Tant mieux, je ne veux plus de morts sur la conscience, pour ma part, il me faudrait des pierre-feu pour que le forgeron puisse construire une lame contre le... ce monstre.

je passe par la guilde pour ce genre d'affaire généralement, mais les quètes du chef sont plus rapides... donc en y allant, je décide de prendre un fusarbalète qui trainait ainsi que toute une boite de munitions qui allait avec et mon armure de narga avec mon morceau de la tunique de Cori, seul morceau qu'il me reste d'elle...

J'avais déjà entendu parler de ce vieux volcan, mais je ne m'attendait pas à ce que cette chaleur soit aussi énorme... bon, il me suffit que d'un  breuvage frais, ''beuh, gout fraise maintenant?'' C'est pas gràve, il faut que j'aille chercher ces pierre-feu. Pour aller au sommet, il faut que je traverse toute la zone, d'après la carte, mais il faut que j'évite les ceanator cachés, ce qui ne me pris pas trop de temps.
Arrivé en haut, j'entend les bruit reconnaissables d'un fusarbalète lourd de tigrex qui tirai en coup par coups, et ceux des boules de feu du rathalos . En regardant, je voyais que c'était les deux chasseurs du village  qui était en mauvaise posture, puisque l'un d'entre eux était coincé sous la patte du rathalos tandis que le deuxième vidait tout son stock de munition, vu le nombre de chargeurs vides à ses pieds, pour faire lacher prise. Je ne pouvais pas le laisser mourir comme ça, pas un autre! J'ai chargé mon fusarb' de munitions électriques, pris une grande inspiration et j'ai sauté de la corniche oû sont situées les pierre-feu pour les aider.

J'étais confiant dans le fait que sans le vouloir, j'ai pris un fusarbalète qui tire les munitions electriques de façon rapide. Le deuxième chasseur a très vite compris que pour sauver son équiper, il fallaît tourner autour du monstre pour lui faire lâcher prise. Ce stratagème fonctionnat au delà de toute espérance puisque les blessures du rathalos finissaient par devenir béantes, mais en plus, le chasseur a réussi a s'enfuir en tranchant une griffe avec la dague qui pu dégainer. Malheureusement, le rathalos compris que j'étais l'élément qui lui enlevait son repas, et me fonça dessus. en rangeant mon fusarbalète pour pouvoir esquiver sur le coté, j'avais complètement oublié que la zone était infectée de ceanator, ce par un coup du sort, fait qu'une de ces bête m'immobilisat en m'entaillant la jambe. Le rahtalos ne perdit pas un instant et me captura dans ses griffes avant de s'envoler pour sa tanière.

Par chance, mon fusarbalète était encore accroché à mon épaule, mais je vis que ma boite de munition s'était presque entièrement vidé sauf une cartouche que j'ignorais quel type. de toute façons, c'était ma dernière chance, autant l'utiliser. je pris mon fusarbalète,le chargeat avec ma munition en forçant,croyant que le choc avait faussé la chambre, le pointant vers une blessure du monstre, pensant ''Excuse moi, Cori, j'ai échoué'' lorsque j'ai appuyé sur la détente perdant connaissance lors de l'explosion. je me suis réveillé beaucoup plus tard, comme l'indiquait le ciel, en me rendant compte que je ne devais ma survie que par le fait que je soit tombé sur le rathalos et non sur le sol.

Je me suis relevé lentement a cause de la blessure que le ceanator m'avait infligé, mais en faisant cela, j'inspectait ce rathalos, mais il ne portait pas La marque, dommage.j'ai inspecté mon matériel... pas glorieux, le fusarbalète était en miettes, mon armureen a pris un sacré coup, mais le ire, j'ai perdu mon morceau d'étoffe de Cori, malgré le fait d'avoir cherché partoutn j'ai décidé de finir la mission quoi qu'il ce passe, et je suis retourné au lieu des pierre-feu pour le forgeron pour rentrer malgré la peine d'avoir perdu le tissu.
je suis rentré au village dans un piteux état, mais à mon habitude je me faufilait entre les batiments pour qu'on ne me voillent(?) pas. A ce moment, j'ai entendu le recit de mes aventure par un des habitants du village:
"" hey, pierus, t'a entendu l'histoire des deux chasseurs qui sont partis? Il parait que la quête était perdu lorsque le gars là, euh, Arthurah c'est ça? leur as sauvé la mise en arrivant in extrémis, mais ils ont perdu la trace de ce chasseur lorsqu'il s'est fait happé par le monstre et qu'il a utilisé une munition dragon à portée courte pour l'achever, le fou! Ils ont retrouvé ses munitions qui sont tombé lorsque le rathalos l'a attrapé mais aussi un mystérieux tissu qui planait lentement dans les air. Les deux chasseurs sont persuadé que leur sauveur est sain et sauf, et reviendra très tôt, c'est pour cela qu'ils ont mis ce tissu sur son lit... pauvres garçons... mais sinon, tu sais que pour...""

Finalement, tout s'arrangeait pour le mieux... je pu retrouver mon morceau de Cori, mon armure a pu se faire réparer, je compris un peu mieux pourquoi j'ai eu du mal a mettre la munition mais surtout le fait que j'ai pu sauver les deux chasseurs tout en laissant le doûte sur mon apparition.

Je continue toujours de penser qu'elle est vivante, quelque part. Mais je retrouverais Cori, au péril de ma vie. je continuerai à traquer ce monstre et ce  jour là, il regrètera oû il m'a séparé d'elle.

Bon voilà, ma première histoire, pour les courageux qui ont réussi a tout lire (bah pas plus compliqué qu'un fata blanc g en solo ce serai sympa de dire si je dois faire une suite ou je laisse tomber, car je n'ai reçu aucun écho. voila a plus
sniper du désert
sniper du désert

Nombre de messages : 135
Age : 26
Localisation : Cholet
Rang : S'en fout, est là pour chasser.
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

histoire d'un hunter Empty Re: histoire d'un hunter

Message par sniper du désert Jeu 19 Déc 2013 - 13:30

bon bah je fait la suite du premier passage, bon courage ^.^

Le forgeron était plutôt satisfait de mes pierre-feu mais pour me construire l'arme demandée, il me faudrait des composants du nargacuga afin de donner un aspect aiguisé à la lame. Il me fit une liste aproximative, c'est à dire des piques,  des écailles ainsi qu'un cerveau... Bon, en clair, je suis bon pour me faire un nargacuga, c'est parti . Lors de ma préparation pour affronter le monstre, je devais choisir mon équipement, j'ai décidé d'être rapide pour pouvoir lutter contre la vitesse naturelle du narga. Donc j'ai repris mon armure de tigrex, plus maniable par l'habitude, ainsi que le sabre du même monstre. En plus de mon morceau-souvenir, je pris de quoi tenir,des potions, des aiguisoirs, des pièges à choc ainsi que des marqueurs.
Mon passage à la guilde fut rapide, une quête de chasse au nargacuga venait juste d'arriver, ce qui me permit de partir à la chasse très rapidement. La guilde me déposa pour une fois au camp de base de la grande Forêt mais sans les fournitures, naturellement. pas grave, je peux m'en passer, il faut que je trouve ce monstre.

Pendant plusieurs heures j'ai ratissé la forêt sans trouver ne serai-ce la moindre queue d'un petit narga. La première fois que je passais autour du lac, je pus voir une petite harde de kelbi, comptant environ une dizaine de têtes, mais lors de ma deuxième visite, le nombre de kelbi avait diminué de deux têtes..  Je compris le lien entre ces disparition et la possible  préscence du narga, j'ai décidé de me cacher pour vérifier mon hypothèse. Au bout de quelques heures d'ennui ( voir des kelbi brouter...)lorsqu'un mouvement attira mon regard, un monstre noir comme la nuit bougea silencieusement  pour pouvoir se nourrir des kelbi. je l'ai donc laissé faire pour pouvoir le surprendre lors de son repas. Mais le problème vint lorsque je dus  surgir pour engager le combat, mes jambe ne me tenant presque plus sous l'effet de l'anylose, je n'ai pas pu porter un coup au monstre comme prévu. Le narga, m'ayant vu, décida de s'envoler  pour me perdre. je pus juste coller un marqueur sur sa queue avant son envol.

La peinture m'amena directement au nid du narga.je dégainai mon sabre lors de mon entrée dans la zone pour être prêt lorsque je m'aperçus que ma préscence a déjà été remarqué par le monstre. Pendant quelques secondes, le nargacuga et moi nous sommes regardé, jugé du danger que l'autre représentait... N'y tenant plus, je tentais une attaque brutale ayant pour but de décapiter le monstre, mais ce dernier l'évita facilement, me donnant un coup latéral de pattes, qui comme le laissait supposer ses rebords, entailla mon armure d'une facilité déconcertante . Ayant compris mon erreur, je décidait de rester à distance pour pouvoir trouver un point faible, ce qui ne se fi pas tarder lorsque le monstre se jeta en avant pour donner un coup de queue sur le coté, le simple fait de me jeter à terre me sauva, en plus du fait que je plus contrattaqué par un coup de mon sabre sur la tête du monstre, mais malheureusement, les écailles étaient plus dures que prévu, ce qui fit que d'un coup dévastateur, le monstre ne récolta que d'une cicatrice sur l'oeil. Cette blessure eut comme contrecoup la colère du nargacuga de s'être fait avoir. la puissance d son hurlement m'obligea à me protéger les oreilles, ce qui me fut fatal, le monstre m'avait fait son attaque la plus puissante, le coup de queue retourné, ce qui m'éjecta de l'endroit et me fis perdre connaissance quelque instants.

Je me réveilla par une douleur insupportable dans le bas du ventre, me clouant presque au sol, je pense qu'il s'agit d'un morceau de monstre, je me décida de l'arracher violement de ma chair pour arrêter l'hémorragie, buvant une potion pour faire passer la douleur. Mais lorsque je regardis ce ''morceau de monstre'', je  sus aussitôt que je l'avais déjà vu mais où? ce fut dans un état second que je me rappelas immédiatement où... C'était la griffe de rathian qui ornait le casque de Cori le jour de sa disparition... que faisait-elle là? Je tournait sur moi-même pour rechercher du regard d'autre morceaux révélateur de la survie de Cori mais non, rien d'autre...

Souddain le cri du nargacuga retentit, comme pour m'inviter à revenir dans le combat... Je n'allait tout de même pas lui refuser ce privilège, surtout après ce vol plané. Lors de mon entrée, le nargacuga retenta son coup de queue retourné, mais cette fois, j'était prêt a esquiver. Lorsque la queue atteint le sol, je sortit mon katana pour tenter de trancher la queue. Le premier coup ne fut pas suffisament fort pour lui couper directement la queue, et le second rata puisque le monstre a rétracté sa queue dès la fin du premier coup. Pendant quelques heures, le monstre et moi nous échangeames coups sur coups, petites coupures sur les flancs du monstre et des lacération sur mon armure. la queue avait cédé lorsque le monstre eut encore retenté son coup magistral, cette dernière ne pu supporter le choc à cause de la blessure béante de mon premier coup de katana. Je sentais que je ne pouvais plus trop tenir, la blessure du à la griffe plus les lacérations ont énormément fatigué, sans compter que je suis quasiment à cours de potion.. Je décida donc que je ne porterai plus qu'un seul coups avant de me replier pour faire les soins necessaire. Le monstre a du sentir ma fatigue et se jeta sur moi, je ne me souvint plus de ce qui s'est passé puisque la vitesse s'est passé la scene etait grande. le monstre s'est jeté sur moi, je n'ai que le temps de positionner mon sabre vers le haut avant de voir que le nargacuga s'était empalé dessus.

J'inspectais le monstre pour voir ce que je pouvais bien récupérer, mais lorsque je passais sur le dos du monstre, je vis un impact de munition normale niveau 3 ainsi que sa douille, mais d'un type spéciale, puique... c'était Cori qui les fabirquait, je me souvient de comment elle l'ai fabriquait, avec une forme bien spécifique, comme ici... la griffe en plus de la munition, c'est bien le signe que Cori est passé par là ...

Le dépeceage se passa bien pour les écailles  et les piques, mais moins ce qui concerne le cerveau, ouvrir la tête pour extaire l'organe fut plus que dégoutant. Mais j'en avait besoin alors je passai outre mon dégout pour avoir ce composant. Le voyage du retour me faisai poser des questions sur Cori, où est elle? comment elle passé icI? est-elle sauve? mais pour me répondre, je n'ai que la douille de la munition du narga et la griffe de la rathian que j'ai fait poser en amulette. Le forgeron fut mitigé devant les composants de monstre et létat de mon armure, mais ceci n'était pas important, je venais de trouver des indices que Cori était passé par la grande Forêt depuis Ce jour. Et ceci était inestinable pour moi.


Dernière édition par sniper du désert le Mer 15 Jan 2014 - 5:49, édité 1 fois
sniper du désert
sniper du désert

Nombre de messages : 135
Age : 26
Localisation : Cholet
Rang : S'en fout, est là pour chasser.
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

histoire d'un hunter Empty Re: histoire d'un hunter

Message par sniper du désert Ven 3 Jan 2014 - 1:06

bon, la suite et dernier morceau de la quête pour retrouver Cori du chasseur Arthurah va bientôt sortir pour ceux qui lisent
sniper du désert
sniper du désert

Nombre de messages : 135
Age : 26
Localisation : Cholet
Rang : S'en fout, est là pour chasser.
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

histoire d'un hunter Empty Re: histoire d'un hunter

Message par sniper du désert Mer 15 Jan 2014 - 8:07

Enfin, le forgeron a fini mon sabre contre le monstre... Pas trop tôt! Tiens, il a l'air bizarre, on dirait que la  garde est descendu entre les 2 mains. Bah, ce n'est pas grave , cela reste un sabre.
En sortant de la forge, j'ai entendu 2 villageois parler d'un monstre ailé imbattable, qui aurai été vu dans le désert. Pourvu que ce soit mon monstre, je vais enfin pouvoir y mettre fin une bonne fois pour toute ! Je suis donc allé chercher mon équipement, je pris  mon  armure tigrex (réparée depuis le combat contre le narga...), le nouveau sabre , mon amulette, ainsi que mon morceau-souvenir, en plus de mon matériel, c'est à dire, potions et aiguisoirs et boîte à munitions. Bon, je suis fin prêt pour le deuxième round
Normalement, les quêtes passechat sont interdites pour la chasse aux monstres, mais je prétextait à la chef de village un besoin urgent d'herbe pour potion,je sentais qu'elle se doutaît que je mentait. Mes soupçons sur elle se confirmèrent lorsqu'elle m'annonça que j'étais la plus grande fierté du village, et ce quoi qu'il m'arrive... Ce qui me fit un peu tiquer, elle a tout de suite compris que je partais en mission suicidaire mais me laissa partir, ayant pleinement confiance en moi et mes capacités
Lors de mon arrivée au désert, je demandait aux félynes la zone où le monstre pouvait se situer, il me répondirent  qu'il avait été aperçu près de l'oasis. Après avoir bu mon breuvage frais (décidement, je m'y ferais jamais à ce goût fraise), je couru vers l'oasis, mais des bruits si familliers se firent entendre, mais je ne les reconnaissait pas... je me suis remis a couri. Lorsque j'arrivai à destination, je ne pus en croire mes yeux, un chasseur décasqué avec une tenue  en lambeau combattait déjà le monstre! Le bruit reconnaissable depuis tout à l'heure était celui d'un fusarbalète! Mais ce fut le choc lorsque je vis le chasseur, c'est impossible! Cori? est -ce vrai? Je pris la décision d'aller voir tout en allant à la rencontre du monstre.
Le monstre me vit arriver et tenta de me faucher par un balayage de sa queue, seul le réflexe de sauter me permit d'éviter de finir à terre, et le temps que le monstre finisse son attaque, j'en profitai pour décrocher le sabre de mon dos. Le monstre enchaina par un coup de flanc stupide, qui me permit de placer une attaque sur une patte, et de me rapprocher de Cori.
-"Alors Cori, on ne m'attend même plus pour la fête?
-Arthurah? c'est toi? tu ne peux pas savoir comment tu m'as manqué!
-moi aussi, mais pour l'instant, on applique la stratégie de l'échange, ok?
-c'est parti!"
Je partit sur la gauche du monstre et Cori sur sa droite, empéchant le monstre de nous attaquer en même temps. pendant que l'un faisait diversion, l'autre en profitait pour attaquer. cela marcha quelque minutes avant que le monstre ne pense que Cori avait l'air plus faible que moi à cause de son fusarbalète.
-"Cori! maintenant!"
Lorsque le monstre lança une  attaque sur Cori, je plantai mon sabre dans le sable avant de sprinter vers ma gauche. Normalement, si tout ce passe bien, Cori devrai me lancer son fusarb', ah le voila, je me jetai dessus pour éviter de l'abimer, je sortit ma boîte à munitions et je balançait des tir de munition frag pour distraire suffisament le monstre pour que Cori puisse aller chercher le sabre. La stratégie fonctionna puisque nous avions échangé nos armes et perturbé ainsi le monstre, qui continuait à attaquer Cori qui était devenu plus dangereuse que moi.
Le combat dura une heure comme cela, à débousseler le monstre par nos changements d'arme lorsque le monstre décida de se mettre en colère, ce qui se caractérisa pour nous comme une source d'ennui potentiel. Il se redressa pour paraître plus menaçant,et hurla sa rage.
-"Hé, Art', stratégie  de vol!"
Ok, on partait sur une grosse stratégie là... il fallait que l'un de nous monte sur lui pour lui ruiner ses ailes, de préférence l'épéiste. ça, je devrai pouvoir le faire, surtout qu'on nous avons récupéré nos armes respectives. Comme prévu le monstre ne voyait que l'artilleur, ce qui me permit de monter sur son dos en utilisant ses piques dorsales, le fait de déchiqueter ses aîles ne fut pas une mince affaîre, puisque le monstre, sentant le fait  que j'était sur son dos, ne cessa de bouger pour me faire perdre l'équilibre, mais trop tard, le mal était fait, ses ailes sont en lambeaux, complètement inutiles pour le vol.
Lorsque je sautai du monstre  celui -ci en profita pour se jeter sur Cori, qui, en reculant, trébucha sur une pierre, tomba, et n'eut que le temps de lever son fusarbalète en défence avant de se prendre un coup de tête qui la propulsa directement contre le mur, je vis l'armure se disloquer sous le choc,sonnant Cori, mais je connus la vrai terreur lorsque le monstre se prépara a lancer une boule de gaz surchauffé sur elle. Je ne sus pas ce qui ce passa dans mon cerveau mais ce qui me restait d'instinct de survie disparut, je me mît à foncer  vers Cori, Non! pas encore, je ne peux pas la perdre une deuxième fois!
-"Cori attention!"
Plusieurs chose se passèrent presque en même temps. Le monstre lança sa boule sur Cori, et je savais ce qu'il me restait à faire, me jeter sur la trajectoire. La puissance du choc, la douleur inommable, la sensation de chuter, le fait de voir le flanc du torse de mon armure de tigrex voler en morceau devant mes yeux, cela ne faisait que montrer le niveau de dégat du monstre. Pendant une seconde, le temps sembla s'arrêter, et lorsque je toucha le sol, je vu dans les yeux de Cori la même terreur que celle qui m'avait saisi vingt secondes avant,ce qui m'acheva de penser que mon état était au delà du critique. lorsque le temps reprit son cours, le monstre sembla lâcher une sorte de grognement, avant de venir me prendre dans son enorme patte et de me projeter sur un éperon rocheux au dessus de la zone.
Luttant pour ne pas perdre conscience, je rampai pour voir que Cori avait repris le combat, plus déterminé que jamais.je me retournai pour voir mon état. Le coté droit de l'armure était de la couleur des écailles de tigrex, mais le coté de gauche de l'armure... oh mon dieu... Il y avait un trou de la taille de mon poing qui me traversait de part en part, la chair était carbonisée, l'armure complètement détruite, et ce qui est resté accroché a fondu. Mon bras gauche était complètement détruit, il est brulé, il me manquait même un morceau de chair la ou le tir est entré, mais à ma grande surprise, ma main avait encore gardé le sabre! Je dus faire plier chaque doigt pour pouvoir prendre le sabre, le manque de douleur m'indiquait encore l'état de mon corps, la douleur, c'est la vie. En me repenchant,je remarquai que Cori avait cloué le monstre sur place, grâce a des tir précis. Et il me vint une idée.
Je me relevai difficilement pour tenter de souffler un coup avant de sauter sur le monstre, 5 mètre plus bas. Le monstre se débattit comme un diable, sentant que je m'étais mis sur sa tête. Je pris une munition explosive que je plantais dans son oeil pour le calmer avant de me relever pour mettre le sabre au niveau de sa nuque et d'enfoncer le sabre le plus profondément possible. Je compris l'utilité de la garde abaissé à ce moment là lorsque j'ai enfoncé toute la lame que jai pu dans sa nuque, les 20 centimètre en plus permirent d'achever le monstre. Me sentant exténué, je tombait en même temps que le monstre, mais Cori me rattrapa  avant le choc.
-"Cori...
-Ne parle pas s'il te plaît, on va te sauver, hein? On va te sauver, tu vas voir! Reste avec moi! Ne me laisse pas toute seule, pas encore
-Ne t'inquiête pas , je reste avec toi pour toujours maintenant...
Un mouvement sur le coté me permit de voir que le monstre mort ne controlant plus le gaz, allait exploser. Connaissant mon état et mes chances de survie, je décida de pousser Cori dans une espèce de trou naturel, espérant la sauver, en la poussant,je dis
-Cori, Je t'aime...
Vas-y sale monstre, montre moi, ce que tu as dans le ventre! Je t'attend! Je n'ai pas peur de mourir!
Une explosion, et puis ce fut le noir, ma dernière pensée fût que maintenant que Cori est saine et sauve, je vais pouvoir enfin me reposer...
(point de vue de Cori)
J'étais complètement paniqué par l'état d'Arthurah, en plus il avait l'air de ne plus pouvoir tenir le choc, lorsqu'il vit quelque chose dans mon dos, et me poussa dans un trou. je l'entendis me dire son amour en tombant, puis son hurlement de défi face au monstre. Je fus sonné par une explosion quand différentes choses tombèrent dans le trou. Du sable, des caillou, et soudain, je vis le casque d'arthurah rouler dans le trou, complètement détruit, mon morceau de tunique volait, porté par le vent, mais le sabre d'Arthurah qui s'était envolé lors de l'explosion, retomba en embrochant le morceau de tissu. Le tissu était brulé de tout les cotés, mais l'arme n'avait aucun dommage, comme si Arthurah avait veillé à ce que ce soit sa succession . Je ressortis du trou pour voir que toute la zone de l'oasis a été détruite, et de arthurah, plus de trace, je me mis à genoux, et je me mis à pleurer, pleurer face à ce drame
Des félynes furent venu pour me raccompagner au village, vu que Arthurah n'était plus là. Je pris le casque, l'arme mais pour le bout de tissu, je décidait de l'enterrer à l'emplacement présumé d'Arthurah pour qu'il garde un souvenir de moi jusqu'à mon arrivé de l'autre coté. Lors de mon arrivé au village, une vieille dame vint me voir, et se présenta comme la chef du village. Elle remarqua ma tristesse, le casque détruit, ainsi que le sabre qui pendait dans mon dos.
-"Je suppose que vous êtes celle que Arthurah cherchait désespérement? quel est votre nom?
-Je m'appelle Cori
-Je n'aurai jamais dû lui permettre de partir en mission mais  tel était son destin. Mais il a accompli plus de chose que n'importe qui pour pouvoir vous retrouver. Dîtes vous que lors de cette quête, il a réussi les deux objectifs qu'il s'était fixé, tuer le monstre et vous retrouver. et son morceau de tissu?qu'est-il devenu? il y tenait plus qu'à la prunelle de ses yeux.
-Vous voulez parler de mon morceau de tunique? je l'ai enterré au dernier emplacement d'Arthurah
-Au moins, il part avec un souvenir de vous pour toujours là ou il est.
-Je l'espère
Depuis ce jour, je m'appelle Cori Meros, et je suis une chasseresse de montre.
sniper du désert
sniper du désert

Nombre de messages : 135
Age : 26
Localisation : Cholet
Rang : S'en fout, est là pour chasser.
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

histoire d'un hunter Empty Re: histoire d'un hunter

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser