Le forum Monster Hunter Portable 3rd et Unite
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-72%
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount à Volonté à 8€ au lieu de 29€
8 € 29 €
Voir le deal

[on] Les chaînes de Prométhée

Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Jeu 7 Mai 2015 - 23:14

Nom :  Les chaînes de Prométhée

Monstre présent : Altarius

Zone : Plateaux montagneux, présences de ruines anciennes (liens!)

Prime : 15 000z par chasseurs

Nombres max de chasseurs : 8

Client : Maze
Description : On a reçu un rapport très récent et inquiétant. Un Altarius, l'un de ses êtres oubliés depuis des centaines d'années, à refait surface. En partie responsable de l'attaque de Dondruma, nous devons mobiliser notre équipe spéciale anti-dragon ancien. Nous comptons sur vous, chasseurs de Tenmura, vous nous avez montré déjà à plusieurs reprises votre efficacité contre ces êtres. Soyez prudents, l'Altarius est une puissante créature... qui se libère de ses chaînes.

Description de l'Altarius:
Nom :  Les chaînes de Prométhée
Nom : Altarius
Description physique : Un Dragon Ancien dans un style totalement orthodoxe. Il est bipède, ses deux pattes arrières portant un corps massif et musculeux, aidés dans cette besogne par une queue osseuse terminée par un trident osseux. Ses pattes avant sont longues et solides, renforcées pour lui permettre d'encaisser plus facilement le moindre impact et pour frapper avec plus de force. En effet, ces dernières portent une couche de carapace plus épaisse, donnant la vague apparence de comètes à ses coups quand il frappe avec. Ce Dragon Ancien frappe en effet avec ses deux pattes avant, renforcées comme celles des Brachydios, dont on suppose qu'il dériverait. Toutefois, contrairement à ce dernier, malgré qu'elles soient renforcées, elles laissent les griffes apparentes au bout.
Ses pattes arrières sont assez solides pour le porter, mais même avec les solides écailles qui les recouvrent, elles restent un point faible bien exploitable, tout comme la partie inférieure du corps. Son cou est relativement court, il permet quand même à la tête de rester en hauteur, mais le monstre est capable de se dresser, passant d'une position digne d'un Wyvern Brute à une position semi-humanoïde. Il dispose toutefois de deux ailes impressionnantes, lui permettant de voler avec aise quand elles sont déployées dans son dos. Elles sont osseuses, avec des membranes tendues entre ces dernières pour soutenir le corps massif du monstre en cas de vol, toutefois, il a bien besoin de courants ascendants pour décoller. En revanche, ses ailes portent des ornements qui sont totalement spécifiques à chaque individu et agissent comme des empreintes digitales, identifiant chaque individu.
La créature mesure jusqu'à vingt-cinq mètres de long et peut se dresser sur deux tiers de cette dernière environ, la queue permettant de garder un équilibre certain. Niveau coloration, le monstre est couvert d'écailles bleu ciel, qui vont en s'assombrissant plus on remonte vers la tête, où elles sont outremer. Deux yeux verts pomme barrés d'une pupille noire lui offrent une vue exceptionnellement bonne. Ce monstre est adapté à la vie dans les très hautes altitudes, d'où sa couleur qui lui offre une protection naturelle aux ultra-violets.
Il ne chasse que rarement, principalement car son métabolisme est extrêmement ralenti et ce, à cause de son habitat. Les écailles sur la partie supérieure de son corps sont bien plus absorbantes et épaisses, formant une armure naturelle très solide et découpée en plaques. Pour la partie inférieure, plus molle, elle reste toutefois diablement solide, capable de repousser les armes les plus faibles sans qu'elles ne puissent même l’égratigner. Ses écailles plus claires forment une plaque sur son torse au niveau où son cou se relève, protégeant ses organes qui lui servent à accumuler de l'énergie. Sous-estimer ce monstre serait pure folie, car il dispose d'une capacité à accumuler l'énergie et la relarguer en passant par plusieurs niveaux de rage (allant de 0 à 5), ces derniers modifiant peu à peu son apparence en plus d'augmenter ses capacités et faisant apparaître les motifs qui ornent ses deux ailes et luire les cornes qui ornent l'arrière de son crâne. Ces cornes, parlons-en, il en a sept en tout : trois paires, disposées de chaque côté de sa tête, de plus en plus longue en remontant, et une, majestueuse, sur le bout de son museau, qui pointe vers le ciel et dont il se sert pour charger et empaler ses éventuelles victimes.
Ces DA disposent d'une seconde paire d'ailes, qui se sont modifiée à partir d'une paire de pattes. La résultante est la suivante : Deux membres, dressés dans son dos avant ses deux ailes, courbés en trois endroits pour donner une structure circulaire. Ces deux organes, hérissés de pointes osseuses, lui servent d'accumulateurs à énergie pour larguer de véritables frappes surpuissantes mixant plusieurs éléments à la fois.
Habitudes alimentaires : Carnivore, un chasseur assez peu actif.
Repas favoris : Les Neopterons, de préférence.
Lieu de vie : Sommets anciens et plateaux, il aime s'y reposer et son corps est adapté aux très hautes altitudes.
Elements : Séraphin Foudroyant (Dragon+Foudre+Feu)
Nid : Grottes près des falaises, là d'où il peut s'envoler facilement.
Rareté : 8 ou 9, cette bête est rare, mais sa population ne diminue que très peu.
Legende : On parle d'une bête dans d'anciens textes, un démon, une bête qui, en dépit de son apparence simili-humaine, serait une véritable démon une fois sa réelle puissance révélée. Selon de récentes observations, on aurait repéré un monstre, classé dans les Dragons Anciens car bien trop atypique pour entrer dans une quelconque autre catégorie, qui collerait à la description de cette bête légendaire. Mais encore une fois, le monstre n'a été qu'entre aperçu par un stagiaire dans un équipage qui rentrait sur les rotules après une expédition difficile, il se peut donc qu'elle n'ait été qu'un vulgaire fantasme.
-rapport numéro 758-A66, tiré des archives du Centre de Recherches sur les Dragons Anciens.
Mode de vie : En solitaire, il aime être seul et regarder le monde depuis son perchoir. Il défends sauvagement son territoire si provoqué cependant.
Durée de vie : Longue, faute d'observation, on l'estime à plusieurs centaines d'années.
Sous-fifres : Aucun
Apparence enragé : Plusieurs niveaux, voilà en gros ce que ça donne :
-Niveau zéro : Rien de particulier, le monstre est assez lent, voir faible même.
-Niveau un : Un énorme boost de puissance et de vitesse, le monstre se défend maintenant plus chèrement. Les marques sur ses ailes brillent un peu, mais c'est très léger.
-Niveau deux : Encore un boost de puissance et de vitesse, le monstre a maintenant ses cornes qui brillent un peu bleue, ainsi que les marques sur ses ailes, qui deviennent visibles.
-Niveau trois : Les marques brillent bien plus fort, ses écailles et cornes deviennent un peu plus brillantes également.
-Niveau quatre : Les cornes et écailles brillent bleue et intensément, on le voit clairement s'il est dans le noir car il luit de toutes ses écailles.
-Niveau cinq : Les organes spéciaux sur son dos émettent de fortes décharges d'énergie bleue. Les écailles et les cornes luisent avec intensité et les marques sur les ailes sont clairement visibles.
Attaques : Le monstre dispose d'un panel d'attaques larges, s'élargissant avec ses niveaux de rage. Les voici :
-Bunk ! (dès le niveau zéro) : Le monstre lève son bras renforcé et frappe le sol devant lui, avec force.
-Double-Bunk ! (dès le niveau zéro) : Le monstre frappe a deux reprises devant lui, ses poings ne touchent pas le sol mais la cible cette fois.
-Blast de Lumière (dès le niveau zéro) : Le monstre crache une sphère de lumière (feu+foudre) turquoise, qui fuse sur une cible et explose.
-Charge (dès le niveau zéro) : Le monstre prends son élan et charge, sa corne frontale en avant
-Cri (dès le niveau zéro) : Ce dernier est puissant, repoussant les personnes proches.
-Slide (dès le niveau zéro) : Le monstre glisse de côté en collant coup de poing vers le sol sous lui. Cette technique lui permet de passer derrière sa cible en un instant.
-Au niveau un, ses attaques gagnent l'élément Lumière (feu+foudre) et le garderont jusqu'au niveau trois, elles laissent une traînée turquoise derrière elles. (donc le bunk, le double bunk, la charge, le chare'n'slide, la charge, le turnaround et le mashup)
-Turnaround (dès le niveau un) : Le monstre tourne rapidement sur lui même en frappant sur les côtés, l'attaque frappe tout autour de lui dans un rayon immédiat, les lames du trident agissant comme tel.
-Charge'n'slide (dès le niveau un) : Le monstre charge, puis il glisse au sol en s'aidant d'un poing et repart dans une autre direction.
-Rayon de Lumière (dès le niveau un) : Rayon concentré sur une cible de lumière, l'attaque est assez peu puissante et n'est pas très large.
-Mashup (dès le niveau deux) : Le monstre charge, en frappant devant lui avec intensité et à répétition, il avance comme ça sur plusieurs mètres (jusqu'à dix frappes, vulnérabilité importante dès qu'il a terminé cette attaque)
-Triple light burst (dès le niveau deux) : Trois babales de lumière, une de chaque côté, façon Rathian.
-Balayage lumineux (dès le niveau deux) : Un rapide rayon de lumière, craché en balayant devant lui.
-A compter du niveau trois, toutes ses attaques portent l'élément séraphin foudroyant (feu+dragon+foudre) qui se traduit par des traînées turquoises parcourues de noir et bordées de rouge. (donc le bunk, le double bunk, la charge, le chare'n'slide, la charge, le turnaround et le mashup)
-Burst séraphique (dès le niveau trois) : Il crache un sphère de l'élément séraphin foudroyant.
-Triple burst séraphique (dès le niveau quatre) : la même, x3 et dans trois directions.
-Rayon séraphique (dès le niveau quatre) : Rayon de séraphin foudroyant, plus puissant que celui de lumière.
-Pilier séraphique (dès le niveau quatre) : Le monstre rugit et un pilier de l'élément séraphin foudroyant tombe du ciel directement sur la cible (façon foudre de fata)
-Balayage séraphique (dès le niveau cinq) : Rayon de séraphin foudroyant, en balayant devant lui.
-Combo-bunk ! (dès le niveau cinq) : Le monstre charge sa cible et, après un coup façon uppercut qui la fait décoller, lui envoie deux sphères de l'élément séraphin foudroyant en plein dessus, ça fait très très mal.
-Rayon oméga (dès le niveau cinq) : Le monstre plante ses poings dans le sol et décharge une partie de l'énergie accumulée dans son torse par ses ailes mutées, générant un rayon puissant et large de l'élément séraphin foudroyant, façon rayon de 'jang doré. Il ne peut pas balayer avec celui là et cette attaque l'immobilise un moment.
Attaque la plus puissante : Pilonnage séraphique (uniquement au niveau cinq) : Le monstre plante ses poings au sol et, en déchargeant une grosse quantité d'énergie accumulée dans ses organes spéciaux par rugissement, fait pleuvoir plusieurs piliers d'élément séraphin foudroyant sur la zone, façon fata blanc et son pilonnage foudre. Le monstre reste épuisé après cette attaque.
Spécial : La bête ne redescends JAMAIS d'un niveau, elle ne peut qu'augmenter sa rage, même après l'attaque ultime. En arrivant au niveau quatre, les éléments secondaires comme le poison/la para/le sommeil ne l'affectent plus, il peut être sonné toutefois.
Le cornes peuvent être cassées (les six du bord en une fois, la frontale ensuite), les ailes aussi, les organes du dos (ce qui empêche le pilier séraphique, le pilonnage séraphique et le rayon oméga). Les poings et le torse peuvent être endommagés, diminuant sa puissance, et sa queue peut être coupée, le ralentissant.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Ven 8 Mai 2015 - 13:52

Drakov entra dans le hall de Guilde, suivi d'Amélie, tous les deux s'étaient bien reposés, ils étaient fin prêts à reprendre leurs activités de chasseur.
Le chasseur avait fait rafistoler son armure Eliostra et avait pris son arme lao/kirin ainsi que celle en Xejin. Il était suivi d'une Amélie en Kirin Noir et équipée de doubles dagues en Eliostra.
L'ex-croisée Kirin demanda :

Amélie : Est-ce que ça ira toi ? On est peut être trop habitués à chasser avec nos gènes non ?
Drakov, faisant non de la tête : Toi peut-être, c'est pour ça que je t'ai demandé de rester à la maison, moi ça va, j'ai passé pas mal de temps à chasser sans ça.
Amélie, lui mettant un petit coup coude : Hé ! Je te signale que j'ai gardé encore une bonne partie de ma force et ma vitesse, je reste quand même capable d'éviter les coups assez bien et vite.
Drakov, lui souriant : Je demande à voir.

Elle ricana un peu et s'avança. Ils avaient été convoqués tous les deux, car ils faisaient partie des meilleurs chasseurs du vilalge et de l'équipe habilitée à chasser les Dragons Anciens. Et cette fois, c'était un Altarius, autrement dit un monstre dont on ne savait rien et qui s'avèrerait très probablement extrêmement fort, d'autant qu'il était peut être encore avec Jarvis, ce qui leur permettrait de régler leurs comptes avec le croisé Alatreon rapidement.
Amélie demanda, en voyant la lame en Xejin dans le dos de Drakov :

Amélie : Au cas ou il serait là, hein ?
Drakov : Ouais. Au pire des cas, c'est un poison violent donc même un monstre devrait y être susceptible, fusse-t-il un Dragon Ancien.

Ils apposèrent leurs sceaux sur la feuille de quête et s'installèrent, Larah et Talf n'allaient probablement pas tarder, et Ryu... Vallait mieux pour lui qu'il ne revienne pas, le combat contre le Zodiumbra avait de toute façon du lui donner une bonne leçon.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Ven 8 Mai 2015 - 16:33

Larah avait reçu la lettre demandant son déploiement sur la quête de l'Altarius. Elle avait réussi à prendre un déjeuner bien rempli pour pouvoir tenir jusqu'au camp une fois là-bas. Elle sentait qu'il y avait quelque chose d'inquiétant dans cette quête. Outre le fait que l'Altarius était un dragon ancien sûrement très puissant en vue de la demande des chasseurs. Elle monta pour voir comment Ryu se portait. Il avait passé son temps à dormir depuis que les médecins s'étaient penchés sur son cas. Elim était assise à ses côtés et ne le quittait pratiquement jamais, elle était très fatiguée et dormait presque debout, mais elle ne perdait pas espoir et attendait patiemment que ce guérisseur de Dondruma arrive. Le Comte avait tenu parole, ils avaient reçu quelques jours plus tôt une bourse par faucon. C'était une somme astronomique... à la hauteur de l'opération. Larah posa une main sur l'épaule de sa soeur et lui indiqua qu'elle partait pour une quête qui s'avérait très difficile. "Comme toujours", souffla Elim. "Je t'en prie, fais attention à toi, je ne veux pas qu'il t'arrive la même chose... vous êtes les deux personnes les plus chères au monde pour moi. Mais bientôt, vous serez trois et ce sera encore plus difficile de veiller sur toi." Larah sourit et félicita sa soeur. Elle ne réagit pratiquement pas, dormant à moitié. La chasseuse la souleva et la posa sur le lit, Elim ne bougea même pas et soupira, sombrant dans le sommeil. Tant de choses séparaient les deux soeurs. Elle regarda ses cheveux blonds et même physiquement, elles étaient différentes. Elle quitta la pièce et ferma derrière elle, puis la présence de Nieve la sortit de ses pensées. Elle sursauta en voyant les grands yeux bleus la regarder avec insistance.

- Non. Catégoriquement non. C'est une quête urgente et je pense que si tu viens, tu y laisseras ta peau... enfin, je veux dire, tu... tu risques de te faire très mal.
- Je veux juste vous observer pour cette première quête. Je n'interviendrai pas et au pire, souvenez-vous, les felynes peuvent creuser sous terre. Je serai toujours à l'abris, je vous promets.
- Très bien, mais si les choses commencent à empirer, tu devras aller nous chercher des fournitures au camp, comme ça au moins, on aura un approvisionnement constant... si ça ne te dérange pas.
- Pas du tout, nya ! Si je dois faire ça pour vous voir, alors c'est très bien !
- Ok, tu as des équipements ?
- Une armure de fer !
- Mets-la, ça sera déjà ça...
- Rejoins-moi à la Guilde.

Le felyne hocha la tête et partit s'équiper. Larah sortit de chez elle et sentit quelque chose au-dessus d'elle. Elle leva la tête et ne vit que le ciel bleu. Depuis son expédition au volcan, elle se sentait très paranoïaque. Le croisé l'avait réellement écrasé de sa présence. Elle espéra ne pas le recroiser de si tôt. Elle se rappela qu'elle avait promis à Al'Gieba de passer le voir avant qu'elle ne reparte en quête. Elle avait récupéré son armure en Zodiumbra quelques jours plus tôt et le wyverien voulait la voir avec le diadème. Larah vit la maison de Talf et hésita à y passer d'abord. Non, elle lui ferait la surprise, pensa-t-elle. Après tout, cette armure était littéralement rayonnante. Mais pas non plus le genre à se faire remarquer, enfin certes, le Zodiumbra était doré, mais Jagamore avait atténué l'éclat avec des pièces plus sombres, de un, pour comme il avait expliqué, éviter d'éblouir les autres chasseurs dans les environnements produisant beaucoup de lumière, comme le volcan, mais de deux, pour alléger l'armure. Les écailles et les cuirasses de Zodiumbra était très lourde et Larah préférait la mobilité.
Elle toqua à la porte de la maison de Keil et Tana et se fit ouvrir par cette dernière qui avait l'air complètement endormie. Elle fit à peine la bise à Larah et retourna en silence s'asseoir sur une chaise. Al'Gieba était penché sur un livre, et comme l'avait prévu Tana, il savait déjà lire et pratiquement parler. Larah le salua et il se leva en silence et esquissa presque un sourire en voyant la superbe armure. Il s'approcha et demanda dans un langage un peu saccadé s'il pouvait regarder en détail. Larah l'autorisa en soupirant. Elle demanda à Tana pourquoi elle était si fatiguée et elle répondit : "Il a passé la nuit à me poser des questions sur les Thanatos et les Keilactas et il a émit des hypothèses sur le lien mental que nous faisions avec ces corps. Cet homme se pose des questions qu'aucun être humain ne s'est encore jamais posé." Al'Gieba toucha les écailles Zodiumbra en silence, émerveillé par l'éclat et l'épaisseur. Puis il passa devant l'épée de Crimson qu'il décrocha doucement. Larah se tourna pour voir ce qu'il faisait, il lui expliqua :

- Cette épée est trop lourde pour être bien maniée.
- C'est le but, j'utilise l'inertie pour me battre avec.
- Inertie ? Demanda-t-il avant que Tana ne lui traduise en Zodiumbra. Ah je vois, oui c'est bon choix. Le poids mène la lame profondément dans la chair et permet de frapper fort. Mais je suppose que cela manque de précision.
- Evidemment. Et indéniablement de la maîtrise. Il y a longtemps que je n'avais pas manié l'arme lourde, expliqua Larah. Je m'en sors mieux avec des double lames. Mais d'un autre côté, vu les monstres que je dois affronter, j'aimerai pouvoir être capable de frapper fort et d'être agile à la fois.

Le wyverien se mit à réfléchir et se leva. Il se caressa la barbe qui poussait au bout de son menton et il alla chercher des papiers et des morceaux de charbons pour écrire. "Tana ? Pourriez-vous aider ma personne pour faire plans de l'arme ?" Tana soupira et émit un grognement désespérée. Elle souleva son fauteuil et l'amena près de la table où elle s'affala. Larah avait confié à Al'Gieba les plans de l'arme qu'elle avait reçu dans le colis. Il ne connaissait pas non plus la langue, pour ça, expliqua-t-il, il leur fallait un codex. Il voyait de quelle langue il s'agissait et avait tracé quelques lettres à Larah pour qu'elle puisse reconnaître l'écriture si jamais un jour elle devait être confrontée à des fresques. Il affirmait l'existence d'endroits où les langues se mélangeaient, c'était là que leurs ancêtres échangeaient les secrets de leur langage. Si jamais elle passait dans des ruines, elle regarderait attentivement. Désormais dans sa sacoche de chasse, elle avait du papier et un morceau de charbon pour pouvoir recopier les fresques. Ils étaient repartis sur des calculs. Larah les laisse tranquille et alla chercher Talf.
Elle arriva chez lui et entra doucement. Elle voulait être discrète mais avec une armure qui projetait les rayons du soleil sur quelques kilomètres, c'état un peu raté. Enfin, elle exagérait, ce n'était pas si lumineux, mais passer d'une armure kirin noir à une l'armure du dragon solaire, c'était un sacré coup. Elle ne vit pas Talf dans le salon, alors elle monta et le vit penché au-dessus d'une table. Elle fut immédiatement inquiète. Talf qui ne dormait pas, c'était effrayant. Elle toqua à la porte et il ne réagit même pas. Elle toqua encore plus fort et il se retourna en sursautant, faisant voler les différents papiers sur le bureau. Il s'arrêta un moment et regarda l'armure de haut en bas. Il siffla et s'approcha doucement. Il toucha les écailles et s'éloigna. "Je m'attendais à voir une boule de disco, je suis déçu". Larah se demanda ce qu'il voulait bien dire par là et le prit dans ses bras. Il faillit se faire empaler sur les nombreuses pointes. "Larah, on n'avait dit pas avec les armures. Aïe." Elle s'excusa et le laissa repartir. Il alla enfiler la sienne. "J'ai reçu une lettre pour une chasse à l'Altaria..." Altarius, reprit Larah. "Oui, fin, tu m'as compris. Je me disais que j'allais peut être pas y aller, mais vu que tu pars, j'ai pas trop le choix je crois." Elle regarda autour d'elle et vit de nombreuses notes accrochées sur les murs. Des recherches. Elle s'approcha d'une avec des dessins anatomiques dessus. Elle allait la décrocher pour la lire mais Talf lui prit des mains et lui demanda un peu d'intimité. Larah haussa les sourcils : "Je te rappelle qu'on est ensemble et que je sais déjà de quoi tu as l'air sans tes vêtements." Talf la souleva malgré son armure et la déposa dans le couloir, non sans effort.
Il ferma la porte et Larah se retrouva devant, comme une idiote. Elle aurait défoncé la porte en demandant ce qui clochait chez Talf, mais elle sentit le calme apaisant de la couronne et elle laissa tomber. Elle lui cria à travers la porte qu'elle allait à la Guilde et qu'elle l'y attendait. Il ne répondit pas, elle recula désemparée mais le laissa, il devait avoir une bonne raison à cela.
Derrière la porte, Talf s'assit devant sa table et se posa les mains contre le front, puis passa sur ses yeux. Il rangea nombreuses de ses notes et se prépara pour partir.


Nieve attendait déjà, droit comme s'il était à l'armée, il attendait que Larah arrive. Il se tenait à côté de l'une des hôtesses qui le trouvait "trop mignon" et qui tentait de le caresser mais l'armure l'en empêchant, elle lui disait juste à quel point il était "une jolie boule de poil". Larah arriva au comptoir et posa la lettre devant le nez de l'hôtesse qui sursauta et voyant à qui elle avait affaire, ne dit rien. Elle échangea la lettre contre le papier de la quête où Larah apposa son sceau de chasseur. Elle remercia l'hôtesse qui essaya de sourire et elle demanda à Nieve de la suivre.


- Si ça c'est pas une armure pimp, fit Drakov en la voyant arriver. Où est Talf ?
- Il arrive, il avait des choses à régler.
- Ok, je vois, en tout cas, cette armure en jette. Et tu as enfin utilisé l'écaille ciel ! Super, bien content qu'elle soit entre de bonnes mains, s'écria Amélie en voyant le diadème. Et mais... qui est-ce ?
- Nieve, Drakov et Amélie. Drakov et Amélie, Nieve. Un felyne qu'on m'a confié, il nous observera pendant la quête. Il ne chassera pas avec nous, il sera là pour nous apporter des provisions si cela tourne mal.
- Nya, à votre service !
- Qui te donne des felynes comme ça ? Demanda Drakov.
- Bof, comme d'habitude, le même qui m'a donné la couronne. C'était un échange je crois.
- Je serai aussi furtif que votre ombre, nya !
- Il a intérêt, parce qu'un Altarius, si on nous a convoqué, ça doit être très, très violent, fit remarquer Amélie.
- Il va falloir faire gaffe et s'adapter au possible à cette bête inconnue, continua Drakov. J'ai déjà quelques stratégies en tête, au cas où il soit du type Daora ou Teostra, sinon, si c'est plutôt un axé sur la force, on sera plutôt défensif.

Larah opina. Elle proposa d'autres stratégies, mais tant qu'ils n'avaient pas la bête en face, ils ne pouvaient rien prévoir. Talf arriva quelques minutes après en silence, il semblait préoccuper derrière son casque. Il rejoignit les autres et fit comme si de rien n'était. Ils s'allaient alors partir pour les montagnes.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Ven 5 Juin 2015 - 23:21

HRP : Désolée pour l'absence, révisions. Saber m'a demandé de post, alors voilà :


Le vent leur souleva les cheveux et quelques pièces de leur armure se mirent à cliqueter. Ils virent au loin de nombreuses plaines et plateaux. Le temps n'était pas très bon, de gros nuages gris survolaient les montagnes, malgré quelques endroits partiellement ensoleillés. Les chasseurs avancèrent et sortirent du camp de fortune monté à leur intention. Ils regardèrent autour d'eux les merveilleux paysages qui semblaient s'étendre infiniment. Ils virent au loin un wyvern voler et comprirent après l'avoir identifié qu'il s'agissait sûrement d'un rathalos en fuite. Ce qui annonçait déjà un peu la couleur. Larah se rendit compte que pour une fois, ils étaient 4, comme le voulaient les règles. Ils avaient souvent fait usage de d'autres membres en plus, mais à chaque fois, ils étaient taxés sur la prime et recevaient les mêmes rations que s'ils n'étaient que 4, la Guilde ne pouvait pas assurer plus de provisions, les règles étaient les règles. Il y avait cette fois-ci Nieve, mais il ne chassait pas. Oh non, il ne valait mieux pas qu'il chasse pour sa première quête, pas face à un dragon ancien. Elle vit qu'il portait une flûte de santé dans son dos et elle sourit, tant mieux, du soutient ne sera pas de refus. Drakov regarda l'armure de Larah et déclara : "Tu vas nous faire repérer facilement dans ce paysage grisâtre..." Certes, c'était vrai, malgré que Talf ait une armure rouge flamboyante et Drakov une tout aussi visible, elle allait être la source de leur problème niveau discrétion. Elle fit la moue derrière son masque. "Au moins, je pense que je vais difficilement me faire blesser, c'est d'une solidité sans précédent", assura-t-elle. Le croisé opina et hocha la tête, il réfléchit à la possibilité de se faire une armure avec le prochain dragon ancien. Ils affrontaient de plus en plus de monstres surpuissants et voyaient bien que la difficulté des quêtes étaient croissantes.

Ils s'arrêtèrent quelques instants pour regarder la carte, ils ne connaissaient pas bien cette région. Larah remarqua des carrés rouges dessinés un peu partout. "Qu'est-ce que c'est ?" Demanda-t-elle. Amélie réfléchit un court instant et lui répondit qu'il était possible que ce soit des ruines ou au moins, un semblable signe de civilisation. Quel jour de chance, se dit-elle. Pile quand elle avait besoin de faire un tour dedans. Pourtant, elle sentait que le destin ne l'avait pas mené ici, mais bien le dragon ancien. Il avait sûrement une raison d'être venu ici. Ces êtres étaient toujours doués pour les prophéties et autres mythes dont ils étaient issus, et comment, c'était eux-même qui fabriquaient des tissus de mensonges où s'accrochaient les humains. C'était Laft qui pensait comme cela, pour lui, il n'y avait pas de dieu, seulement des prétendants divins. Or, ils avaient bons être dotés de pouvoirs surpuissants, ils étaient mis à terre par des chasseurs, tôt ou tard. Il renifla bruyamment, faisant exprès d'attirer l'attention sur lui pour que Larah comprenne que derrière les fentes du casque du chasseur se trouve Laft. Il fit chauffer ses bras en les agitant en cercle. La chasseuse essaya de ne pas lui donner l'attention qu'il cherchait et se pencha de nouveau sur la carte. Drakov pointa du doigt une zone où avait été vu le dragon ancien par le ballon de la Guilde. "Commençons par là." indiqua-t-il. Les autres acceptèrent de partir d'abord en contrebas pour s'il le faut remonter et trouver le dragon au sommet. Mais il était fort probable qu'il ne soit pas bien loin.

La nature était extrêmement silencieuse, comme si elle gardait un état de calme avant une montée d'énergie titanesque. Les arbres faisaient mollement voler leurs feuilles. Amélie se concentra sur les alentours, essayant de trouver la moindre source d'énergie, mais oubliant que ses gènes étaient partis, elle souffla de désarroi. Ce n'était pas non plus handicapant, mais un bien bon avantage était parti. Drakov la rassura en lui passant la main dans la sienne et la serrant. Ils savaient tous deux que le combat allait être dur sans les pouvoirs Kirin. Malgré ce handicap, elle gardait ses capacités de rapidité, ce qui était un très bon point. Elle repensa à ceux morts pour s'en débarrasser et serra les poings, acceptant de se battre pour eux. Ils prirent une allure plus rapide quelques secondes après que Larah entende quelque chose. Ils virent des oiseaux s'envoler et se mirent à courir en leur direction, se séparant de quelques mètres chacun. Amélie sautant facilement entre les obstacles, Talf les contournant, Drakov et Larah se souciant guère des branches qui auraient pu les arrêter, ils les brisaient dès qu'ils passaient. Ils se stoppèrent tous au même niveau : Ils étaient au sommet d'une colline rocheuse, et plus bas, ils virent la queue bleue de l'Altarius s'agiter mollement. Ils suivaient du regard l'ossature. Passant du bout de la queue osseuse à la colonne, de la colonne au cou, du cou à la tête, où ils virent les 7 cornes caractéristiques de la bête. Nieve, qui fut silencieux tout le long, se jeta dans les branches d'un arbre et observa le monstre avec sa vision plus développée. Il fit signe à Larah qu'il analyserait les mouvements du dragon. Ce dernier esquissa un petit mouvement sur le côté et étira ses ailes, découvrant les organes étranges sur son dos. Drakov s'accroupit et regarda plus en détails les bras osseux.

- Wyvern brute, fit-il en voyant le phénotype du monstre.
- Aviaire, ajouta Amélie, en vue des ailes.
- Ancien, conclut Larah.
- Tuable, finit Laft.
- Il a l'air très lent, remarqua Amélie, ça va être bien pour moi, je vais pouvoir le surprendre et être un vrai fléau.
- Lent, mais pas moins puissant, fit remarquer Nieve, montrant les énormes bras.
- Ça ressemble à un bracchydios, avec des ailes, ce qui est assez étrange, mais on pourra être pas mal agressif vu son poids, analysa Larah, il ne pourra pas tous nous gérer. Amélie et Drakov en offensif, Talf et moi, on vous couvre.
- Pas question, l'interrompit Laft, moi je frappe aussi, je me cache pas derrière le bouclier !
- (Larah allait lui répondre mais Amélie la devança) Non, c'est stupide, tes armes ne traverseront pas son armure, même renforcées. Il vaut mieux trancher cette bête, pas l'écraser. Les armes tranchantes seront sans doute supérieures aux armes contondantes. A moins... de frapper la tête, et de préférence, le museau si je ne me trompe pas.
- Vous en savez rien, vous ne l'avez jamais affronté. Alors je fais ce que je veux.
- Non Laft, ne mets pas en péril la quête ! Lui souffla Larah.
- Je m'en moque de ce que vous pensez, je vais me faire cette bête avec mes poings.

Le dragon ancien sentit de l'agitation et tourna la tête vers les chasseurs qui se cachèrent, sans même les voir, il sentit leur odeur et s'approcha un peu de la colline rocheuse. Il prit une courte inspiration et rugit. Ils se bouchèrent les oreilles, le cri étant très grave, il leur fit vibrer les tympans. Nieve resta un peu sonné et ne bougea pas de son arbre. Il se leva haut sur ses pattes arrière et se laissa retomber avec force, faisant trembler le sol et des rochers s’affaissèrent. Amélie sentit le sol s'écrouler sous elle et elle recula d'un pas. "Je crois qu'on est invité à descendre."

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Mer 1 Juil 2015 - 14:49

Ils se laissèrent glisser jusqu'en bas de la pente le dragon ancien les attendait, les fixant d'un regard quelque peu détaché, il ricana :

Alta : Seulement quatre ? J'imaginais que vous seriez au moins huit, bah, je vois tout de même que vous portez les cuirasse de mes frères sur vos épaules, vous devriez être un challenge à ma hauteur.

Ils se fixèrent tous : Comment pouvait il être aussi confiant tout en sachant que tous ses mouvements étaient aussi lents ?
Le combat débuta quand le colosse d'azur leva son poing et le fracassa dans le sol en plein milieu de leur formation, les forçant à se séparer, Larah et Drakov d'un côté, Amélie et Laft de l'autre.
Ils profitèrent du fait que le monstre ait une énorme latence pour charger et frapper, les deux lames de Drakov et la GS de Larah percutant avec force son flanc, alors que la lance de Laft et les doubles dagues d'Amélie lacérèrent l'autre flanc.
Leurs armes eurent du mal à passer l'épaisse carapace du dragon ancien, ce colosse était extrêmement dur, bien plus que ne l'avait été le Zodiumbra.
Le Dragon retira son poing du sol et tourna vers le duo Larah/Drakov, menaçant de leur coller un violent coup de ses poings renforcés, les deux chasseurs n'eurent aucun mal à esquiver l'attaque du monstre d'un bond en arrière, le colosse se retrouva face à face à eux, Amélie et Laft lui chargeant les pattes arrières, mais malgré leurs efforts, le monstre ne cilla même pas, leurs armes traçant pourtant des traînées rouges vives dans les pattes arrières du colosse.
Le monstre les dégagea d'un petit coup de queue, Amélie parvenant à l'esquiver et Laft bloquant l'attaque, qui eut une puissance surprenante compte tenu de sa lenteur. Il en perdit quelques mètres sous l'impact. Il prévint :


Laft : Faites gaffe ! Il cogne vachement fort !

Le fait que même lui le considère comme tel en disait long sur la force de l'impact qu'il avait pris.
Drakov et Larah frappèrent ensemble dans la face du Dragon Ancien, concentré sur l'arrière. Les deux armes crissèrent contre les cornes, les endommageant un peu mais avec difficulté, ne laissant au final qu'une trace blanchâtre le long de ces dernières.
L'altarius ricana :


Alta : Ah ah ah ! Intéressant, il semblerait que je vous sous-estime vraiment... Bien, accélérons les choses.

Ses ailes et cornes émirent une légère lueur bleutée, ses deux étranges membres épineux, formant une arche dans son dos, émirent quelques éclairs turquoises. Le Monstre poussa un rugissement féroce, qui les força tous à poser un genou au sol, quand ils purent refaire attention à leurs environs, ils notèrent la différence : Le monstre s'était dressé sur ses pattes arrières, il avait une position semi-humaine ainsi.
Le dragon fit s'entrechoquer ses poings et gratta au sol avec une de ses pattes arrières, ses deux ailes battant légèrement pour soulever un petit nuage de poussière qui se dissipa bien vite. Le Dragon chargea et ils comprirent que maintenant, le colosse ne déconnait plus, il était rapide, bien plus rapide, son poing s'illumina en bleu turquoise et s'abattit droit sur Amélie, qui esquiva d'un bond en arrière, les yeux écarquillés par la rapidité de l'attaque par rapport au départ du combat.
Le monstre ricana légèrement :


Alta : Surpris ? Rassurez-vous, l'échauffement commence à peine.

Ils avalèrent leur salive, il avait l'air bien sur de lui, ça n'annonçait rien de bon.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Lun 6 Juil 2015 - 1:41

L'Altarius renversa un arbre qui tomba dans un bruit terrible, emportant avec lui les branches de ses voisins et les tirant vers le sol. Nieve dut sauter de son arbre en miaulant très fort de peur et il atterrit près du dragon ancien qui tourna la tête et l'aperçut. Il rugit et tenta de l'écraser avec son poing mais Larah sauta en fente, son arme en position de parade. Elle bloqua le coup et glissa sur le sol après être tombée sur les fesses. Le coup avait fait vibrer l'arme et l'écho avait secoué les bras et les jambes de la chasseuse, la faisant tomber. L'Altarius se tourna à moitié pour donner un coup de poing balayant. Nieve creusa immédiatement et Larah se laissa tomber sur le dos, le poing lui passant à quelques centimètres du casque. Elle sentit l'élément étrange du dragon contre son casque. L'Altarius n'en avait pas fini et leva son deuxième poing et le lança vers la chasseuse, mais il tapa à côté. Cependant, il tourna sur lui-même pour faire face à Amélie qui attaquait sa queue et cette dernière tapa Larah sans que ce soit voulu. Elle ramassa son arme après avoir secoué la tête, heureusement, ce ne fut pas très fort... Drakov bondit et fendit l'air avec ses lames, droit vers la carapace des pattes arrière et fut confronté à une résistance hors pair. Ses lames crissaient et rebondissaient contre la cuirasse bleutée. Il frappa encore mais seulement des étincelles jaillirent. Il fit la moue et glissa sur le côté pour éviter un coup de poing qui faillit le faire tomber tellement il secoua le sol. Il se remit bien droit et fit une roulade avant pour être hors de portée des poings. Le monstre leva la tête et vit Laft qui frappait sa queue, seule cible atteignable pour lui. Le dragon fit bouger sa queue de gauche à droite avec violence, puis profitant de l'élan donné celle-ci, il tourna complètement et écrasa ses deux poings en face de lui. Drakov s'arrêtant net devant les deux énormes masses qui brillèrent. Il sauta en arrière par réflexe, comme si de la poisse explosive sortait des poings du titan, pourtant, ce n'était pas un bracchydios... simple réflexe de chasseur se dit-il.

Mais ce réflexe lui sauva la mise, alors que les poings étaient plantés dans le sol, l'Altarius fit un slide sur le côté et grâce au mouvement de Drakov, il ne put l'enchaîner davantage. Le chasseur faisait face au dragon, pile pour ne pas être à porter des poings. Il attendit une seconde sur cette position, le temps qu'il y est une diversion crée. Larah abattit avec force son arme sur le flanc du dragon ancien qui tourna la tête dès qu'il sentit ses écailles crisser. Il se tourna complètement, la gueule illuminée d'une lumière bleue. Il tira un projectile vers la chasseuse, qui l'esquiva d'une roulade et quand elle se releva, sentit le souffle de l'explosion derrière elle. Amélie prit note de l'attaque et essaya de se souvenir de chaque mouvement du monstre. Elle fit une roulade avant et plongea ses lames devant elle, frappant à plusieurs reprises les pattes du titan. Ce dernier tenta de l'écraser mais ce fut inefficace, il ne tenait pas assez bien sur ses pattes et faillit perdre l'équilibre, qu'il garda finalement en écrasant son poing au sol. Il chargea devant lui, faisant reculer Laft en urgence. Le dragon se tourna très rapidement et tira une sphère bleue devant lui, irradiant le sol et ce qui se trouvait autour, c'est à dire Amélie et Laft, qui esquivèrent tant bien que mal l'attaque. Amélie tomba en à genoux et se releva de suite, pour voir que le monstre était déjà en face d'elle. Elle vit très vite ses yeux verts passer devant son visage et l'instant d'après, dû esquiver un coup de poing. Cette fois-ci, elle ne put complètement esquiver et le bout du poing s'arrêta contre son bras. Elle fut expulsée au sol mais se releva sans attendre. Elle sentit l'instant d'après la douleur, pas très importante étant donné que l'armure absorbait les dégâts qu'elle subissait, mais elle se rendit compte de la puissance des poings. Seul le bout l'avait touché et l'avait envoyé à deux mètres de là. Elle secoua la tête et démonisa ses armes. Retournant à l'assaut du monstre. Ce dernier tourna la tête et frappa avec vivacité Laft qui esquiva en se jetant à terre, mais un autre coup l'attendait. Larah se jeta encore dessus et para le coup. Elle tomba sur le côté, entraînée par son arme. L'Altarius ricana :

- Tu tombes déjà ? Ce n'est que le début !
- On n'est pas encore à fond, s'écria Laft en regardant son bras droit puis l'oeil droit fermé de Larah.
- Alors qu'attendez-vous ? De simples chasseurs ne me feraient pas perdre mon temps !

Il fit un slide sur le côté et passa derrière Drakov, "Cette fois, je t'ai !" s'écria le titan avant d'écraser son poing devant lui. Le croisé eut le réflexe de se jeter au sol, encore plus vulnérable, mais le poing fut dévié par Amélie qui attaqua le bras du titan avant qu'il ne lance son coup vers Drakov. L'oeil de l'Altarius était tout près du visage d'Amélie, qui de ses lames, tentait de repousser les muscles du dragon ancien. Il cligna de l'oeil, déployant ses paupières latérales et sortit son poing du sol, faisant comprendre à Amélie que son influence était minime. Il tenta de l'attaquer mais elle esquiva avec facilité, comprenant le schéma de ses attaques basiques. Il grogna et tenta de l'attaquer encore mais son attention fut retenue par Laft qui lui avait donné un coup sous le menton. Il sentit des éclairs le picoter sous la gorge et voulut s'en débarrasser.

Il courba la tête pour mordre mais il était bien trop grand pour atteindre Laft, il claqua des mâchoires à quelques dizaines de centimètres de la tête du chasseur. Ce dernier se retourna et frappa les mâchoires avec témérité. Il recula et passa entre les deux pattes arrière pour s'échapper mais la queue martelait le sol. Il fit une roulade sur sa droite pour l'éviter mais le dragon leva sa patte et écrasa le sol. Laft trembla sur place et tomba sur un genou. Le dragon fit un bond en arrière et s'élança vers lui, le poing en avant. Le chasseur eut tout juste le temps d'attraper son bouclier et de se protéger. Il décolla en arrière et s'écrasa sur les fesses... après avoir traversé une vieille souche d'arbre. L'Altarius gronda de joie et se tourna vers Drakov. Larah accourut et glissa au sol pour rejoindre Laft. Elle lui attrapa le casque mais il repoussa son bras avec force et tourna la tête en se relevant. Il rangea son bouclier derrière et repartit affronter le monstre. L'Altarius sauta en l'air et s'écrasa en face de Drakov qui bataillait avec ses lames en l'air, pour faire reculer les mâchoires du monstre. Larah observa ces étranges organes dorsaux. S'ils pouvaient envoyer quelqu'un sur le dos et l'attaquait, ce serait un grand avantage. Elle était persuadée que s'ils étaient si bien protégés par les ailes et la position debout du monstre, c'était pour une raison. Des points faibles à tous les coups. Elle posa une main sur le pommeau de son arme et se mit à courir pour frapper dès que l'occasion s'offrait.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Ven 10 Juil 2015 - 20:55

Drakov, en forçant un peu plus, parvint à tenir les mâchoires du grand dragon loin de lui. Le colosse d'azur fut cependant forcé de se retourner, Amélie et Laft revenant lui frapper les pattes arrières. Le monstre grogna et les dégagea, tournant sur lui-même, ses poings laissant une traînée bleue derrière lui.
Les deux chasseurs esquivèrent de peu la puissance attaque d'un bond en arrière, prêts à revenir directement à l'assaut du Dragon Ancien. Ce dernier enchaîna rapidement du coup percutant vers le sol, qui le fit légèrement trembler et déstabilisa Laft, mais pas Amélie, qui sauta en l'air pour taillader le bras et utiliser son poids comme soutien à l'impact. Les deux lames en Eliostra crissèrent dans la cuirasse renforcée des bras, laissant deux entailles qui ne saignèrent pas. Elle s'en vit rassurée : sa technique était correcte, elle avait juste mal choisi l'endroit de son attaque.
La contre-attaque du colosse arriva cependant rapidement, les crocs du monstre claquèrent là ou elle s'était trouvé, n'eut elle pas bondi en le voyant arriver du coin de l’œil.
Larah lança à Drakov, qui examinait le monstre et ses mouvements un petit peu en retrait, le temps qu'il reprenne son souffle également :


Larah : Son dos ! Faut viser son dos ! J'suis presque sur que ces deux trucs bizarre sont des points faibles.
Drakov : Je t'envoie dessus ou tu te débrouilles ?
Larah : D'abord faudrait voir à le ralentir celui là, il est bien torp rapide pour qu'on tente quoi que ce soit je pense.

Il opina simplement et réfléchit un petit peu : Le faire tomber, bien que ça semble difficile, était l'option la plus simple dont ils disposaient.
Il chargea, courant droit vers le monstre, qui tirait trois balles de lumière dans la direction d'Amélie, laquelle commençait à manquer de souffle pour esquiver toutes ces attaques. Grâce à feu ses gènes, elle avait une perception et une vitesse supérieure à celle d'humains normaux, ce qui lui permettait d'esquiver les assauts violents du monstre.
Le colosse d'azur reçut un assaut de Drakov, qu'il porta en sautant, ayant noté l'efficacité des coups porté ainsi par Amélie. Les deux lames percèrent la carapace du monstre et, bien qu'elles eurent été peu profondes, elles saignèrent un peu. Il eut un sourire satisfait, c'était possible de briser cette cuirasse après tout. Le colosse grogna en ressentant les coupures sur ses pattes arrières qui, bien qu'assez fortes pour le porter, étaient un de ses points faibles.
Laft rugit et chargea la patte arrière du dragon, la heurtant de tout son poids bouclier en avant. Le dragon grogna et bascula de côté, tombant lourdement de côté en lâchant un cri de douleur.
Larah et Amélie chargèrent de concert, les deux s'était concertées pendant l'assaut de Drakov et Laft. L'imposante lame de Larah et les deux dagues d'Amélie cognèrent contre les deux ailes atrophiées du dragon. Les deux organes furent brutalement assailli par les lames, qui percèrent la cuirasse grâce aux attaques sautées d'Amélie et aux coups portés avec élan de Larah. Les deux ailes tinrent cependant bon pour le moment, ne saignant qu'un peu et crépitant sauvagement pour les repousser.
L'Altarius se redressa brusquement et s'ébroua, ricanant :


Alta : Je vois, z'êtes peut être un peu plus coriaces que je le pensait.

Il poussa un cri féroce et ses cornes brillèrent, tout comme les splendides motifs de ses deux ailes. Le Dragon Ancien fracassa ses poings l'un contre l'autre, visiblement il n'avait pas encore tout donné, ce qui inquiéta les chasseurs : Il se retenait encore ? Il avait plusieurs niveaux de rage ?! Bordel ce monstre n'avait aucun sens ! A quel point pouvait il encore se renforcer ?!

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Dim 12 Juil 2015 - 0:56

L'Altarius leva le pied du sol et l'instant d'après il fracassait son poing contre Larah qui s'envola s'écraser dans un arbre, le brisant. Elle tomba au sol, le souffle court, et mit le poing au sol pour se relever. Incapable de comprendre ce qui s'était passé, elle releva la tête, des morceaux d'écorces tombant au sol. C'est là qu'elle se rendit vraiment compte de la résistance de l'armure Zodiumbra. Elle avait certes décollée du sol et s'était écrasée contre un arbre quatre mètres plus loin mais le coup avait été en partie absorbé. Elle secoua la tête et vit que l'Altarius avait largement le dessus. Drakov enchaînaient les roulades pour éviter les poings ravageurs bleus. Une traînée de lumière suivait leur mouvement et rappelait le jet des comètes. Le monstre rugissait à chaque coup qu'il portait. Le sol fut rapidement un énorme terrain à trou. Talf daigna attaquer les pattes arrière du dragon mais quand celui-ci se retourna pour riposter, il eut à peine le temps de se protéger avant de prendre un coup énorme dans le bouclier, le faisant glisser sur le sol. Le lancier prit une grande inspiration et regarda par-dessus son rempart, mais l'Altarius avait déjà bougé et il était sur le côté, lancé pour écraser le chasseur. Ce dernier eut à peine le temps de tourner son bouclier. Il fut projeter sur un arbre avec fracas. Le dragon ancien rugit et se retourna vers Amélie qui ne lui laissait aucun répit. Sa bouche s'illumina de bleu clair et un énorme rayon d'énergie irradia le sol et les arbres plus loin.

Amélie se releva, la tête tournante et sentant le sol fumer à quelques centimètres d'elle. L'Altarius s'approchait lentement pour son état actuel. Elle reprit immédiatement connaissance des lieux et quand il leva son poing, elle roula sur le côté, dans le sillon qu'avait creusé le dragon avec son attaque. Elle se releva et plongea en avant, les lames dégainées, esquivant à nouveau le coup du monstre. Elle se retrouva entre les pattes et tournoya sur elle-même à une vitesse folle. Ses lames s'illuminèrent de rouge et elle bondit en tournoyant. Le titan tenta de l'écraser mais elle était déjà partie quand sa patte écrasa le sol. Il tourna sur lui-même pour la retrouver mais lorsqu'il tourna la tête, une énorme épée s'abattit sur sa tête, le faisant vaciller  sur le côté avant de claquer des mâchoires et reprendre le contrôle. Larah fit un mouvement circulaire avec son arme et la souleva vers le ciel, frappant sous la gueule du monstre qui ferma la bouche contre son gré. Il tenta de l'écraser avec son poing droit mais elle se protégea derrière son arme. Mais il enchaîna, la faisant perdre sa garde. L'épée tomba sur le côté et comprenant qu'il n'était plus nécessaire de se protéger, la chasseuse plongea au sol et fit une roulade avant, rangeant au passage son arme avant de se relever pour courir. Le monstre rugit et commença à la suivre à toute vitesse. Elle se jeta au sol et il passa au-dessus d'elle. Il dérapa et se tourna vers elle, juste avant de découvrir Drakov bondir d'un arbre, ses deux armes en l'air. Il les abattit sur le visage de la bête qui recula la tête de surprise et bascula en arrière.  

"C'est le moment !" Cria Larah à Drakov.

Le chasseur hocha la tête et sauta sur le dos du monstre qui n'hésita pas à se relever. "Accroche-toi !" lui hurla Amélie. Il fit ce que lui conseilla sa petite amie et tint bon alors que l'Altarius se balançait sur les côtés et roula même une fois sur sa gauche pour le faire tomber. Il reprit son souffle un instant et cela laissa à Drakov le soin de lui marteler les organes dorsaux avec ses armes qui rebondissaient sur la carapace. L'Altarius repartit de plus belle et cette fois-ci, le croisé fit tomber une de ses armes. Le monstre tapa dedans sans vouloir et l'envoya plus loin. Talf courut et attrapa l'arme en attendant que le chasseur fasse son affaire. Cette fois-ci, lorsque le Titan reprit son souffle, il frappa plus fort sur les organes. L'Altarius siffla de douleur et tomba en avant, après un petit saut causé par la douleur. Larah s'élança et prit appui au sol, les mains sur son arme, préparant sa charge. Elle sentit rapidement la puissance monter en elle et sentant le bon moment, elle décrocha son coup en plein dans le dos du monstre, cette fois-ci causant un petit saignement anodin, mais bon signe pour les chasseurs. Amélie termina son enchaînement quand le monstre se releva.
"D'accord, c'était la première et dernière fois que vous montiez sur mon dos !" Il finit sa phrase avec un coup de poing de Laft dans le museau qui ne sembla pas le gêner. Il repartit aussitôt, soulevant le corps de Laft au passage et l'envoyant voler dans un arbre où il tomba ensuite des branches en râlant. Drakov recula, craintif que le Titan ne tourne sur lui-même et il avait vu juste. Il reçut la queue de plein fouet et tomba au sol. Il se releva d'un bon, la main sur ses côtes, et but une potion l'instant d'après. Larah avait déjà rangé son arme et esquivait les coups successifs du monstre. Mais le dernier fit trembler le sol si fort qu'elle n'arriva pas à courir et tomba. Elle roula sur le côté quand l'imposante queue s'abattit par terre.
Le Titan se tourna et rugit vers Amélie qu'il prit en chasse l'instant d'après.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Mer 15 Juil 2015 - 14:46

Le monstre chargea droit vers Amélie, qui dut courir à toute allure pour ne pas que les mâchoires claquent sur elle, elle pivota en un éclair et bondit de côté, se mettant hors de portée d'un puissant coup qui s'abattit là où elle avait été.
Elle prit son élan et repartit vers lui, tailladant ses pattes avant, arrière et son ventre par dessous, les plaques du ventre étaient encore plus épaisses que le reste, ses lames ne purent que crisser contre, mais en contrepartie, ça donna un peu plus d'élan à ses armes pour taillader les pattes arrière. Amélie termina son passage et bondit en avant, évitant une sphère turquoise qui s'écrasa juste là où elle avait été, mais qui lui brûla quand même le dos et dont le souffle la projeta un peu trop en avant, la faisant tomber à la renverse.
Laft vit une chance et chargea, son bouclier en avant encore une fois, visant les pattes arrière en vue de faire chuter le monstre. Mal lui en pris car ce dernier le vit venir et le repoussa d'un puissant coup de queue, lequel lui fit perdre cinq bons mètres tant il fut puissant.
Larah et Drakov frappèrent de concert sur la face avant, le poing planté dans le sol était une cible facile, mais la cuirasse qui le recouvrait était épaisse, très épaisse, si bien que seule la GS de Larah parvint à l'ébrécher et y faire une entaille, qui saigna relativement beaucoup. C'était un bon signe, une fois son armure brisée, le monstre devenait de suite abordable. Drakov attendit un peu et, quand le dragon se tourna vers Larah, il sauta et fracassa ses deux armes dans la face de l'Altarius, qui vit son sang couler depuis l'entaille, faite avec force.
Le monstre se tourna vers Drakov et commença à avancer vers lui, levant son poing, le croisé esquiva d'un bond en avant et, pensant que l'assaut était terminé, se prépara à bondir de nouveau à l'attaque. Il avait tort, l'attaque débutait à peine et le monstre continua sa charge, fracassant son poing sur le sol à répétition, à la manière d'un Brachydios. Drakov fut envoyé voler par les puissantes attaques et se releva difficilement, fumant encore à cause des explosions d'élément Lumière provoquées par l'attaque. Cela confirmait ses doutes, normalement, il n'aurait pas du prendre aussi cher à cause d'une simple attaque, mais elle impliquait la foudre, sa faiblesse en tant que croisé Tigrex, ainsi il avait donc bel et bien ses gènes.
Il avala rapidement une méga-potion et, notant que le monstre s'était arrêté après son attaque, notamment car un de ses poings était encore planté dans le sol, il chargea, devancé par les autres chasseurs.
Larah fracassa le plat de son imposante GS dans les pattes arrières, coup qui fut enchaîné par un coup de bouclier sauté de Laft, faisant vaciller le monstre. Amélie porta le coup final, prenant appui sur les épaules du lancier pour sauter et pousser le monstre au sol d'un coup de pied joints sauté.
L'Altarius s'écrasa lourdement au sol, le croisé Tigrex arrivant à peine passa dans le dos et, glissant entre les ailes, il entama les deux organes situés sur le dos du Dragon, lesquels saignaient déjà du à son précédent assaut et à celui de Larah. Il enchaîna les frappes sur la carapace, bien moins épaisse desdits organes mais n'eut au final que peu d'occasions de frapper, le monstre se redressant rapidement.
Le colosse d'azur s'ébroua, sentant leurs lames s'acharner sur sa cuirasse et poussa un violent rugissement qui les fit tous reculer sous l'impact des ondes sonores. Il ouvrit en grand ses deux ailes, et décolla, tirant deux salves de trois sphères de Lumière. Les impacts furent assez vastes pour toucher tous les quatre chasseurs, lesquels se retrouvèrent au sol. Le dragon, toujours en l'air, leur lança :


Alta : Je vous attends dans les ruines, au Sud, j'ose espérer que vous serez un peu plus aptes à me combattre après ce petit interlude.

Il décolla rapidement et partit à toute allure hors de leur champ de vision. Ils se redressèrent tous, péniblement, et après quelques regards échangés pour vérifier s'ils allaient bien, Laft déclara :

Laft : Bon, on le poutre comment celui là ?

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Mar 21 Juil 2015 - 1:56

Laft se laissa tomber sur son postérieur et aiguisa sa lance en silence, le regard plein de colère et la bouche fermée sur une ligne dure. Larah retira son casque pour respirer. Cette armure assurait une très bonne protection mais tenait chaud. Elle regarda le casque où était glissée la couronne. Elle se tourna vers les autres qui discutaient stratégies. Drakov s'assit sur une vieille souche brisée et regarda les autres en se remettant les cheveux en place :

- Ok, c'est un sacré monstre et je pense qu'on va plus en entendre parler que du Deviljho ou l'Escarah, mais on a progressé depuis ces deux-là. Là ce qu'on est en train de vivre, c'est un test d'endurance. Il faut qu'on l'épuise avant que nous ne soyons les plus faibles.
- Facile à dire, mais on dirait qu'il se recharge à chaque stade, pointa Amélie. Impossible de le faire se fatiguer, c'est comme s'il n'avait pas de limite de "stade". Ahh... là j'avoue qu'un coup de croisement aurait été d'une aide précieuse.
- Tu n'as peut être plus tes gènes, mais toi au moins, tu te déplaces toujours aussi vite, laissa s'échapper Laft. Talf est une vraie tortue ! Ce bouclier est trop lourd et cette lance trop grande !
- C'est le principe d'un lancier, le coupa Larah. Se déplacer lentement derrière un rempart imprenable et taper quand le moment est le plus propice.
- J'ai pas de leçon à recevoir de toi ! Tes coups sont si aléatoires que j'ai failli me faire couper en deux deux fois ! S'écria Laft en se levant et en pointant du doigt Larah.
- Hé, une minute, Talf s'est déjà adapté à mon nouveau style, si t'es pas content, tu lui laisses les commandes.
- Il est pas là, imbécile. Et à mon avis, il le sera pas pendant un moment.

Laft la bouscula et passa devant eux, en direction des ruines. Larah se tint en silence droite, les sourcils froncés avant de se tourner vers ses deux camarades :

- Si mes coups sont trop aléatoires et dangereux, il ne faut pas attendre que je blesse quelqu'un pour me le dire !
- A... Aléatoire ? Je croyais que t'avais pleinement conscience de ce que tu faisais, bafouilla Drakov en se frottant la tête.
- Je propulse ma lame et laisse mon corps suivre, je ne choisis pas toujours sa destination...
- Uh, moi ça m'allait jusque là, maintenant je fais me concentrer dessus et ça risque d'être dangereux.
- Non, concentre toi sur les poings du monstre ! S'écria Amélie. Il est trop dangereux pour être négligé une seule seconde. Je ne sais pas quelle stratégie on doit prendre...
- On doit s'adapter, reprit Larah. Il doit y avoir un schéma de ses attaques, sa vitesse doit avoir un revers de lame et il doit y avoir une faille dans sa cuirasse.
- Oui, j'aimerai autant trouvé ça vite avant qu'il nous écrase ! soupira Drakov. On continue comme on a fait jusqu'à présent. On ne se laisse pas distraire.
- Et on évite de faire appel aux gènes ou à un union, leur ordonna Amélie, c'est compris ? On doit garder nos atouts pour le dernier moment... Ce dragon n'est pas idiot, il pourrait aussi bien nous contrer.

Ils opinèrent et reprirent la route, rejoignant Laft qui marchait déjà sur des ruines millénaires.
Ils s'arrêtèrent sur le "pas de la porte", l'entrée de ce qui semblait être une cité abandonnée depuis des lustres par une civilisation disparue. A moins que ce ne soit le cas. Nieve passa devant et regarda bouche bée les ruines qui semblaient n'avoir que très peu subies l'érosion du temps. Certes, la végétation avait repris ses droits, mais de grands murs gris surplombaient le plateau, mettant à l'abris un savoir perdu. "C'est ici qu'on va combattre le dragon ?" demanda Amélie, "quel gâchis". Laft n'étant pas du tout du même avis le fit savoir en crachant sur le sol marbré. Larah lui en aurait collé une si elle ne portait pas sa couronne. Le felyne se mit les pattes sur les yeux en secouant la tête avant de descendre un peu plus bas regarder un mur portant d'anciennes runes et symboles. Laft shoota dans un caillou et marcha vers le coeur des ruines, seul. Larah se rappela avoir pris du matériel spécial pour noter quelque chose d'intéressant pour Algieba. Elle s'avança vers Nieve qui posa la patte sur le mur se tourna vers la chasseuse : Wyverien, nyah. Drakov l'avait déjà deviné, les humains n'auraient jamais laissé ça comme ça. Il remarqua alors plus loin d'énormes traces, comme si des sillons de terre avait été formé par quelque chose de rampant. Il en parla à Amélie et elle lui demanda : "Comme un serpent géant ?" Mais la taille des sillons était tel qu'ils en éclatèrent de rire, s'imaginant qu'un monstre aussi grand pourrait exister que dans les folklores.

Nieve courut à un autre mur et regarda les ruines. "Il y a pleins de dessins de monstres, nya !" C'était vrai et les chasseurs se rappelèrent avoir vu des dessins semblables dans la Tour. Amélie avala de travers quand elle vit le dessin d'un serpent. Drakov la rejoignit et regarda. Si chaque dessin était fait sur une seule "case", le monstre là était sur deux. Et juste à côté, il y avait une représentation d'un pic de montagne se faisant étouffer par le serpent géant. "Et là, en tout petit... ce sont des gens ?" demanda Drakov. Sur quoi, Amélie répondit : "Non, ce sont des monstres je crois." Ils croisèrent leur regard et retournèrent voir les sillons au loin. Une ancienne présence leur fit se mordre les lèvres et leur mit la boule au ventre. Larah regarda elle aussi et ne fit pas le lien immédiatement. Puis lorsque cela percuta son esprit, elle s'ouvrit à Minuit quelques instants et lui demanda s'il avait déjà croisé telle créature, il réfléchit et elle vit passer beaucoup d'images de monstres qu'elle ne connaissait pas. Il répondit que non, mais qu'il avait déjà vu de telles traces. Ils devinrent tous blancs quand elle reporta les paroles. "Hé.... je crois que le dragon ancien nous attend, non ?" Tout d'un coup, la chasse devenait une partie de plaisir.

Laft marchait seul quand il entendit un bruit derrière lui, il se retourna, les poings en l'air mais vit qu'il était seul. Il sentait cependant une présence non loin d'ici. Juste là. Il soupira en baissant les poings. Il retourna sur son chemin quand il fut prit d'une grande démangeaison dans le bras droit. Il ne put s'empêcher de frotter, frotter, frotter encore, mais cela ne partait pas. Il s'énerva très vite et hurla de rage tant c'était insupportable. Il finit par frapper un mur de toute sa force, le fissurant sous l'impact. Il resta un moment le poing contre le mur, hoquetant. Il regarda alors le trou qu'il avait fait en retirant doucement son poing, et qu'en il recula complètement, il vit une trace bleu au plus profond de la fissure. Il regarda sa main droite et sourit : C'est enfin revenu.

Le cri de rage de Laft les rappelèrent à l'ordre. Ils prirent la route et suivirent les traces de Laft dans la poussière. Larah vit que Nieve était absorbé par les ruines. Elle l'appela et lui demanda de chercher les traces d'un codex, quoi que cela puisse être. Il réfléchit :

- Mais... je ne vous verrai pas combattre !
- Alors essaie de le trouver le plus vite possible ! Il doit y en avoir un, non ?
- Par raison scénaristique, j'imagine que oui....
- Hein ?
- Je vais vous trouver ça, et après ?
- Tu viens me retrouver. J'ai de quoi le transporter. Quand tu reviendras, l'Altarius sera peut être encore plus fort, alors sois prudent je te prie.
- Il n'a pas semblé faire attention à moi, nya, ça devrait être facile de lui échapper.
- Bien, je compte sur toi. Fais attention à toi.
- Plutôt à vous, nya, les os brisés, c'est très douloureux !

Larah frissonna en entendant le ton sur lequel il avait dit ça : joyeux. Elle retourna voir les autres et ils virent Laft qui les attendait, en tapant du pied. "Eh, si t'avais vu ce qu'on a vu..." commença Drakov. "Je m'en fous." le coupa le pugiliste. Il leva le bras et pointa du doigt une colonne bleue de lumière qui s'éteignit vite. Ils comprirent que le dragon ne voulait pas attendre. A mesure qu'ils se rapprochaient ils entendaient d'énormes bruits. Un énorme rocher s'écrasa à quelques mètres d'eux. Le dragon rugit si fort que le sol trembla sous ses pattes. Il passa à travers un mur et regarda les chasseurs stupéfaits. Il frémit et se jeta sur eux. Ils se séparèrent d'un bond et dégainèrent, le dragon semblait encore plus énervé qu'avant. Mais ce n'était peut être qu'une impression. Il écrasa son poing droit près de Larah qui bascula en arrière. Elle roula entre ses pattes et s'échappa en courant, l'arme toujours dans le dos. Il se tourna et tenta de la poursuivre mais il se rendit compte qu'Amélie serait peut être le problème actuel. Elle massacrait ses pattes comme elle le pouvait, les armes entourées d'une aura rouge. Il tenta de la mordre mais elle évita d'un mouvement fluide. Il grogna et n'abandonna pas, mais un coup de poing dans son museau le reconcentra sur Laft qui le frappait inutilement de ses poings. Il ne faisait rien à part attirer l'attention du monstre. Et c'était peut être une bonne chose.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Jeu 23 Juil 2015 - 15:28

Le dragon ancien frappa vers Laft, qui s planqua derrière son bouclier, prêt à arrêter la vigoureux assaut. Il en perdit quelques mètres sous la puissance de l'impact. Le lancier pesta : On aurait dit que cette saloperie cognait encore plus fort qu'avant !
Larah sembla noter également la différence, elle vit que le dragon n'avait plus l'air aussi calme qu'avant, désormais il frappait dur, en montrant les crocs à chaque impact, comme s'il commençait à perdre petit à petit la raison. La chasseuse profita du fait que le dragon s'apprête à tirer sur Talf pour lui fracasser sa GS dans les pattes arrières, le faisant tomber lourdement au sol. Drakov, Amélie et Talf en profitèrent, le dernier bashant le crâne de l'Altarius de coups de son lourd bouclier, tentant par là de le mettre KO.
Drakov et Amélie se concentrèrent sur les organes du dos, qu'ils parvinrent à esquinter un peu plus, mais sans réellement parvenir à les briser. Le colosse se redressa et poussa un rugissement autrement plus féroce que ceux auxquels il les avait habitués. Quand ce fut terminé, ils constatèrent que les motifs de ses ailes brillaient de couleur vive et que ses cornes luisaient presque.
Il râla, même si ça ressemblait plus à quelque chose que l'on dirait sous l'effet d'une colère noire :


Alta : Me forcer a passer au niveau quatre, je vous jure vous allez regretter cette erreur !

Il redressa la tête et tira vers les trois assaillants, se contentant de dégager Larah d'un violent coup de queue, qu'elle para, malgré qu'elle y perdit à peu près trois mètres. Les sphères partirent, mais cette fois-ci, pas de lumière turquoise, non, elles étaient certes en partie mais elles étaient bordées de rouge et parcourues d'ondulations noires. Ils comprirent que la bête avait probablement ajouté un élément encore à la lumière, ce qui n'annonçait rien de bon s'ils la prenaient de face. Laft para, son bouclier manquant de la brûler tant il chauffa sous l'impact, Drkaov et Amélie purent bondir de côté à temps, mais le premier, un peu plus lent, reçut une partie de l'attaque dans un de ses mollets, qui lui fit soudainement outrageusement mal, malgré qu'il eut porté une armure Eliostra.
Le dragon ancien entrechoqua ses poings et chargea droit sur lui, ces derniers laissant une traînée de même couleur, Drakov esquiva un premier coup tant bien que mal et Amélie parvint à reprendre l'attention du monstre avant que son bien-aimé ne se mange un uppercut dans les dents.
Elle esquiva une sphère de ce nouvel élément suivi d'une série de trois coups de poings.
Larah chargea, mais Drakov prévint, ayant réfléchi un peu sur la façon d'aborder la chose depuis le dernier combat :


Drakov : La queue ! Coupe la lui ! Il ira bien moins vite sans ça !
Larah : T'as pas besoin d'me le dire, j'avais noté !

Elle abattit sa lame en plein sur la queue du monstre, dans laquelle l'épée passa relativement facilement, en découpant une bonne partie mais ne tranchant pas l'appendice net. Le dragon nota l'assaut et se retourna, balayant le sol du poing cerné d'élément, Larah nota l'attaque qui arrivait dans son dos et bondit de côté in extremis, sentant sa peau picoter quand le poing la frôla.
Laft prit la suite en tapant dans la face du Dragon d'un coup de bouclier qui fit vaciller un peu le monstre. Drakov et Amélie en profitèrent pour frapper de concert dans la queue, leurs lames entaillant de plus belle cette dernière, qui saigna abondamment mais refusa pourtant de céder, l'os au centre étant bien plus résistant que les frêles écailles la couvrant.
L'Altarius fit un brusque demi-tour et, cognant ses poings l'un contre l'autre, il chargea en frappant rapidement devant ses pattes. Les explosions de ce nouvel élément survenant à chaque impact furent brutales et Drakov et Amélie furent chacun pris dans l'une d'elles en tentant d'esquiver, ils se retrouvèrent fumant au sol, se sentant comme si un Gravios leur avait roulé dessus, c'était arrêté et avait fait demi-tour pour un second passage. Ils se redressèrent, non sans avoir pris une potion max, qu'il leur fallait minimum pour ne plus souffrir et notèrent que la monstre s'était aussi arrêté, ahanant un peu. Il se retourna cependant vers eux avant qu'ils n'en profitent, mais ils savaient désormais que cette bête avait bel et bien des poings faibles.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Sam 1 Aoû 2015 - 14:18

L'Altarius resta suffisamment longtemps immobile pour que Laft se place à la perfection pour un uppercut qui lui fit claquer les mâchoires sur sa langue. Il rugit de douleur et recula, du sang dans la bouche. Il s'était mordu la langue avec violence, mais pas assez pour la trancher net. Il regarda Laft d'un oeil nouveau, comme une menace. Les autres chasseurs se regardèrent : comment avait-il pu frapper si fort ? Laft esquiva sur le côté en prévision d'une riposte du dragon ancien qui ne se fit pas attendre. Mais il jouait dans ses jambes. Le titan n'arrivait pas à le déloger. Il anticipait chaque mouvement et les esquivait comme s'il était un courant d'air, se déplaçant avec aise sur ses deux jambes, désormais libéré du poids de la lance qui était par terre, à une dizaine de mètres de là. L'Altarius sauta sur place, se déséquilibrant lui même un peu. Il renifla avec force et décida de charger Amélie, sûr que Laft ne suivrait pas cela. L'ancienne croisée n'eut pas de mal à esquiver le monstre qui ne la visait pas vraiment. Le dragon ancien se retourna, content de voir que Laft était resté sur place, faisant tourner son bras droit. Son poing était entouré de cette étrange chose bleue, que Larah reconnut immédiatement. Mais depuis son combat avec Rhan, Talf ne l'avait plus jamais utilisé, alors comment se faisait-il que Laft l'active ? Elle resta perplexe et inquiète, cette chose ne semblait pas être inoffensive... autant pour celui qui se faisait frapper que celui qui frappait.

Drakov en offensive prit l'initiative de frapper le dragon qui sortait des gravas des ruines. Il lui porta plusieurs coups dans les jambes qui le firent réagir au quart de tour. Il esquiva les énormes crocs, voyant du sang couler entre chaque. Puis il évita de justesse le premier coup de poing et sauta pour que le deuxième s'écrase au sol. L'Altarius souffla un instant et reprit son courroux. Il martela le sol et fit trembler Drakov sur place à plusieurs reprises, le faisant presque tomber à chaque fois sans pour le moins réussir. Il sauta en arrière et laissa place à Larah qui écrasa sa lame lourde sur toute la longueur du titan, le faisant reculer d'un pas en prévision d'un deuxième coup. Elle ramassa son arme avec peine, essoufflée par le mouvement. L'Altarius grogna très fort et tenta de l'attaquer mais lorsqu'il vit Laft se positionner à quelques pas, il recula et écrasa d'énormes racines sous son poids, leur laissant la joie d'imaginer ce qu'ils leur arriveraient si le titan leur tombait dessus d'une façon ou d'une autre. Laft se mit à courir, son avant bras désormais recouvert de cette armure bleue. Il sauta en l'air et frappa l'aile de l'Altarius, ce qui lui permis de faire diversion malgré les faibles dommages qu'il causa. Il esquiva le coup de queue qui lui était destinée et qui renversa une colonne de pierre. Il sauta en avant pour éviter que les pierres lui tombent dessus. Il remarqua alors que la queue allait bientôt céder si les assauts dessus étaient encore plus sauvages. Il n'attendit pas plus pour le faire remarquer aux épéistes, mais évidemment, le dragon comprit immédiatement et joua plus défensif, sans pour autant perdre son agressivité. Drakov et Larah se regardèrent et le plan fusèrent entre les deux, sans besoin de communiquer. Larah s'écarta du combat tandis que Drakov fit signe à Amélie de le suivre.

Le dragon les regarda se séparer sans comprendre. Mais Laft martelant ses tibias, il se reconcentra et souleva sa jambe très haut, tel le ferait un deviljho, et la laissa retomber lourdement au sol. Ce dernier trembla avant de se fissurer et ouvrir une faille entre les pieds de Laft qui fut déstabiliser. Suffisamment longtemps pour qu'il se prenne la queue retournée du titan. Il roula sur quelques mètres avant de se relever, puis il vit que le monstre n'en avait pas fini avec lui et qu'il bondit droit sur lui. Dans un mouvement désespéré, il roula sur le côté, laissant le dragon broyer la roche sous ses serres. Il souffla un instant avant de voir qu'il était toujours à ses trousses. Il courut vers Amélie qui allait dans sa direction. Il lui fit signe de dégager mais elle alla si vite qu'il ne comprit pas de suite ce qui s'était passé. Elle glissa littéralement sur le sol en tournoyant, évitant ainsi Laft d'un cheveux, et les lames déployées telles l'extension de ses bras, elle lança un assaut monumental sur le torse du monstre en pleine charge. Elle passa ensuite sous sa cible en se baissant et se releva juste à temps pour donner quelques coups à la queue. L'Altarius tomba en avant et glissa au sol. Il se remit sur pieds la seconde d'après, surpris d'avoir été moins rapide.

Drakov abattit ses armes contre les bras du dragon après avoir vu une faille, l'Altarius leva ses bras et les écrasa au sol sans vraiment viser le chasseur mais seulement pour le faire reculer le temps de repérer les autres chasseurs. Il vit Amélie qui courait vers un monticule de pierre pour sauter. Il se tourna vers elle pour l'en empêcher mais elle sauta à ce moment et donna deux coups dans ses omoplates. Il recula à peine, assez satisfait de ne pas avoir été renversé. Il claqua des dents vers Drakov, lequel retint son souffle quand les deux mâchoires claquèrent l'une contre l'autre. Le croisé recula pour échapper à une nouvelle morsure. Il fit un pas de côté et donna un coup avec son arme principale dans les poings du titan qui se mirent à briller avec force. Il détourna les yeux quelques secondes pour évaluer la position de chacun mais ce laps de temps lui fut fatal : l'Altarius donna un coup de flanc au croisé qui recula en arrière, les armes croisées ayant à peine absorbé le choc. Il recula et sauta sur le côté pour se mettre à l'abris, il prit une potion pour apaiser la douleur. Il jeta un coup d'oeil au dessus de sa cachette et vit que Laft, plus motivé que jamais, s'en prenait sans s'arrêter à la bête qui peinait à le toucher. Mais il retrouva rapidement ses esprits et dans un rugissement, il reprit sa vitesse incroyable. Il passa à côté de Laft en faisant racler ses poings au sol, le chasseur avait esquivé d'un pas en arrière mais il vit de petites sphères bleues et il comprit que ça allait faire mal. Elles explosèrent toutes en même temps, et malgré leur petite taille, elle lui firent assez mal à cause de la combinaison de petites explosions. Il recula fumant et posa fermement le pieds au sol, se tenant le bras droit avec lequel il s'était protégé, désormais recouvert de l'armure bleu. Il ricana quand il vit ça et ria encore plus fort lorsque Larah s'était arrêtée dans en plein mouvement, effrayée par cette arme qui refaisait surface. L'Altarius remarqua son manque de concentration et lui envoya sa queue dans le dos, la faisant tomber face contre terre. Elle secoua la tête, faisant tomber les morceaux de terre qui s'étaient collés à son casque. Elle baissa de nouveau la tête lorsque la queue repassa. Elle sortit rapidement de cette situation, trainant son arme.

Amélie pendant ce temps était entre les pattes du titan et lui faisait comprendre qu'un tourbillon de coups était loin d'être la chose la plus agréable qu'il ait eu à encaisser. L'Altarius fit un pas en arrière et frappa d'un coup vers la chasseuse qui sentit le "souffle" du bras juste devant elle. Elle retint son souffle et sentit la chaleur sur sa peau, elle fit une roulade sur le côté lorsque le second poing écrasa le sol. Le dragon expira violemment et tourna la tête lorsqu'il vit Drakov en l'air, il ouvrit la gueule pour cracher une sphère de lumière bleue mais il rata son coup lorsque Larah donna un énorme coup de plat de son arme sur la patte arrière du titan. Le croisé en l'air fut projeté encore plus vite par l'explosion derrière lui. Il lacéra la chair du dragon mais celui ci tint bon et ne tomba pas. Il resta simplement sur place le temps d'encaisser. Puis il souffla violemment et rugit pour intimider les chasseurs. "La prochaine fois qu'on fait un assaut aérien, il tombe" fit comprendre Drakov.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Mar 11 Aoû 2015 - 16:58

Le titan Azur grogna et mit deux grands coups de ses ailes, repoussant ceux qui s'acharnaient sur ses jambes et se propulsant en arrière. Il se retrouva à quelques mètres d'eux et fracassa ses poings l'un contre l'autre, ricanant :

Alta : Bon... Cette fois, ça commence à bien faire.

Les dessins sur ses ailes, ainsi que ses cornes pulsèrent d'un turquoise brillant. Le monstre frappa deux fois l'air devant lui, laissant ces traînées de couleur bleue, bordées de rouge et traversées de noir. Les deux membres modifiés du Dragon Ancien se mirent à crépiter sauvagement, montrant aux chasseurs toute l'énergie qu'ils contenaient.
Drakov lança un soupir d'exaspération :


Drakov : Mais bordel il va se retenir encore longtemps celui là ?
Laft : T'aurais p'tet préféré qu'il nous latte à fond dès le départ ?

Le croisé ne répondit pas, il se prépara cependant à se battre avec la bête. Les autres étaient aussi prêts, mais rien n'aurait pu les préparer à ce qui suivit : Le dragon, d'une impulsion au sol, lança une charge à une vitesse folle, collant un coup de poing en passant au milieu du groupe, coup qui percuta la lame de Larah, qui eut à peine le temps de parer l'assaut. Elle perdit trois bons mètres et ahana quand elle se stabilisa, comme si parer cette attaque avait pris tout ce qu'elle avait.
Le monstre s'arrêta en milieu de charge, plantant son autre poing dans le sol et pivotant autour, il balaya la zone d'un rayon de cet étrange élément. Les trois autres bondirent, un peu trop tard pour Drakov qui se mangea une partie du rayon dans la jambe, ce qui le fit se tordre de douleur en percutant le sol.
Le monstre resta un instant à récupérer, un instant pendant lequel ils frissonnèrent, tant l'élément qu'usait le monstre leur piquait la peau, tant son regard, désormais dénué de toute forme de civilité, montrait que la bête ne leur ferait plus aucun cadeau. Cet ennemi était puissant, puissant comme jamais ils n'en avaient affronté, un monstre qui se trouvait sur le même plan que le Zodiumbra, une divinité dans un corps charnel apte à retransmettre sa puissance.
Le dragon ancien scruta soudain le ciel, voyant deux ombres noires comme la nuit passer au-dessus de lui. Il grogna et planta ses poings dans le sol, poussant un rugissement tonitruant. Le ciel, légèrement assombri, fut percé, percé par une multitude de rayons de lumière, de ce nouvel élément destructeur. Les deux ombres dans le ciel furent poussées à se poser, afin de ne pas être prises dans le bombardement
Les chasseurs, eux, eurent fort à faire pour ne pas être pris dedans non plus Larah se jeta sous un rocher, abri dans lequel Laft la rejoignit, barrant l'entrée du trou de son bouclier. Drakov, lui, nota qu'Amélie et lui-même étaient encore bien exposés et, sans y réfléchir, activa ses gènes sur ses jambes, ce qui lui permit de fuser droit vers sa bien-aimée à une allure bien plus élevée que la normale, mais tout en cachant la transformation avec ses jambières. Il attrapa Amélie en passant et fusa droit vers un autre rocher, sous lequel il glissa, dérapant au sol.
Les deux groupes restèrent là, en silence, Drakov avalant une potion pour calmer ses jambes, très douloureuses. Une fois l'assaut furibond terminé, les deux groupes restèrent là, silencieux, à observer le Dragon, qui ahanait un peu. Le monstre se redressa et s'ébroua, lançant :


Altarius : On se reverra, ce que vous cherchez est dans le temple au fond de ce village.

Il décolla, à toute allure, en direction dudit temple. Que voulait-il dire par là ? C'était la question que tous les quatre se posèrent. Mais avant tout, les choses devaient être mises au clair :

Larah : Bon, on le poursuit ou on abandonne ?
Drakov, rangeant ses deux lames dans son dos : Pas moyen, on est là pour le ramener au centre de d'étude sur les Dragons Anciens, on va faire ce qu'on a à faire.
Laft : En parlant de ça, qui est le génie qui a eu le plan de garder c'bestiau sous Dondruma ? Jarvis aurait pas été là pour les libérer, on aurait plus de QG de Guilde à l'heure qu'il est.

Ils opinèrent tous, vrai que l'idée de ramener un tel monstre dans une ville très peuplée était peu plaisante, aussi ils opinèrent tous :

Amélie : Tuons-le. Tant pis pour la prime, je préfère largement éviter qu'il rase une grande ville.

Elle avait dit ce que tous pensaient. Et ils se mirent en marche, silencieusement, crapahutant dans les ruines. Drakov demandant quand même :

Drakov : J'suis pas le seul à avoir vu les deux ombres noires qu'il a tenté d'abattre ?

Ils opinèrent tous, Larah souleva, pensive :

Larah : Il tente de protéger quelque chose on dirait...
Drakov, serrant les poings : Jarvis...

Ils le fixèrent tous, il se colla un coup de plat de la main sur le front et pesta :


Drakov : Mais bordel c'est évident ! L'autre malade cherche à libérer quelque chose et boum, voilà qu'on lui donne un Dragon qui a basiquement vu le monde naître et qui a une dette envers lui puisqu'il l'a libéré !
Amélie : Tu pense que ?
Drakov : Oui, quoiqu'il veuille libérer, c'est là, sous ces ruines et ça a été enfermé là-bas pour une bonne raison vu qu'il doit en venir à appeler un Altarius.

Après un regard ils comprirent, ils devaient se dépêcher, vraiment. Ils fusèrent, droit vers le temple, mais, avant qu'ils ne puissent y entrer, une ombre s'interposa, massive.
Ils se stoppèrent et comprirent le souci : Un dragon, noir de jais, le monstre avait le ventre grisâtre et deux ailes repliées dans son dos, comme une cape. La bête semblait briller violet sous les articulations de ses ailes et le long de son corps, long d'une quinzaine de mètres pour quatre de haut.
La bête poussa un rugissement, dévoilant ses dents osseuses et la rangée de dents située derrière. L'air s'assombrit lourdement autour de la bête, rendant les environs grisonnants. Deux cornes se dressèrent sur la tête du monstre, répandant un étrange miasme noir qui ne disait rien de bon aux chasseurs. La créature s'ébroua, les paires de griffes rouges vives sur ses ailes s'animèrent et ses ailes se déployèrent, pour se poser au sol, dotant la créature d'une nouvelle paire de pattes, plus robustes, massives.
Ainsi doté, on eut dit que la bête était un réel seigneur des ténèbres, ses immenses pattes-ailes grattant le sol alors qu'il grognait. Son corps, quadrupède, n'était plus couvert par ses ailes, attachées à ses immenses pattes.
Ils fixèrent la bête, qui fit de même, personne ne bougeait. Amélie exposa 
:

Amélie : C'est un Gore Magara, une espèce toute récente, y en a eu un qui est apparu près de Val Habar il y a un petit mois.
Larah : Cool, encore une saloperie fraîchement découverte... On sait quoi de lui ?
Amélie : A vrai dire rien, il aime pas le feu et ce miasme noir qu'il répands contiens un redoutable virus, c'est tout ce qu'ils ont pu tirer de celui déjà vu.
Drakov : Faut l'éliminer vite, je sais pas pourquoi, mais celui là semble décidé à nous empêcher d'avancer, vu le petit tank qu'il est, il aurait pu nous charger et attaquer depuis un moment.

Ils opinèrent tous et tirèrent leurs armes, entendant le puissant rugissement de l'Altarius résonner au loin...

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Lun 24 Aoû 2015 - 1:46

Nieve glissa au sol, le papier en main et le morceau de charbon dans l'autre. Cette idée qu'avait eu Larah était la meilleure, il n'aurait pas besoin de recopier chaque lettre lui même. Il posa le papier sur la stèle fendue en deux par le temps et frotta le morceau de charbon avec intensité. Il sentit le papier se creuser là où les lettres apparaissaient. Avec de la chance, c'était le bon alphabet... sinon il n'avait pas d'autres solutions. Larah avait sûrement prévu autre chose et Al'Gieba aussi. Mais ils voulaient tous les deux comprendre ses plans au plus vite. Nieve arrêta de frotter le papier et regarda avec fierté l'alphabet complètement recopié. Même si quelques lettres avaient été victimes de l'usure du temps, il était compréhensible. Il le plia et le rangea dans sa sacoche. Il entendit tout d'un coup un rugissement hors du commun. Il monta sur un rocher et tendit l'oreille. Etait-ce bien ce qu'il avait entendu ? Est-ce que le maître Myttik avait eu raison ? Il baissa les oreilles et sentit son coeur palpiter. "La mission avant tout. Avant tout." n'avait cessé de répéter son maître. Il prit son courage à deux mains mais cette fois-ci, il entendit quelque chose de tout aussi inquiétant, comme un murmure du vent annonçant la tempête approchante. Il sortit dehors et vit deux ombres passer dans le ciel. Il sentit immédiatement leur aura désastreuse et voulut prendre ses jambes à son cou. Il le fit d'ailleurs, se réfugiant dans le temple avec la stèle et se cachant sous les ruines. Il y resta une ou deux minutes qui lui parurent être des heures. Pourquoi les chasseurs ne fuyaient-ils pas ? Il n'allait tout de même pas combattre ? Ils étaient fous... Il leva la tête et tendit l'oreille pour entendre toute trace de combat. Ou alors ils étaient morts. "La mission !" entendit-il encore dans sa tête. Il prit son courage à deux mains et courut vers le lieu de combat. Il sauta de rocher en rocher, tentant d'éloigner au mieux le hurlement de terreur qui lui criait son instinct. Il dérapa au sol quand il vit Drakov de loin. Il bondit sur un pilonne au sol qu'il franchit en une seconde. Il sauta au sol et releva la tête, Larah se tenait juste devant lui, visiblement vivante. Elle tourna la tête vers lui :

- Nieve ! Tu as le papier ! (il hocha la tête frénétiquement) Dans ce cas, mets toi à l'abris, ça va gronder sévère ici. Cache toi et observe comment on analyse un tout nouvel adversaire.
- Larah, on la joue défensif, lui indiqua Drakov. Amélie, derrière moi. Je prends la droite, essayez de le contourner, on peut sûrement le battre...
- Vous êtes fous ?! S'écria Nieve qui était resté bouche bée devant le Gore Magala. Cette chose là, elle est dangereuse !
- Comme tous les wyverns qu'on bat, imbécile, lui répondit Laft, très froidement.
- La ferme Laft ! S'écria Larah, rends la place à Talf, c'est son corps !
- Qui ? Demanda-t-il, incrédule.
- Non, je me fiche des autres wyverns, reprit Nieve. Celui-là, il produit la maladie ! Il va vous faire beaucoup de mal si ce n'est vous tuer juste en vous projetant un souffle noir ! Dans mon peuple, on appelle ça la folie noire... Les monstres touchés deviennent complètement fous, agressifs et querelleurs... même le plus pacifique des herbivores devient un danger pour son environnement... Il corrompt les âmes et... ce n'est qu'un enfant.
- J'm'en tape complet ! Cria Laft en chargeant droit sur le monstre qui n'avait pas bouger jusque là.

Le pugiliste se prit un coup de queue foudroyant dans la joue. Il roula au sol et se releva en grognant de colère, il n'avait pas vu le coup venir. "La formation !" cria Amélie, auquel il répondit en levant son majeur. Larah serra les mâchoires fermement, Amélie de même et Drakov soupira profondément, pas de désespoir, mais d'agacement. Laft n'en faisait qu'à sa tête... que faisait Talf ? Nieve tira la jambe de Larah, elle le rassura mais son regard semblait vraiment empli de peur. "Je vous en prie, allez vous en... un grand danger approche..." Elle leva les yeux vers le Gore Magala mais surtout derrière lui, ou l'Altarius hurlait au loin. Elle nota différentes informations sur le terrain et regarda Drakov et Amélie. C'était eux qui étaient concernés par Jarvis, même si Larah lui aurait bien donné deux ou trois coups dans les dents, elle n'était qu'un personnage secondaire das l'affaire. Malgré qu'elle prenne l'histoire des croisés comme une priorité, ces dernières semaines avaient été dur à suivre. Amélie et Drakov se séparèrent quand le dragon s'élança contre eux.

- Nieve, tu restes avec moi. (le felyne fut très surpris) On combat cette chose, tu me colles comme jamais, c'est compris ? Je veux que tu sois toujours collé à ma botte. Tu fais seulement attention à mes jeux de jambes et ma lame. (Elle courut vers Drakov et glissa au sol pour esquiver la queue du monstre qui lui passa au-dessus du nez, elle se releva et dégaina son arme.) Vous deux, allez régler le compte de l'Altarius et empêcher les deux autres de l'atteindre. Ce monstre est une diversion, je vais le tanner avec Laft, ou seule, peu importe.
- Tu vas pouvoir tenir seule ? On ne sait rien de lui.
- Si c'est une diversion pour vous, alors je vais être une diversion pour lui. Ne vous en faîtes pas, j'ai l'habitude de ce genre de situation. Maman va donner une petite leçon au jeunot.

C'était stupide, elle le savait, son nombre de potions avaient été atomisé par l'Altarius et une quête surprise n'était pas le moment, surtout contre une bête comme ça. Il avait l'air en forme en plus. Il courait après Laft comme un felyne après un scarabée rare : il bondissait partout et ne se souciait pas de ce qui était sous ses pattes. Drakov savait aussi que l'état de l'inventaire de Larah était le même que le sien. Cependant, il lui donna quand même un petit quelque chose : de la poudre de vie. "J'en ai toujours sur moi, en cas d'extrême urgence, tu sais, c'est ma dernière pour la quête, alors utilise la bien."  Larah hocha la tête. Amélie lui donna aussi un breuvage d'énergie. "Si tu dois tenir jusqu'à ce qu'on revienne, n'hésite pas à le faire courir..." Encore fallait-il qu'il la poursuive, mais ça, ce ne serait pas un problème. Elle leur sourit et leur souhaita bonne chance. Nieve se colla contre la jambe de la chasseuse et lui dit qu'il était prêt. Elle hocha la tête, prête à s'attaquer à ce gros morceau qui se lassait des attaques de Laft.... Elle dégaina son arme mais à peine fut-elle devant lui, le Gore Magala se tourna vers Drakov et Amélie et les chargea. Il alla si vite que Larah vit le scénario catastrophe... Elle leva la main comme pour arrêter le monstre mais il était déjà pratiquement sur eux. Nieve l'avait devancé. Il souffla dans sa corne de chasse. Le duo l'entendit et sauta sur le côté sans regarder derrière eux. Le Gore Magala dérapa au sol au dernier moment quand il entendit la corne. Il se tourna vers Nieve, puis vers Drakov qu'il eut du mal à discerner, il ne voyait plus Amélie. Il regarda de nouveau Nieve qui souffla de nouveau dans sa corne qui se brisa l'instant d'après. Le dragon sentit du mouvement entre ses jambes : C'était Amélie, elle avait attendu que le monstre passe au-dessus d'elle, mais il s'était stoppé et elle s'était retrouvé au niveau de la queue qui s'agitait frénétiquement... agitant les nuages noirs que produisaient ses ailes... L'ancienne croisée toussa fort, elle avait gardé son souffle jusque là, mais elle était persuadé que le nuage l'avait touché d'une façon ou d'une autre.

Le Gore Magala se tourna vers elle quand il l'entendit tousser, attirant de nouveau son attention vers elle. Elle roula sur le côté pour éviter la morsure qu'il tenta. Amélie se sentit étrangement mal. Elle attrapa dans sa sacoche une baie de soin mais cela ne changea rien à son état quand elle l'avala. Elle regarda Drakov, inquiète, qui lui répondit en hochant la tête pour la rassurer. Mais le Gore Magala ne voulait pas les laisser s'échapper. Il se leva sur ses pattes arrière et écrasa le sol avec ses ailes en forme de mains qui brisèrent complètement la terre et la faisant se soulever en l'air. Les deux chasseurs avaient bondi derrière le monstre pour éviter le coup, se doutant qu'il ferait une attaque de ce genre. Ils s'étaient donc retrouvé du côté de Larah, encore, qui avait couru et s'apprêtait à dégainer son arme en plein sur la tête du dragon qui se retournait à peine, elle sentit la fougue monter, mais au dernier moment, elle vit Laft apparaître dans son angle mort et alors qu'elle s'apprêtait à le couper en deux, elle retint sa respiration de terreur et dut mettre toute sa force pour dévier son coup. Elle écrasa le sol, laissant une énorme trace, son arme bloquée. Laft trébucha dessus et roula sous le cou du dragon avant de se relever en vitesse et lui mettre un uppercut qui ne l'avait pas vraiment gêné. Il fit deux bonds arrière avant d'hurler :


- Non mais ça va pas ?! T'as failli me tuer !
- Tu rêves ou quoi ? Ma position était parfaite ! Tu l'as fait exprès ! Se défendit Larah.
- Attention ! Cria Nieve, accroché à sa jambe.

Le Gore Magala donna un coup de griffe à Larah qui la cloua au sol. Elle se releva en vitesse, regardant l'état de son armure : rien à signaler. Elle lança un regard noir à Laft qui s'en moquait totalement et continuait de frapper le monstre qui ne semblait même pas faire attention à sa présence. Ce qui énerva rapidement le chasseur. Drakov et Amélie tentèrent à nouveau de passer, cette fois-ci, chacun contourna le monstre de son côté et se prépara à escalader les ruines. Le dragon se tourna d'abord vers Drakov, il lui cracha une sphère violette et noire, entourée d'un voile étrange, qui explosa à sa droite. Le croisé protégea sa tête et tenta de ne plus respirer pendant quelques instants. Il sortit de la brume noire en sautant. Il fit une roulade au sol pour éviter tout projectile qu'il n'aurait pas vu ou entendu et se tourna vers Amélie. Il respira et ne sentit rien dans son organisme, visiblement, le poison noire ne l'aurait touché seulement s'il avait été en contact direct avec la sphère ou inspiré le voile noir. Il suivait des yeux Amélie qui avait du mal à avancer, elle respirait avec difficulté et se sentait plus lourde. Le Gore Magala se tourna vers elle et la chargea. Il était pratiquement sur elle quand le boomerang de Larah lui passa juste devant. Il tourna la tête puis il repassa une deuxième fois pour retourner dans la main de sa propriétaire, qui le reçut avec succès et le rangea à sa taille. Le dragon tourna la tête lentement. Ses cornes violettes rayonnaient avec force, la chasseuse remarqua alors qu'il n'avait pas d'yeux. Ses cornes semblaient être positionnées à un endroit stratégique... pour percevoir les choses. Il était aveugle mais voyait avec ses "antennes".

Elle comprit que c'était sûrement un point faible. Mais elles étaient si bien protégées... Dur de les atteindre. Du moins, elle aurait réussi si Laft ne l'avait pas empêché de frapper. Elle mit la main à la garde de son arme et se prépara à recevoir le dragon qui ne vint pas. Il se retourna vers Amélie, lui passant un message comme "j'en découdrai avec toi plus tard." Mais la chasseuse ne voulait pas attendre, ses amis devaient passer au plus vite. Déjà ils entendirent un énorme grondement... venant de la terre. Drakov encouragea Amélie, il fallait faire vite, très vite, mais sa bien aimée semblait avoir du mal à se faire au virus. Elle s'arrêta même pour respirer, pliée en deux, du sang gouttant de son nez. Cela refroidit immédiatement Larah et Drakov. Et le Gore Magala semblait sentir le virus grandir en elle car il ne l'épargna pas : il tordit son cou en arrière et cracha une nouvelle sphère noire. Cette fois-ci, elle n'explosa pas, elle se répandit au sol et traça un cercle de miasme autour d'Amélie qui reprit ses esprits et sauta au-dessus. Elle atterrit sur ses pieds, sentant que l'effort lui avait fait du bien. Elle prit une grande inspiration et regarda le dragon, et derrière elle, Larah, qui hocha la tête et piqua un sprint monstrueux, supportant en plus son armure. Nieve la talonnait avec aisance et s'apprêta à bondir, comme le prévoyait sa chasseuse. Le Gore Magala tourna la tête rapidement en sentant que Larah approchait, il tenta de l'intercepter en se tournant, l'aile-griffe déployée, mais Laft glissa au sol en taclant et se relevant à moitié, frappa la mâchoire du dragon qui cette fois-ci recula un peu la tête. Sa perception légèrement brouillée, il tenta alors de mordre Laft mais il s'était déjà évadé hors de sa portée. Larah mit la main à sa garde et frappa. Nieve hoqueta, voyant que le mouvement n'était pas du tout conventionnel aux épéistes.

Au lieu de frapper devant elle de haut en bas, elle tordit son poignée directeur de sorte que le coup décrive un arc-de-cercle au niveau de sa tête et frappe non seulement horizontalement, mais du plat de l'arme.
Le Gore Magala recula lorsque le coup toucha sa tempe. Il tituba et s'emmêla les pattes, tombant alors à la renverse l'espace d'un instant. Il secoua la tête et se tourna vers son adversaire qui avait guetté la fuite de ses amis. Le coup avait été dur à exécuter et elle resta là quelques secondes sur place, suffisantes pour donner au dragon une fenêtre de coup qu'elle ne put esquiver. Elle fut mise au sol par un coup d'aile puissant. Elle roula par terre, lâchant son arme et la quittant des yeux. La chasseuse pesta et voulut la ramasser mais le Gore Magala revenait sur elle alors même que Laft tabassait la queue du dragon. Elle se releva et esquiva l'attaque sautée du dragon. Mais ce dernier fut aussi rapide, il tourna la tête vers elle et déversa du miasme noir sur la chasseuse.

Ce fut sombre, froid et terrifiant. Ce monstre lui rappelait en quelques sortes le Zodiumbra, sans la voix. Elle sortit du nuage sombre en toussant et tombant à quatre pattes au sol. Elle avait eu l'impression d'avoir empli ses poumons de cette chose noire tout entière. Elle voulut repartir de suite mais un de ses genoux refusa de répondre. Elle sentait derrière elle le dragon approchait mais était incapable de bouger. Heureusement, la rage de Laft résonna et il se rua en hurlant sur le monstre qui repoussa son assaut et lui courut après, bel et bien dans cet ordre. Larah se releva et fit deux pas en avant avant de sentir quelque chose couler de son nez, elle tâta son menton, car cela coula jusque là et elle ne voulait pas risquer d'avaler quoi que ce soit. Elle vit au bout des doigts crochus de son armure du sang. Puis d'un coup, un élément essentiel lui revint, elle se retourna en s'écriant "Nieve !". Elle le trouva à ses pieds en train de limiter, de regarder le bout de ses doigts. Il serra les dents et dégaina son arme, il se précipita en courant à quatre pattes malgré celle occupée par son arme vers le monstre. Il sauta en l'air et frappa la queue, sur laquelle il rebondit. La chasseuse se retourna, à moitié en colère et terriblement effrayée. Elle lui hurla :

- Nieve ! Je t'ai donné des ordres ! Tu vas te faire tuer !
- Non, nya. Je sais ce que je fais. Je sais très peu de chose sur ce monstre, mais je sais au moins une chose. Le  virus diminue lorsqu'on attaque le dragon... l'adrénaline l'élimine je crois... c'est comme ça que les chasseurs de Val Habar on réussit à se débarrasser de la maladie.

Larah ne voyait pas d'autres solutions, elle n'allait pas le laisser se faire tuer passivement s'il avait raison. Elle hocha la tête après mûres réflexions. Il lui fit alors, après avoir de nouveau frappé, un signe de colère felyne sûrement et lui dit "Je vais vous montrer ce qu'un guerrier felyne sait faire !" Sans ajouter de "nya", qui pouvait être assez ridicule. Elle lui souhaita juste d'être prudent. En attendant, si le virus était si dangereux, elle allait appliquer la méthode du felyne qui lui parut être un bon plan... Elle s'élança droit sur le Gore Magala qui venait de prendre son envol pour s'écraser quelques mètres plus loin, faisant rouler Laft sous l'impact. Cette fois-ci, un angle parfait pour Larah, elle sauta légèrement en l'air, sur une dalle plus élevée que les autres et dégaina son arme en plein saut et l'abattit sur le bas du dos du monstre qui frémit en sentant la lame. Larah se retira et à sa merveilleuse surprise, elle vit que le dragon n'avait pas une armure aussi résistante que l'Altarius et que déjà, elle avait fait une entaille. Elle ferma les yeux de soulagement, même si elle avait donné un coup plutôt sauvage et qu'elle en faisait rarement deux pareil, c'était un très, très bon signe.  Le Gore Magala ramena son attention à elle en se tournant, effectuant un coup de griffe en même temps qu'un balayage de sa queue derrière lui. Elle para le coup sans mal et donna un coup de plat dans la tête de la bête qui frémit encore. Il leva le cou et une patte avant, tête en retrait, de légères étincelles blanches au coin de la gueule, il cracha en arc de cercle autour de lui de petites sphères blanches qui touchèrent immédiatement le sol, Larah baissa simplement les yeux, elle n'avait pas eu le temps de faire plus. Les sphères se transformèrent en un instant en une explosion violette et noire. La chasseuse sortit de l'explosion en roulant au sol. Elle se releva aussitôt et regarda par terre, où des traces noires témoignaient de l'explosion. "En plus de cracher ces sphères noires qui contaminent, il a un feu... "explosif" ?"

Nieve avait reçu le coup de queue juste avant et s'était relevé avec facilité, il avait couru et frappé de nouveau  le monstre. Il laissait des marques blanches sur la peau noire du Gore Magala, son arme était simplement en métal. Laft lui passa devant, faisant exprès de le bousculer et frappa à plusieurs reprises les pattes arrière du dragon. Seulement alors Larah remarqua que lui aussi était sous l'emprise du virus, pourtant il ne semblait pas être gêné... Quant à elle, elle avait du mal à bien respirer, ce qui normalement lui octroyait une bonne tenue en combat. Son souffle saccadé allait la pousser à la fatigue... ce qui était préférable que cela n'arrive pas. Elle sentit son nez continuer de couler et n'y prêta pas attention, elle enchaîna un coup rotatif avec un coup vertical qui fit de nouveau saigner le dragon. Plus petite que la première, mais rassurante. Le dragon retenta de la faire frire avec son souffle explosif mais elle tenta l'esquive, allant sur le côté, mais pas assez loin, le souffle des explosions la fit chuter, laissant au dragon le soin de la repousser avec un coup d'épaule. Elle tomba au sol et se releva, elle se sentit mal sur le coup. Ce n'était pas la douleur, son armure protégeait diablement bien, mais c'était une sensation de lourdeur, comme si un poids était accroché au centre de son ventre. Elle esquiva mollement sur le côté une sphère noire... mais la sphère se répandit sur le sol et des traits noirs s'échappèrent, se faufilant entre les pieds de Larah, elle vit alors que la sphère ne s'était pas arrêter comme le pensait, elle avait ralenti ! Et maintenant, elle lui fonçait droit dessus. Elle l'encaissa cependant, mais la sensation qui s'en échappa fut terrible.

Elle mit un genou au sol et mit instinctivement la main à sa bouche, mais elle était couverte par le masque de son casque. Une envie de vomir, ou je-ne-sais-quoi lui prit soudain. Elle posa l'autre main au sol. Pourquoi est-ce que Laft n'était pas dans le même état ? Il tabassait le dragon depuis tout à l'heure sans broncher ! Elle repensa à Nieve... à ces mots. Elle se releva dans un effort terrible et se tourna vers le dragon qui bondissait vers Laft. Elle se plia légèrement, son arme en arrière, sentant une force grandir en elle. Elle soupira, attendant que le Gore la reprenne pour cible. Puis quand il arriva en chargeant, elle compta... elle avait bien observé sa gestuelle quand il chargeait Laft et tenta d'appliquer sa théorie. Elle relâcha son coup, destructeur, que les épéistes connaissaient bien : un coup ascendant. La lame toucha la patte avant du dragon la plus proche. Il se stoppa net sous le coup, laissant à Larah la possibilité de faire le deuxième coup encore plus puissant, appelé le "super swipe". Le monstre prit une entaille dans la tempe, mais cela ne coupa pas les antennes. Il tomba sur le côté, laissant tout le plaisir à Laft. Larah reprit son souffle et alors qu'elle croyait le virus anéanti par ce coup, elle tomba au sol. Une vive douleur la frappa à l'abdomen où elle se tordit de douleur avant de relâcher soudainement ses muscles... se sentant complètement libérée.

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Jeu 27 Aoû 2015 - 14:52

Drakov et Amélie avancèrent, le fait de courir maintenait Amélie dans un état correct, le fait de s'être éloigné de la source de son mal semblait aider également. Elle s'arrêta cependant au coin d'un bâtiment et souffla, crachant un peu de sang. Drakov lui posa une main qui se ovulait rassurante sur le dos et lui lança :

Drakov : Si tu veux t'arrêter là, pas de souci.
Amélie, reprenant son souffle : T'es pas bien ?! Tu vas pas affronter ce truc seul ?!
Drakov : Y a vraisemblablement un autre de ces bordels noirs qui se fritte avec l'Alatarius, je sais même pas comment tu vas réagir en l'approchant, je préfère limiter les risques.
Amélie, lui donnant un coup de poing dans l'épaule : Joue pas au héros, je t'accompagne, le matou a dit que cogner le dragon était la solution, si y a une autre de ces saletés, je la tabasserai.

Il opina simplement, comprenant que chercher à la dissuader ne servirait à rien de toute façon. Ensemble, et après qu'Amélie ait eu l'occasion de boire une méga-potion pour calmer la douleur généralisée de son corps, ils reprirent la route. Les cris résonnaient toujours avec violence et, avec eux, venaient aussi les échos de murs fracassés ainsi que les cris moins puissants d'un Gore Magala.
Ils avançaient encore en direction du temple indiqué par le colosse d'azur quand, soudain, un mur à leur droite vola en éclats, les forçant à se jeter au sol. Une ombre leur passa au-dessus, une ombre du genre balaise. Cette dernière traversa le mur de gauche et lâcha un cri de douleur à l'impact.
Ils se redressèrent tous les deux et constatèrent l'identité de ladite ombre : Un autre Gore Magala, en bien moins bon état que celui qu'ils avaient combattu. Celui-là avait des traces d'impact sur le corps, sa carapace s'étant tout bonnement pliée comme un plastron sous un coup de marteau et aucune question n'était à poser quand à l'auteur de ces pliures, cette vision leur confirma une bonne fois pour toute que l'Altarius n'était pas un adversaire à prendre à la légère.
Le Magala avait aussi des écailles dorées sous celles noires, visible par endroits là ou les poings du colosse d'azur avaient brisé sa cuirasse. Le dragon noir poussa un rugissement et se rua vers Drakov et Amélie, qui se relevaient à peine.
Tous les deux évitèrent, Drakov d'un bond en avant et Amélie d'un bond en arrière. Elle fracassa ses deux lames l'une contre l'autre et chargea, tout en vrillant sur elle même, passant entre les quatre pattes du monstre qui feula de douleur en sentant les lames en Eliostra répandre leurs flammes dans les entailles qu'elles ouvraient. Drakov sauta, retenant son souffle et abattit sa lame en Rathalos Azur et Eliostra en premier, cette dernière, suivie de la lame en Kirin/Lao-Shan, ouvrit deux bonnes entailles dans le flanc du Magala, qui n'attendait probablement pas autant de résistance de la part de ses proies.
Le dragon recula d'un bond et rugit sauvagement, de la fumée noire s'échappant de sa bouche. Drakov fit un moulinet de chacune de ses armes et se tourna vers Amélie, qui se relevait à peine, il s'inquiéta :


Drakov : Oh ?! Ça va aller ?!
Amélie, se reprenant : Ouais t'en fais pas, j'ai eu un petit moment de faiblesse mais maintenant je me sens bien, bien mieux que je l'ai jamais été !

Elle chargea droit vers le monstre, qui fit de même, l'incitant, elle et son bien-aimé, à esquiver la charge d'un bond de côté. Ils voulurent lui rentrer dans les côtes chacun de leur côté mais le dragon décolla rapidement, se tournant vivement vers eux en crachant ce qui sembla être de littérales explosions de flammes violettes. Drakov, en première ligne, fut touché faute de réagir et fut envoyé rouler contre un mur, Amélie, elle, parvint à esquiver in-extremis, d'un bond en arrière.
Le Magala chargea ensuite, droit vers Drakov qui se levait à peine, comprenant le fardeau qu'était le virus maintenant qu'il l'avait dans son corps.
Il ricana et, faisant un moulinet de ses deux lames s'élança droit vers le monstre qui le chargeait. Il pensait pouvoir l'avoir en glissant dessous lui mais grand mal lui en prit, il entama sa glissade quand le monstre déposa ses pattes au sol, transformant sa charge aérienne en charge au sol, les deux bras-aile aidant à cette dernière. Le croisé Tigrex eut grand mal à discerner et éviter les puissantes pattes griffues du monstre et ce fut finalement l'une des pattes avant du monstre qui le cloua au sol avec force, lui faisant tousser du sang alors que la bête de plusieurs centaines de kilos lui passait dessus. Il ne dut son salut qu'à son armure en Eliostra, qui fut capable d'encaisser la pression d'une telle attaque.
Le monstre lui passa dessus et termina sa charge contre le mur, s'arrêtant juste avant de le cogner, ce qui parut bien étrange étant donné son manque d'yeux, avant de se retourner vers eux. Les écailles sous les bras-ailes commençaient déjà à briller d'une violet foncé et délavé, cela semblait indiquer qu'ils avaient du temps avant que la créature ne déploie ses antennes et ne reprennent la bataille sérieusement.
Drakov se redressa, tant bien que mal, alors qu'Amélie, bien qu'inquiète, fusa, prenant l'attention du monstre d'une attaque sautée sur sa tête. Ce dernier s'empressa d'un répondre d'un coup de queue qu'elle ne vit pas venir, lequel l'envoya aux côtés de son bien aimé, grognant de douleur.
Drakov et Amélie avalèrent rapidement une méga-potion, lesquelles venaient cruellement à manquer, et s'apprêtaient à charger, quand un rugissement tonitruant les tira de leur combat. Un autre Magala leur passa au-dessus, s'écrasant sur son comparse, mais celui-là fut suivi de la forme caractéristique de l'Alatarius, qui passa au-dessus des humains sans même se soucier d'eux. Le Dragon Ancien fracassa alors son poing droit là ou était le Magala qu'il avait fait voler, le faisant gémir de douleur sous l'impact qui vit légèrement trembler le sol.
Amélie et Drakov purent le noter, le colosse d'Azur n'était pas non plus indemne, il était couvert de griffures, plus ou moins profondes, dont certains saignaient et, par endroits, sa carapace avait aussi été enfoncée.
L'Altarius ouvrit grand la gueule, tenant toujours un des Magala au sol, et lui tira un rayon de son élément étrange en plein dans le corps, la cible, touchée de plein fouet poussa un cri déchirant et cessa bien vite de bouger. Les deux chasseurs eurent tout le loisir de le constater, même à deux contre un l'Altarius les dominait et de très loin. Certes, il était blessé, certes, il s'était laissé aller à sa rage et son apparente sagesse n'était plus qu'une ombre, mais le colosse d'azur n'inspirait qu'un seul mot : Puissance. Une puissance pure et dure, suffisante pour broyer tous ceux qui étaient assez fous pour s'opposer à lui. Cet immense bête avait vu le monde et les Hommes naître, il avait vu les royaumes s'enchaîner et les guerres se succéder, il avait survécu à d'innombrables combats et était encore là, c'était dire à quel point sa force était grande.
Le second Magala, constatant le sort de son camarade déploya ses antennes et tenta de rugit, tenta seulement car le colosse d'azur lui fracassa le crâne dans le sol pavé d'un violent coup de poing. Il le laissa se redresser et lui envoya un uppercut d'une violence extrême, lequel fut suffisant pour soulever le Gore Magala du sol d'un bon mètre. Le Dragon Ancien termina son mouvement d'un salto qui le fit atterrir poing dans le sol et un genou au sol, à la façon d'un humain, il releva la gueule et tira, fracassant une sphère de son élément dans le Magala, qui la reçut de plein fouet et s'écrasa plus loin.
Drakov et Amélie restèrent là, à contempler béatement la force de la nature qu'était le colosse d'azur démolir ces monstres comme de vulgaires bouts de bois. Ils ne songèrent pas à en profiter pour fuser vers le temple, pas une fois, de peur d'enrager le colosse au moindre de leur mouvement. Le monstre fixa le Magala, qui ne bougeait plus et fumait encore, puis, satisfait, il poussa un rugissement rauque et affreusement puissant, forçant les deux chasseurs à se boucher les oreilles. Quand ils purent se remettre debout, le monstre était tourné vers eux, il soufflait calmement, ce qui était en totale opposition avec la démonstration de rage dont il avait fait preuve. Il leur lança, revenant à une voix calme :


Alta : J'ai fait ce que j'avais à faire, estimez vous chanceux que ces saloperies soient intervenues pour ruiner la fête.
Drakov : Vous allez fuir ?

Oui, il l'avait vouvoyé, il n'avait pas fait spécialement attention à ça et ne le nota pas sur le coup, mais c'était la façon la plus logique qu'il voyait pour s'adresser à cette bête, qui inspirait tant la crainte et le respect :

Altarius : Oui, malgré ma démonstration de force, le combat contre vous quatre m'a laissé dans un assez sale état... Avant que je parte laissez-moi vous prévenir : Des portes comme celle qu'il veut ouvrir, il y en a d'autres, bien plus que vous ne l'imaginez et faites moi confiance, les pires démons n'ont pas encore été relachés.

Les deux chasseurs opinèrent, le colosse d'azur déploya en grand ses ailes et décolla, à une vitesse telle qu'ils en vinrent à se demander s'il ne leur avait pas menti en disant qu'il était dans un sale état.
Drakov et Amélie soufflèrent : La bête était partie et la pression qu'elle exerçait dans l'air n'était plus, désormais ils se rendaient compte à quel point sa présence était impressionnante.
Amélie souffla :


Amélie : Bon, bah tchao la prime.
Drakov : Tu pense sérieusement qu'on aurait eu une chance contre lui ?
Amélie : Clairement pas, ce bidule n'est pas tuable, j'en suis certaine, je sais même pas comment ils ont réussi à l'enfermer et le garder sous Dondruma.
Drakov : Comme tu dis, on aura bien deux ou trois questions à leur poser au centre de recherches.

Elle opina simplement, ils se remirent en route, Drakov cachant le fait que son corps lui fasse mal partout à cause du virus du mieux qu'il le pouvait. Ils parvinrent à passer l'entrée du temple et, rapidement, ils comprirent pourquoi a structure leur paraissait aussi étrange vue de l'extérieur.
Le temple était construit à flanc d'un relief rocheux, il s'enfonçait dedans pour être exact. Les dalles au sol passaient de trente centimètres à l'extérieur à plus d'un mètre carré à l'intérieur, les piliers de l'entrée laissaient voir un passage large, très large, près de dix mètres de haut pour huit de large, le temple au total faisait une quinzaine de mètres de haut pour environ douze de large, l'intérieur était très large, un immense couloir qui s'étendait sur une quinzaine de mètres avant de laisser entrevoir une colossale porte à double battants, devant laquelle se tenait un autel, long de deux mètres et large d'un seul seulement, au sommet de marches.
Le marbre du sol brillait, éclairé par les torches que portaient les immenses statues représentant des hommes à tête de dragon. Sans même avancer, il était facile de reconnaître celles qui n'avaient pas été détruites par les affres du temps : Un Eliostra, un Teostra, un Fatalis, blanc semblait-il au vu des cornes.
Drakov et Amélie passèrent l'entrée, montant les quelques marches qui permettaient l'accès à la structure, puis ils eurent tout le loisir de le voir : Grand, dans les deux mètres, couvert d'écailles violettes parcourues de veinules noires, lesquelles semblaient pulser depuis le centre de son thorax. Jarvis se tenait là, ses ailes repliées dans son dos, l'un de ses perce-ciel brisé luisant d'une faible lueur blanche.
Il soulevait avec aise quelque chose, qu'Amélie et Drakov identifièrent rapidement : Une autre croisée. Elle était un peu moins grande que lui, dans le mètre soixante-dix, blonde avec de longs cheveux, couverte d'écailles dorées qui semblaient bien ternes comparées à celles du Zodiumbra. En plus d'avoir des mains et des pieds griffus, elle portait aussi des ailes, démontrant ainsi qu'elle était croisée avec un Dragon Ancien, mais ces ailes là avaient une ressemblance bien trop troublante avec celles des Gore Magala qu'ils avaient combattus peu avant, ce qui les troubla profondément.
Jarvis lui tenait le crane et nota soudain leur présence, il ricana, l'envoyant droit vers eux. La femme roula au sol et se releva difficilement, le croisé Alatreon lui lança :


Jarvis : Et bien Maelle, on a des soucis à suivre ?

Les deux tourtereaux tiquèrent à ce nom : Alors c'était elle la mère de Rupert et Milly ?! Avant qu'ils ne puissent dire quoi que ce soit elle se redressa et ragea, envoyant des vagues de fumée noircissant l'air ambiant, ce qui fit bondir en arrière Drakov et Amélie :

Maelle : Pourquoi ?! Pourquoi tu es immunisé à ce pouvoir ?!
Jarvis, se tournant pour lui faire face : Je te l'ai dit, les Dragons Anciens n'ont pas peur des petites ruses de la créature dont tu as cru tirer le pouvoir ultime.
Maelle, serrant les dents : Salop... Je vais te buter.
Jarvis, souriant : Vois ça avec ceux derrière-toi, ils me semblent qu'ils avaient ce projet en tête bien avant toi.

Elle regarda rapidement en arrière et fit un bond de côté, se mettant de façon à pouvoir suivre Jarvis et les deux chasseurs à la fois. Amélie et Drakov étaient prêts à s'élancer, malgré qu'ils eurent été troublés par le fait que Jarvis soit capable de parler et de rester maître de lui bien qu'il ait été de façon sure en état de berserk. Il sembla noter leur doute et exposa :

Jarvis, se tapotant l'épicentre des pulsations noires sur son thorax : Ce petit cadeau m'a permis de rester maître de moi.

Drakov ne fut pas choqué outre mesure, il se doutait bien qu'un monstre comme lui avait bien une ou deux cartes dans sa manche. Le croisé Alatreon fit sèchement craquer sa nuque et râla :

Jarvis : Je ne pensais pas cependant que le colosse d'azur serait tombé sous vos coups, à moins qu'il ait décidé de partir de son propre gré ?
Drakov : Il a décidé de partir, disant que son travail était terminé. Il était aussi en assez mauvais état, affronter deux Gore Magala semble assez éprouvant.

Maelle sembla blêmir, Jarvis ricana :

Jarvis : Je vous l'avais bien dit non ? Vos cher protégés n'avaient aucune chance face à lui, même après qu'il ait mené bataille contre les chasseurs.

Elle se contenta de grogner de mécontentement et lança, à l'attention des deux chasseurs :

Maelle : Peu importe ! Tirez-vous tous les deux, je n'ai pas besoin que de simples humains viennent s'en mêler !
Drakov : Regarde-toi avant de dire ça, tu pisse du sang de partout et tu as un bras et une jambe de cassées, je sais même pas ce que tu comptes faire contre lui.

Elle eut un simple rictus, mécontente de l’œil observateur du croisé Tigrex. Elle frappa le sol de ses bras-ailes, visiblement prête à se battre contre eux et Jarvis à la fois. Une voix familière et agaçante s'éleva :

Dyo : Tatatatata, tire-toi, tu n'as rien a faire ici et tu nous gênera plus qu'autre chose.

Les deux chasseurs firent rapidement volte-face, Maelle porta son regard à l'entrée du temple : Dyo était là, suivi de près par Emil et Rama, les deux autres croisés Tigrex. Aucun des trois n'avait changé depuis leur dernière rencontre, tous les trois arrivèrent au niveau du groupe de Drakov et se mirent en position aux côtés du croisé, laissant Amélie un peu en retrait et avec une drôle d'impression, celle que ces types, bien que pas en armure, étaient comme apparentés à son bien aimé.
Maelle lâcha un profond soupir et, rabattant ses bras-aile dans son dos, posant les « mains » sur ses épaules, elle repartit en marchant tranquillement vers la sortie, ne semblant pas affectée par sa jambe cassée et donnant l'air de porter une cape dorée. Elle lança, en passant la sortie :


Maelle : On se reverra, je suis loin d'en avoir terminé avec vous.
Dyo : Blablabla, cause toujours vieille peau.

Elle lâcha un hum et sortit, avant de décoller avec une vitesse folle.
Les quatre croisés et Amélie firent face à Jarvis, qui semblait bien plus que prêt à les recevoir. Il ricana en faisant craquer sa nuque :


Jarvis : Et vous pensez sérieusement avoir une chance ? J'ai anéanti quatre croisés Dragon Ancien plus Maelle seul en sortant du centre de recherche vous savez ?
Dyo : Oh mais j'ai un plan pour contrer ça, tu les a probablement eus pour la simple raison qu'ils se battent comme des humains, hein ?

Jarvis lui répondit par un simple sourire. Le savant fou déposa son imposant sac a dos sur le sol et en tira quatre paires de gantelets très larges. Il en envoya une paire à chacun des croisés, Amélie exceptée, et exposa :

Dyo : Mettez les, non seulement vous cognerez plus fort mais ça vous enverra en permanence de quoi vous faire revenir, je sais que ça a marché sur un croisé Narga il y a peu, donc quitte à le buter autant tenter de revenir en même temps.

Pas besoin de lui expliquer ce que ça enverrait, à l'odeur Drakov reconnaissait le poison des Xeijin dans l'arme. Il passa ces gantelets, qui lui allaient bien trop grand, comme prévu mais restaient attachés par des sangles à tenir à l'intérieur, comme pour un bouclier. Amélie paniqua un peu :

Amélie : Woh ! A quoi ça rime tout ça ?
Drakov : Désolé de devoir te l'annoncer comme ça, mais tu ne vas pas te battre contre lui, on va se battre contre lui tous les quatre.
Amélie : Que ? Non... Me dis pas que....

En guise de réponse il laissa son corps entier se couvrir d'écailles jaunes et bleues, ses bras et jambes parcourus de veinules noires à peine visibles à cause du virus. Il fixa Amélie qui eut les larmes aux yeux. Il n'avait rien de plus à dire, il était de toute façon impardonnable pour ça. Dyo fit passer une petite pilule bleutée à chacun et lança, à Jarvis :

Dyo : Dis-moi, t'as déjà vu un groupe de Tigrex faire front à un Daora ?
Jarvis, surpris : Ne me dis pas que ?!
Dyo : A berserk, berserk et demi !

Il avala simplement sa pilule bleue, tout comme le firent les trois autres. Les os craquèrent dans les premières secondes, ils se sentirent peu à peu partir dans l'inconscience mais sentirent leurs corps poursuivre leurs mouvements, une rage énorme grandissante en eux, leurs muscles doublant de volume, au point que leurs gantelets leurs allaient maintenant à la perfection, malgré qu'ils aient eu des pseudo-ailes, lesquelles étaient écrasées par les gantelets, sans que ça ne les dérange. Leurs visages se déformèrent, s'allongeant en museaux, garnis de dents acérées. D'imposante queues osseuses tombèrent depuis les bases de leurs dos. Les quatre berserk échangèrent un regard, celui noir rayé de gris, celui jaune rayé de bleu, celle qui était rouge sang et noircie par endroits et enfin, celui qui avait d'impressionnantes écailles bleues vives pulsant d'énergie, lesquelles laissaient voir de frêles écailles grises par endroits, surtout sur les jonctions.
Amélie eut les larmes qui montèrent aux yeux, elle voulait que ça ne soit qu'un mauvais rêve, que ça ne soit qu'une farce, mais les quatre rugissement conjoints la firent tomber à genou, fermant les yeux et se bouchant les oreilles.
Jarvis se mit en garde, les quatre berserk s'élancèrent, avec une vitesse folle, ils furent bientôt à portée de Jarvis, qui tenta un coup de poing dans le ventre du berserk Tigrex noir, lequel pila net avant de sauter, à la manière du monstre et non de l'humain, fracassant son puissant poing ganté dans la face du croisé Alatreon qui sentit la douleur se répandre dans tout son corps. Il s'interrogea l'espace d'un instant : Comment ? Ces gantelets étaient de simple putain de gantelets en Eltalite, c'était certes un minéral connu pour être solide mais comment pouvait-il lui avoir fait aussi mal bordel ?
Il n'eut pas réellement le temps d'y penser plus que ça, le second coup vint rapidement, le croisé Diorex dérapa juste à côté de lui et reprit sa charge droit vers lui, lui collant un puissant coup de poing d'une force ahurissante de nouveau, il fut récupéré en l'air par le berserk Tigrex normal, qui le fracassa au sol d'un coup de poing sauté, l'accompagnant jusqu'au marbre, qui se fissura sous l'impact des muscles puissant et du gantelet en Eltalite. La berserk Tigrex Magma lui sauta dessus, lui collant une salve de coups de poing dans la face, lesquels libéraient une poudre rougeâtre à l'impact, il comprit rapidement de quoi il retournait et, décidant de ne pas se laisser faire, le croisé Alatreon la dégagea, en déployant ses ailes pour la faire chanceler et en lui collant un coup de pieds dans le ventre.
Tout ça s'annonçait mal, il nota bien qu'ils semblaient tous bloqués dans un stade enragé, la douleur des injections de poison Xeijin devaient en être la cause. Qui plus est, trois d'entre eux étaient sensible à l'eau, élément qu'il ne maîtrisait pas, ce combat s'annonçait mal, déjà que celui contre Maelle l'avait fatigué...
Amélie elle, était restée prostrée à genou, les larmes aux yeux, ne pouvant que regarder les quatre démons lâchés contre Jarvis, qui semblait avoir des difficultés à garder le rythme. Elle se prit à prier, à prier que Larah et Talf arrivent, pour trouver une solution qu'elle n'avait pas... Elle ne voulait pas le perdre, pas lui...

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Dim 30 Aoû 2015 - 19:28

Larah se releva et regarda ses mains, le regard ébahi et un sourire sur ses lèvres. C'est comme si ses blessures avaient disparu ! Elle se tourna vers Nieve qui sourit à son tour : "vous avez guéri le virus." Non, ce n'était pas totalement ça, car avant d'avoir le virus, elle avait mal partout. C'était cet étrange chose qui la faisait se sentir si bien. Elle ramassa son arme et regarda Laft qui ne semblait pas affecté du tout par le virus, il frappait continuellement sans jamais avoir l'air fatigué. Elle le soupçonna de cacher quelque chose. Mais là n'était pas la question, le Gore Magala était là et elle voulait au moins le faire fuir. Elle allait se contenter de son arme, mais elle entendit quelque chose qui lui retourna l'estomac et lui fit se dresser les cheveux. Un autre rugissement de Gore Magala. Elle se concentra sur les bruits extérieurs du combat pendant que Laft courait avec le dragon. Mais ils faisaient trop de bruit pour discerner autre chose, pourtant, elle était persuadée que... Nieve aussi broncha, il feula. "Ils sont donc trois... c'est... anormal, il ne devrait pas y en avoir autant au même endroit." Trois. Trois dragons anciens avec un Altarius et un Jarvis. Comme d'habitude, c'était complètement affolant ce qui se passait près des chasseurs. Elle haussa les sourcils, en espérant qu'un dragon avec deux comètes à la place des poings affrontent ces monstres et qu'ils s'entretuent. Larah tendit le bras droit, laissant son épée pendre au sol au bout de son bras gauche. Elle respira profondément et se rendit compte que Nieve était juste là, à son pieds.

- Tu as guéri du virus ? Demanda-t-elle, s'interrompant dans son rituel.
- Non pas encore... qu'est-ce que vous faîtes ?
- Ecoute, tu vas soigner ce virus, et ensuite, tu vas te cacher dans un coin où tu seras en sécurité jusqu'à la fin de la quête, jusqu'à ce que je viennes te chercher et tu ne sors pas de là, sous aucun prétexte.
- Mais je...
- Mes ordres sont mes ordres, Nieve.

Il baissa la tête, déçu et un peu en colère, il voulait prouvé sa force. Dans ce cas, il observerait la chasseuse à l'oeuvre et montrera un jour qu'il sera meilleur qu'elle. Mais pour le moment, il fallait qu'il soigne le virus.
Larah se concentra de nouveau sur son bras et son oeil, elle appela intérieurement Minuit, doucement, elle ne voulait pas le brusquer. Elle ouvrit son oeil quand elle sentit qu'il répondait présent. L'iris rouge se posa immédiatement sur le Gore Magala. "Quelle est cette abomination ?" fit la voix grave dans sa tête. Elle lui transmit immédiatement ses pensées qu'il reçut et entreprit de déchiffrer, en quelques secondes, il comprit la situation. "Vous avez réellement affronté un Altarius? Ta mémoire ne ment pas, c'est incroyable, ils sont introuvables de nos jours..." Larah se concentra sur le Gore Magala pour rappeler à Minuit qu'il y avait un problème plus important. Il soupira et se concentra à son tour pour faire l'union. Pour le moment, il n'était connecté qu'à son esprit, pas son corps. Elle saisit l'arme de Crimson du bras droit et sentit immédiatement une décharge dans tout son corps, comme si les gènes du Fatalis pourpre appelait encore plus Minuit. Elle referma sa poignée sur la lame en craquant ses os. La chasseuse voulait se précipiter sur le monstre mais elle bloquait. C'est alors que Larah n'avait pas considéré le virus et l'impact qu'il pouvait avoir sur l'union... après tout, le virus agissait sur son corps.... et donc dans son sang. Elle déglutit et son coeur tambourina à sa poitrine. Elle entendait un grognement au fin fond d'aile, comme si les écailles de Minuit frémissaient en coeur. "Ce qui coule dans tes veines... je le sens... ça me démange à travers toi." Cela faisait très longtemps que Minuit n'avait pas pris le contrôle de force. Elle s'attendait au pire. "Ca me démange tu comprends ?!" Il rugit intérieurement, ce qui fut assez fort pour que Larah se prenne la tête entre les mains, lâchant son arme. Nieve se tourna vers elle mais il sentit de suite la présence du Fatalis... comme l'avait prévenu son maître. Il se retourna, tout paniqué.

Larah crut que c'était fini, qu'elle ne contrôlerait plus son corps, mais l'union était déjà fait et ils étaient tous les deux liés. Elle ressentait seulement la démangeaison de son corps entier et le gêne de Minuit, sa colère et sa rage. Elle se jeta sur le monstre, guidée par les pulsions de Minuit. Elle abattit son arme en plein dans le flanc du dragon qui se tourna et lui mit un coup de griffe dans le torse, qui crissa sur l'armure en Zodiumbra. Laft s'arrêta immédiatement, ressentant la terrible présence du Fatalis qui le fit sourire comme un fou. Il se mit à rire à gorge déployé avant de se prendre la queue du dragon ancien dans la tête, ce qui le fit rouler à terre mais pas pour autant le sonner. Il sourit de nouveau, essuyant le sang qui coulait de sa lèvre. Il se jeta à nouveau sur sa cible, ne sachant plus si c'était Larah ou le Gore, mais ce dernier se présenta en premier et il le tabassa comme il le put, ses poings rebondissant presque sur la cuirasse du dragon, cela n'empêcha pas sa fureur de se déverser dans ses coups. Larah fit tomber sa lame contre les pattes du dragon et enchaîna en tournant sur elle-même. Sa maîtrise de l'arme était toujours là, comme ses sens et réflexes de chasseur, mais la rage de Minuit guidait chacun de ses faits et gestes. Le Gore Magala se dégagea de cette situation en sautant en arrière et il prit alors son envol, crachant des sphères noires à la suite, séparant Laft et Larah qui s'était fait face un instant, dans un jeu de regard terrible, où le regard meurtrier du pugiliste s'était confronté au regard de braise de Larah.

Le Gore Magala se propulsa vers eux d'un battement d'aile et les survola. Il se posa au sol et se tournant immédiatement, les chargea sans attendre. Larah esquiva et dégaina son arme dès qu'elle refit face au monstre et lui infligea un coup grâce au plat de son épée. Elle enchaîna avec un coup rotatif qui l'entraina sur le côté et que Minuit enchaîna en faisant jouer le bras droit et en abattant l'arme à la verticale, écrasant les griffes du Gore Magala qui siffla sous le choc. Nieve observait la scène, terrifié, sa maîtresse ne semblait plus du tout la même, malgré que ses enchaînements ressemblèrent fort aux précédents, ici, une rage terrible l'habitait et la faisait se battre comme une démone. D'un autre côté, Laft fit face à la tête du dragon, il lui donna une gauche, puis se baissant, il donna un uppercut dans les mâchoires de la bête qui claqua presque. Il s'arrêta un instant, et baissant son poing pour qu'il soit dans le champs de vision de Larah, sourit. Elle tourna légèrement la tête, comprenant qu'il attirait son attention sur sa main. Cette étrange masse bleue avait couvert tout le dos de la main. Si Minuit n'avait pas été là, elle aurait été tout bêtement stoppée dans le combat, mais il lui fit esquiver un coup de patte qui lui sauva une potion. Elle se releva et prit le temps de viser dans l'aile du monstre, plus précisément les griffes rouges. Elle fracassa l'arme de tout son poids et fit crisser les griffes rouges, au point que l'une d'elle craque et se fissure sous le coup. Le dragon se retourna, le feu dans la gueule, et le fit exploser, faisant chuter Larah en arrière. Il tenta en suite de l'écraser de ses mains qu'elle avait tant voulu briser. Il les abattit au sol avec force, la forçant à se réfugier derrière son arme qui bloqua l'une des mains. Son dos aurait pu se briser en mille morceau si l'armure n'avait pas absorbé le choc, elle fut complètement secouée et perdit son souffle sous le coup, mais elle était entière. Sauf que le dragon exerçait toujours une pression terrible sur la chasseuse. Minuit enragea de plus belle et tentait de soulever l'arme avec le bras droit renforcé par l'Union. Mais rien à faire, il était simplement bon à empêcher l'arme de lui écraser le visage.

Laft en profita pour trouver un "tremplin" où il se prépara à sauter. Il fit deux pas en arrière et se jeta en l'air. Il regarda Larah en difficulté et une partie de lui fut touchée. Il soupçonna Talf d'en être responsable... pourtant il s'était tut jusque là. Il décida d'ignorer ses émotions inutiles et tomba sur l'aile noire du monstre qui faillit faiblir sous son poids. Il s'accrocha de toutes ses forces et escalada la membrane qui faisait émaner ce "virus". Il l'avait éliminer en un instant en frappant comme sur un punching-ball. C'était bien des faibles pour avoir été touché si longtemps par ce simple rhume noir. Il se reconcentra sur sa tâche dont il n'arrivait pas à ses fins, il glissa lamentablement sur la membrane, mais tout seul, il s'accrocha comme il put et mit en tension l'aile. Très vite, le Gore Magala en fut gêné et décida d'abandonner Larah pour se débarrasser de Laft, qu'il cloua d'un coup bref et sévère. Il se cogna contre le monticule qu'il avait prit pour tremplin et ne se releva pas. C'était peut être le coup encaissé de trop car il ne se releva pas. Sortie de son étreinte, l'épéiste se dégagea de plus belle en donnant un coup rotatif terrible qui faillit trancher le bout de la queue du Gore Magala. Elle fit crisser son arme contre le sol pour se préparer à mettre un deuxième coup rotatif, dans l'autre sens, qui aurait alors plus de puissance. Le Gore Magala se tourna, le feu encore une fois dans la gueule et tenta de la faire exploser mais elle frappa plus vite et repoussa sa tête. Le feu explosa à un mètre de la chasseuse qui se protégea le visage du flash produit. Elle recula alors, voyant que le Gore Magala était maintenant doté d'une cicatrice sur la tête... dorée. L'entaille révéla une peau dorée. Cette créature avait bien des secrets... Le Gore Magala recula sur le coup et secoua sa tête, ses antennes étaient toujours déployées, bien qu'une était sévèrement touchée.

- Qu'est-ce que t'attends pour trancher ses bidules ? S'écria Laft qui peinait à se reprendre.
- Nous considérons la demande avec regret, c'est bien là notre plan.
- Oh la vache, vous êtes combien la dedans ? Ricana-t-il en entendant le "nous".
- Suffisamment nombreux pour te faire taire une fois que ce sera terminé, insecte.
- La ferme, je viens te... de vous, nous... enfin merde, de sortir de là les petites fesses de Larah, alors on se tait.
- Ton arrogance finira un jour ou l'autre au bout de notre lame.

Sur ce, Larah bloqua un coup, les griffes crissèrent sur le métal rouge de son arme, en plus de l'obsidienne. Elle riposta mais rata son attaque, le Gore, d'un mouvement vif et agile, était passé sur le côté, esquivant l'épée. Un autre coup rata, le monstre avait décidé d'esquiver le combat quelques instants. Il se traîna sur le côté, faisant pendre sa patte arrière bien amochée. Il venait d'entendre un bruit très aigu que Larah et Laft avaient ignoré. Laft tenta de se relever mais retomba, il était exténué. La chasseuse lui jeta un regard bref et fouilla dans son sac sans plus le regarder, elle lui fit rouler au sol le méga jus que lui avait donné Amélie. Il leva les yeux en grognant vers elle mais elle était repartie au combat. Il cracha au sol mais lorgna avec envie le produit. Il regarda son AGI disparaître petit à petit et il se jeta sur le flacon.

Le Gore Magala siffla quand il sentit que Larah le poursuivait. Il se mit à courir mais malgré l'arme dans son dos, la chasseuse le talonnait. Il se retourna lestement et frappa de ses mains au sol, soulevant des rochers et de la poussière qui stoppèrent net l'épéiste. Il cracha ensuite une sphère noire qui traversa Larah et la stoppa sur place, la faisant respirer avec difficulté. Elle se secoua et sentit une nouvelle impulsion dans son bras qui lui indiquait que Minuit détestait ce virus quand il était dans le corps "unifié". Alors que le voile noir se dispersait, elle entrouvrit les yeux et vit une énorme épée dorée tenter de la découper en deux. Elle se jeta au sol sans réfléchir mais quand elle se tourna pour voir quelle nouvelle carte avait tiré le Gore Magala, elle ne vit rien, ni le dragon, ni l'épée. Elle fronça les sourcils et se releva, Laft passa à côté d'elle en lui criant "Pourquoi t'as sauté ? Il s'est enfui !" et quelques insultes marmonnées ensuite. Elle regarda autour d'elle, Minuit l'avait vu aussi, alors qu'est-ce que c'était ? Le fait que ce fut doré interpella Larah et elle pensa immédiatement au vision qu'elle avait eu dans la forêt empoisonnée. Hypothèse balayée immédiatement par Minuit qui avait toujours nié l'existence de ses visions. Cependant elle ne les avait pas oublié et était pratiquement sûre que c'était l'Union qui causait cela... Elle se remit à la poursuite du Gore Magala qui était désormais bloqué dans une sorte de vestibule en ruine. Laft se précipitait déjà sur lui quand elle s'élança elle aussi. Mais le dragon les attendait et planta encore ses ailes dans le sol, soulevant des rochers. Larah freina mais il était trop tard, un rocher atteint sa tempe.

Le choc cloua Larah au sol et elle se cogna la tête dans son casque, l'assommant complètement et la faisant divaguer entre son esprit et celui de Minuit...

Elle ouvrit les yeux et se trouva dans une salle inconnue. Elle sentait que sa tête était douloureuse et elle mit du temps à se lever sans avoir la tête qui tournait. Roulant sur le côté pour prendre appui sur ses bras, elle remarqua alors qu'elle ne portait plus son armure. Elle regarda ses mains dénuées de gants et immédiatement, la chasseuse fut frappée par la disparition des marques noires que lui avait causé l'utilisation des Lames. Elle remonta le regard jusqu'à son bras et vit que la blessure avait aussi disparu et n'était plus qu'une simple ligne... noire. Quelques veines sombres serpentaient autour mais c'était bien moins effrayant qu'avant. Elle se releva et vit qu'elle portait une robe rouge et un corset blanc. Le stress la prit quand elle ne sentit pas le poids familier de son couteau de dépeçage accrochée normalement près de ses côtes, côté gauche. Elle fit le tour des lieux et ne reconnut pas l'endroit, tout ce qu'elle vit c'est qu'elle était couchée sur un tapis très sombre qui rappelait une peau de rémobra et un tableau sur l'un des murs boisés. Il représentait une chaise, sans personne dessus et un fond très sombre derrière cette chaise. Etrange. Il y avait une porte qu'elle se décida à aller ouvrir. Elle mit la main à la poignée et cette dernière tourna dans un craquement. Elle sentit ses doigts se bloquer, le doute la submergeait, elle ne savait pas si elle était en sécurité et où elle se trouvait. Elle ouvrit délicatement la porte, doucement et silencieusement, mais à mesure que la porte s'ouvrait, elle ne voyait de moins en moins ce qui se trouvait derrière. Puis elle ouvrit complètement et se retrouva face à une obscurité sans fond. Elle se mit à reculer mais elle ne trouva pas le sol sous ses pieds et en se tournant, la jeune femme vit la salle d'où elle venait disparaître. Elle tomba dans le vide noir et infini jusqu'à ce qu'elle frappe le sol. Elle s'était littéralement écrasée mais pourtant, Larah n'avait pas mal. Elle eut du mal à se relever, étant donné que ces membres s'étaient enfoncés dans la masse sombre.

Quelqu'un se tenait non loin d'elle, de dos, il ne s'était pas retourné alors qu'elle était tombée juste derrière lui. La brume noire s'effaçait sous les pieds de Larah alors qu'elle se relevait et un sol blanc apparaissait. Elle dépoussiéra sa robe par réflexe et tenta d'approcher de la personne, qui faisait près d'un mètre quatre vingt dix, les cheveux sombres et la carrure très bien bâti. Pourtant il semblait un peu maigre mais ses vêtements déchirés et long le rendait imposant. Elle tendit le bras pour l'attraper par l'épaule, alors qu'elle s'excusa d'avance, ses doigts frôlèrent les habits et elle sentit une onde de choc faire imploser tout son corps à mesure que ses phalanges touchèrent ce qui semblait être des écailles mais avait une apparence de tissu. Elle retira sa main sous la douleur qui la cloua à genou. Ça n'avait duré qu'une seconde mais ça avait été suffisant pour lui infliger l'une des pires douleurs qu'elle avait connu dans sa vie. Pourtant, le mal s'évapora quelques instants plus tard et elle fut de nouveau sur pied. La personne tourna légèrement la tête, révélant une iris rouge embrasée. Larah tira une tête bizarre en comprenant que c'était Minuit. Cette apparence humaine était tellement étrange pour un dragon... elle comprit que c'était la même chose que les "avatars" de Tana et Keil, mais même. "C'est le reflet de celui qu'il voulait être" pensa-t-elle, "un homme dans un corps de monstre mais alors..."

- Tu penses à voix haute ici, la coupa l'homme. On est dans mon esprit étant donné que tu t'es pitoyablement assommée.
- C'est... sombre, remarqua Larah.
- Belle déduction.
- Je vais être bloquée dans la dimension des dépressifs pendant longtemps ? Demanda-t-elle.
- Le temps que tu reprennes ses esprits. J'ai fait ça pour que l'Union ne soit pas coupé, ça aurait été violent et douloureux pour nous deux. D'ailleurs à l'avenir, tâche de ne jamais t'évanouir pendant l'Union. Une coupure mentale pourrait nous être fatal dans la mesure où toi ou moi seulement n'y résiste pas. De plus, plus je serai loin, plus ce sera difficile de me concentrer avec toi et ça en sera d'autant plus violent.
- Je m'en doutais, opina Larah, mais un Gore Magala, c'est du gros calibre et je ne suis pas étonnée d'avoir perdu le dessus contre lui. Belle bête cela dit, elle au moins sait ce que ça fait d'en imposer.
- Si tu veux, je peux devenir blanc (il vit que Larah regarda le sol) mais ça prendra du temps, ou alors rouge, si je ne suis pas déjà à deux doigts de le devenir.
- Les murs ici sont rouges, j'imagine ?
- Oui, mais ma brume m'empêche de les voir, ce qui n'est pas plus mal pour toi...
- Bon, et bien, étant donné que je passe du temps ici, présente moi les lieux.

Minuit leva ses bras, pendant un instant, Larah crut voir des ailes dans son dos, mais ce n'était que la brume sombre qui s'éloignait de Minuit. Devant lui apparut un grand cercle qui se divisa en milliers d'autres. Des images apparurent dedans, comme des tableaux mais animés. "Ma mémoire." souffla Minuit. La jeune femme s'approcha d'un des cercles et regarda. C'était ce qui s'était passée une dizaine de seconde avant. Elle voyait à travers les yeux de Minuit et voyait le geste qu'il avait fait avec ses bras. Elle regarda ailleurs et vit par les yeux de Larah, quand elle combattait le Zodiumbra. Puis juste à côté, il y avait la vision par les yeux de Minuit, en train de pourchasser sous terre un Zinogre qu'il voulait dévorer. A chaque cercle, elle sentait des émotions, des voix, des odeurs, des goûts... Elle sentit la chair de Zinogre crue et elle quitta le souvenir avec dégoût. Mais ce n'était pas son propre dégoût, mais bien celui de Minuit sur le coup. "Ce n'est pas une viande très appétissante", expliqua-t-il, "pleines de poils..." Elle avança sur sa gauche et comprit qu'il y avait un ordre chronologique. Mais il y avait autant de souvenir en haut, qu'en bas, à droite, qu'à gauche. Elle explorait les dimensions de l'esprit et comprit qu'elle pouvait bien être la seule personne au monde à avoir vécu une telle expérience. Elle pouvait aller d'un souvenir à un autre, mais très vite, elle remarqua un voile flou et des détails qui manquaient... Par exemple, alors que Minuit volait dans un souvenir, la terre qu'il survolait n'apparaissait pas : ce n'était qu'une vague tâche grise. Elle continua son avancée et vit certaines fois où elle avait été possédé par le dragon. "Je ne m'en souviens pas moi-même" fit elle en silence. Puis elle vit plus loin un souvenir avec une jeune fille et comprit que c'était elle, quand elle s'était regardée une fois dans un miroir, l'oeil actif. Mais il y avait énormément de choses qui ne collait pas. Par exemple, elle portait une armure en rathalos argenté dans le souvenir, mais jamais elle n'en avait possédé une. Et son grain de beauté sous l'oeil gauche avait aussi disparu.

Alors qu'elle se tourna pour demander à Minuit pourquoi ce souvenir ne collait pas, elle le vit en train de fixer un cercle, les dents serrées tel un animal, il grognait devant. Elle s'approcha et se stoppa sur place, voyant en face d'elle le Comte, bien plus jeune qu'aujourd'hui, qui parlait tranquillement avec... Marys. Larah eut l'impression que son esprit fut envoyé à des années lumière de son corps, elle se sentit confrontée à une sensation que son corps n'aurait jamais du ressentir. Sa tête lui fit un mal terrible mais elle continua de se focaliser sur sa pensée pour ne pas sombrer dans la folie. Elle réfléchissait à une vitesse monstrueuse et respirait rapidement pour palier la douleur qui lui meurtrissait l'esprit. Elle fixa de nouveau l'image et regarda une scène quelconque entre un homme heureux qui parlait à sa meilleure amie. Elle ressentait la joie du dragon à ce moment là mais un sentiment de haine intense se cachait derrière... Elle comprit que les souvenirs anciens se mélangeaient avec les sensations actuelles du dragon. Sa tête lui envoya un éclair qui l'aveugla quelques instants. "Mon dieu", pensa-t-elle, "mon esprit essaie de comprendre pourquoi il voit des souvenirs qui ne sont pas les siens..." Un souvenir se créa dans sa tête alors qu'elle n'avait jamais vécu ce moment "et il recrée des souvenirs là où il n'en a pas." Elle fit un effort colossale pour effacer l'image de sa tête. Faire comprendre à la conscience que ce n'était pas un de ses souvenirs. Le dragon changea d' "écran" mais Larah resta devant le souvenir, observant les traits du Comte quand il était plus jeune. Puis elle vit alors une lame se matérialiser dans les mains de l'homme. Elle cligna des yeux. La scène était la même mais il avait un poignard... anachronisme immédiat : il semblait être en Nargacuga, or cette espèce ne fut découverte qu'il y a une dizaine d'année, la scène semblait se passer il y a une vingtaine... Et Marys ne semblait pas effrayée du couteau. Larah se tordit l'esprit de nouveau. Que venait-il de se passer? Elle suivit Minuit qui faisait face à un autre écran.

Elle regarda par-dessus son épaule en se dressant sur la pointe de ses pieds et vit alors le combat contre Rann. C'était l'exact moment où elle avait demandé à Minuit de ne pas l'aider, elle s'en souvenait parfaitement. Mais ce n'était pas ce qui se déroulait, là, Larah sembla totalement maîtrisé le dragon, ce n'était pas totalement le cas sur le coup, la bonne volonté de Minuit avait fait qu'elle avait pu se battre sans lui ! Pourtant le dragon ressentait un sentiment amer et de trahison... comparable à celui qu'il avait ressenti en face du Comte. "Je me souviens..." gronda-t-il, "à quel point tu as été ingrate à mon égard..." Larah sentait la conscience du dragon tenter d'assouvir la sienne. Elle mit les mains à sa tête pour garder le contrôle et plia sous l'omniscience du dragon. Elle vit du coin de l'oeil un autre souvenir devenir flou puis devenir différent. Une simple fleur était passé de rose à jaune mourant. La chasseuse sentait que son esprit allait arriver à un point de rupture imminent si elle ne défaisait pas les nœuds posés par Minuit. Malgré la douleur, son esprit était vif et tentait de comprendre pourquoi certains détails changeaient. Mais cette douleur était comparable à des crocs qui déchiraient la chair de sa tête. Elle vit une solution. Puis tout se mit en place. Elle chassa un instant l'esprit du dragon et arriva à articuler : Tu oublies certains détails... pour en créer des nouveaux. Tu modifies tes souvenirs pour qu'ils collent à tes sentiments présents.

La rage et l'agonie faillirent détruire l'esprit de Larah qui hurla de douleur quand elle sentit ces deux sentiments s'enfoncer dans sa tête. L'homme se transforma en dragon et lui hurla dessus :

- Tu crois que je suis si faible que ça ? Que je suis incapable de me souvenir ? ( à mesure qu'il haussait la voix, Larah était de moins en moins en capacité à se concentrer sur autre chose que la douleur) Tout ça est bien dans ma tête !
- (Après un long silence où Larah reprenait son souffle et reconstituait son esprit pratiquement anéanti par le dragon... le souffle saccadé par la douleur, elle arriva à articuler) J'ai vu... des souvenirs.... disparaître... et se reconstruire... diff... différemment. (Elle sentit que son esprit avait pratiquement atteint le point de rupture. Pourtant le dragon l'aidait à parler. Encore une fois, il était déchiré entre la volonté qu'elle se taise et accepte son point de vue ou le fait qu'elle parle pour qu'il y voit plus clair. Elle tenta de lui expliquer le plus simplement possible pour qu'il ne s'impatiente pas et ne s'énerve davantage) Tu es confronté à deux personnalités. Celle qui veut le bien des hommes, comme avec Marys, et celle qui veut les annihiler. Tes souvenirs se modifient à mesure que tu déploies tes sentiments et que la haine prend le dessus.
- Je me souviens de toute ma vie.
- Minuit, ton oeil saigne. (elle vit que le sien aussi) Regarde, ton esprit est en train de s'imaginer que cette conversation n'a pas lieu !
- Tu es en train de me rendre fou ! Hurla-t-il et de nouveau, Larah fut placardée par la douleur. Mes souvenirs sont réels ! Je n'ai que ça, des mémoires ! Pourquoi essaies-tu de les effacer ?
- Le cerveau s'adapte à ce qu'il veut ! Il retravaille toujours les mémoires... et ne garde que le mauvais côté pour toi ! ...Arrête ! Tu vas me tuer ! Agonisa-t-elle alors qu'elle subissait une nouvelle déchirure mentale.
- Non... non. Tu mens. Ce n'est pas possible. Le Traître a toujours été un être pervers. Sans émotion. Il voulait toujours ma mort.
- Pourquoi tu me parles de lui ? Je ne l'ai pas évoqué encore... je parle des souvenirs de base... (Larah reprit son souffle coupé par les pleurs) Tu ne me vois même plus comme une alliée...
- C'est parce que tu n'as jamais été qu'une minable qui se servait de moi pour accomplir ses fins ! Rugit-il, déchirant les tympans de Larah.
- Non... tu te perds entre tes souvenirs et tes sentiments. C'est toi qui me contrôlait, pas l'inverse...

L'esprit de Larah était en miette. Elle mettait des heures à réfléchir. La douleur était omniprésente et c'était la seule chose qui s'était collée à chaque pièce de son esprit détruit. Elle vit que le dragon s'énerva encore et il s'apprêta à la mordre, mais elle leva la main et elle toucha le bout de son museau alors qu'il se jetait sur elle.
Il sursauta de douleur et roula sur le côté, ce qu' il n'aurait pas pu le faire dans la réalité à cause des ailes. Il avait ressenti un éclair brûlant sur le bout du museau. Il s'était calmé sur le coup mais était encore en alerte et respirait violemment, enragé. La jeune femme baissa le bras mit la main à son front calciné. Le dragon redressa son cou et alors qu'il montrait les dents, il se stoppa et vit qu'un souvenir changeait et redevenait normal. Le contact avec Larah lui avait éclairé l'esprit. Il vit la fleur redevenir rose. Il se tourna vers la jeune femme qui peinait à rester à genou. Elle pantelait comme jamais et regarda aussi la fleur, qui lui parut être la chose la plus belle qu'elle n'est jamais vu. Le Fatalis resta bloqué dessus, ressentant alors les émotions de la femme. "Tu as fait ce que tu avais à faire. Maintenant déguerpis." Elle fit le plus grand effort du monde pour se relever et elle avançait vers lui, il recula pour éviter qu'elle ne le touche à nouveau.

- Attends, souffla-t-elle. Tu ne vas pas m'abandonner, n'est-ce pas ? Le Gore Magala... Jarvis...
- Pour le moment il faut que je remette mes idées au clair... je refuse de croire que tu aies raison pour le moment, mais lorsque tu m'as touché, j'ai ressenti ta détresse. Mais je ne m'excuserai pas, on ne joue pas avec la conscience des gens... ou de n'importe quoi, peu importe. Je te rappellerai quand j'en aurai l'envie. Maintenant, va-t-en.

Larah se retourna en entendant une porte grincer, elle vit à travers la pièce où elle s'était réveillée. Jetant un coup d'oeil en hauteur, là où elle était tombée, elle s'avança lentement vers la porte, elle avait toujours mal au crâne et ça ne s'arrangeait pas, elle attrapa la poignée et se retourna une dernière fois vers Minuit qui s'était couché, entouré de sa queue. La chasseuse soupira silencieusement et se tourna vers la pièce où du coin de l'oeil, elle vit que le tableau avait changé, quelqu'un était assis sur la chaise, mais au moment où elle tourna la tête pour le regarder, elle ne vit qu'une silhouette tandis qu'elle tomba de nouveau...


Larah se releva immédiatement en criant presque, comme si elle s'était réveillée d'un mauvais rêve. Le Gore Magala se tenait juste devant elle, ce qui l'a fit crier de plus belle avant que ses réflexes de survie ne reprennent le dessus. Elle glissa sur le côté alors que l'une des mains rouges du dragon s'écrasa là où elle se trouvait. Elle chercha son arme du regard, en panique totale. Nieve l'appela et lui montra que son épée était sous le monstre qui avait posé une patte dessus. Le felyne semblait avoir désormais guéri du virus mais se battait toujours. Elle lui pardonna le fait qu'il n'ait pas respecté les ordres car elle s'était bel et bien évanouie et il avait sûrement voulu la sortir de là. La chasseuse chercha du regard Laft pour qu'il fasse diversion mais il était déjà sur le coup. Elle prit dans sa main son couteau de dépeçage, elle n'aurait pas une assez bonne allonge pour attaquer le monstre... Mais elle vit une occasion de l'utiliser. Elle contourna le dragon, cherchant un endroit où sauter. Nieve se mit en position de défense à ses côtés, il allait la protéger comme il le pourrait. Alors que le Gore Magala se retourna pour mordre le felyne justement, Larah l'attrapa par le cou de sa main libre et le tira hors de portée des mâchoires qui claquèrent, elle le jeta dans son dos où s'accrocha facilement à l'anneau qui représentait le soleil (dessin en cours ne vous inquiétez pas !) de l'armure. Il lui indiquait chacun des mouvements du dragon et lui disait quand esquiver. Elle se jeta au sol quand une sphère explosive lui passa au dessus et elle se mit à sprinter. Elle vit une magnifique colonne où elle allait pouvoir se jeter. Le dragon la suivait grâce à ses antennes et tenta de la griffer mais il frappa la pierre. Elle avait bondi, elle avait prit dans ses mains Nieve que jeta littéralement sur le dos du dragon où il le gratifia d'un coup spectaculaire pour un felyne. Larah retomba au sol en roulant, attaquant les pattes du dragon de son couteau au corps à corps, faisant sauter deux ou trois écailles, le Gore Magala gémissait. Laft vint le faire tomber en se jetant contre l'une des pattes encore au sol. La chasseuse se jeta sur son arme et visa la tête, certes Minuit n'était plus là, certes elle avait un mal de crâne si terrible qu'une nuit de sommeil ne serait pas de trop...

La lame traversa l'antenne. Le fauchage qu'elle avait exécuté fut d'une violence sordide et la fit panteler un moment tandis que le dragon rangea par réflexe son autre antenne, l'air reprenant une couleur normale. Il gémit et siffla plusieurs fois avant de se remettre de l'attaque de la chasseuse. Laft se tenait là, prêt à esquiver ou à attaquer si l'occasion se présentait. Mais le Gore Magala rugit une dernière fois et prit la fuite. Laft allait le suivre mais Larah arriva à lui attraper l'épaule juste assez de temps pour qu'il s'arrête en se retournant. La chasseuse tomba à genou en se rendant maintenant compte de la migraine qui l'avait prise. Le pugiliste fit mine de n'en avoir rien à faire, mais il ne poursuivit pas le dragon ancien. Il regarda son bras où l'AGI venait de disparaître totalement, il avait trop usé de son pouvoir. Il n'était plus habitué à la contrôler et ça le rendait fou. Il s'approcha de la chasseuse et la gifla du dos de la main, il savait qu'avec son casque et masque, elle ne sentirait rien, mais c'était le geste qui comptait. Nieve se mit à feuler sauvagement et se plaça devant sa chasseuse. "Ça, c'était pour tout à l'heure, toi et ton maudit dragon, je sais pas ce qui m'empêche de te tordre le cou, et Dieu sait que j'en ai envie..." Larah retira sa main qu'elle avait posé au sol et reprit son souffle, sans aucun doute possible, elle lui aurait rendu en mille, mais la couronne la calma dès que la colère l'envahit. Elle se releva en calmant Nieve et rangeant son arme dans son dos, elle passa à côté de Laft sans le regarder. Si elle se battait maintenant contre lui, elle n'aurait aucune chance de gagner, elle était encore fragile suite à ce que Minuit lui avait subir et voir son petit ami la frapper l'avait retourné, même si ce n'était pas Talf, comment avait-il pu laisser faire ça ? Elle marcha vers là où le Gore Magala s'était enfui, laissant Laft, seul à ses pensées qu'il tournait et retournait. La gifle lui avait donné grand plaisir et il aurait encore frappé s'il avait pu mais quelque chose l'en avait empêché. C'était Talf sans aucun doute. C'était Talf. C'était lui qui avait empêché l'AGI de continuer son chemin sur son bras. Il bouillait intérieurement de retourner faire la fête à la femme mais il parvint à la conclusion que lui aussi était épuisé, son corps tout entier n'était plus qu'une marionnette qui peinait à avancer.

Larah retrouva le dragon qui s'était couché contre le corps de l'un de ses défunt frère. Nieve regarda la scène avec peine, malgré que le monstre soit très dangereux, il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir de l'empathie pour lui. De même pour la chasseuse, elle avait déjà ressenti ça à plusieurs reprises mais depuis qu'elle côtoyait AlGieba, ça s'était renforcé. Il vivait en paix avec les wyverns et les dragons, elle l'avait vu lorsqu'il parlait avec Tana, pas comme si elle était humaine, mais bien car il savait que derrière l'avatar humain il y avait un dragon centenaire. Elle s'approcha de la bête en posant ses armes au sol, à savoir, son épée, son couteau de dépeçage et son boomerang. Le Gore Magala se leva et malgré qu'il était un peu faible, il fit face à la chasseuse en se redressant immédiatement.

- Même si vous voulez bien faire, il vaut mieux le laisser tranquille, fit le felyne, un peu abattu.
- Je voulais seulement le retenir, mais quand je vois le carnage qui s'est passé ici... On n'a pas eu à affronter l'Altarius dans cet état, mais apparemment, eux si.
- Ne prenez pas pitié pour cette bête, se reprit Nieve, il détraque son environnement à cause du virus... Nous devrions y aller, mais si jamais il cause des problèmes, la Guilde pourra envoyer le chasseur de Val Habar à sa poursuite si vous ne voulez pas vous en charger.
- Nous verrons en temps voulu, maintenant il faut retrouver les autres et...

Laft s'était avancé à côté d'elle, instinctivement, Larah recula et Nieve se leva sur ses deux pattes en feulant. Le jeune homme secoua la tête, ne comprenant pas et dit :

- Je viens de me lever, qu'est-ce qu'on fait dans ces ruines ? Je croyais qu'on se reposait à la maison depuis la quête du Zodiumbra, moi ! Enfin, on repartait juste en quête... pourquoi déjà ?
- Il est fou, fit Nieve.
- Non... c'est juste... Talf ? Demanda Larah, inquiète.
- Euh ouais, je veux dire, comme d'hab non ?

Larah jeta un coup d'oeil à Nieve qui mit tout de même la main à son arme.

- C'est quoi ces trucs ? Demanda Talf en montrant les Gore Magalas. On a déjà vu ces trucs ?
- Tu ne te souviens pas de ce qu'il s'est passé jusqu'ici, l'interrogea Larah.
- Euh non... Je me suis réveillé au milieu de ruine, des crampes partout, soupira-t-il.
- C'était Laft qui avait le contrôle, c'est pour ça, mais d'habitude tu te rappelles de tout...
- Laft ? Non je crois pas, enfin, je me souviens plus trop qui c'est...

Nieve tourna la tête à la chasseuse qui était blême derrière son masque. Il y a de ça cinq minutes, Laft l'avait frappée assez violemment et il ne s'en souvenait pas. Elle cligna des yeux, d'habitude, il voyait l'un à travers l'autre, c'est comme ça que Laft n'avait plus jamais attaqué Larah. Il leva la main vers elle mais elle fit deux pas en arrière, il ne comprit pas et s'approcha, mais alors, ils entendirent le rugissement tonitruant de ce qui semblait être plusieurs Tigrex. Nieve se tourna immédiatement, sur ses appuis, prêt à bondir. Talf ne réagit pas de suite mais Larah mit immédiatement main à son arme en se tournant rapidement vers la source du bruit. Sans attendre elle se mit à courir vers les autres. Talf resta un instant sur place, regardant le Gore Magala poser sa tête contre son frère mort. Il cligna des paupières et regarda sa main droite... le dos était douloureux.

Alors qu'elle se rapprochait des rugissements, elle s'immobilisa en reprenant son souffle, la main sur les genoux. Elle forçait un peu trop sur ses muscles alors qu'elle sortait de plusieurs heures de combat. Elle se releva mais sentit dès qu'elle mit le pied dans le couloir très large une aura maléfique la traverser. S'immobilisant complètement, ses mains se mirent à trembler et elle glissa sur le mur le plus proche. Nieve n'avait même pas avancé, il avait senti depuis longtemps la présence du dragon ancien. Mais quelque chose approchait, c'était tout près. Larah mit la main tremblante à son arme et s'apprêta à dégainer. Une femme blonde qui semblait entourée enveloppée d'une cape dorée entra dans son champs de vision, mais à mesure qu'elle s'approchait, elle discerna que c'était des mains griffues qui faisaient épaulières qui tenaient la cape, en fait, des ailes. La femme leva les yeux vers la chasseuse et s'arrêta, comme elles ne se connaissaient pas, elle resta prudente, délicatement, ses "mains" se décollèrent de ses épaules et se préparèrent à frapper. Larah se reprit et fit des pas de côté, toujours le pommeau dans la main, pouvant frapper à tout instant. Maelle fronça ensuite les sourcils quand elle vit l'oeil fermé de la chasseuse à travers son masque. "Oh c'est donc toi ? Je t'en pris, vas donc leur rendre visite... mais ne daigne même pas m'attaquer, tu le regretteras." La croisée s'approchait quand même lentement et ne quittait pas des yeux l'arme de la chasseuse. Cette dernière la fixait droit dans les yeux d'un air menaçant. La tension était telle que Nieve retenait sa respiration. Maelle arriva à côté de Larah et lui jeta un regard de sa hauteur. La chasseuse le lui rendit de plus belle, mais quand la croisée entendit le gémissement au loin de l'un de ses "enfants", elle devint immédiatement différente, peut être inquiète. Elle fit un pas brusque en avant et se stoppa.

- Je dois savoir, tu aurais pu le tuer ?
- J'en serai sûrement venu à bout, il était faible.
- Pourquoi tu ne l'as pas tué, tu es une chasseuse, tu sais qu'un jour, il deviendra dangereux... Tu as eu pitié. Cela te tuera un jour, cracha Maelle.
- La pitié n'est pas une faiblesse, osa Nieve, irradié de la puissance de la croisée Shagaru Magala. Il faut du courage pour affronter un monstre, mais une bravoure incroyable pour l'épargner s'il ne peut plus se battre.
- Ce sont les pires foutaises que j'ai pu entendre de la journée, et je pense pourtant que Jarvis n'était pas loin... se plaignit la croisée.
- Ces lois ne vous atteignent peut être pas, mais elles le devraient, surtout venant d'un dragon ancien, reprit Nieve. Vous devriez savoir que noblesse peut être synonyme de sagesse... Une reine patiente est une reine avertie.
- Tu es bien arrogant pour un felyne que je pourrais écraser.
- Ne me faîtes pas croiser le fer... se pencha Larah en protégeant son compagnon. "On ne croise pas le pas de la reine", cita-t-elle, avec un sourire dissimulé par son masque.
- Quelle reine... Haha... Une couronne ne te donne rien qu'une apparence.

Elle pointa du doigt ses cornes. La chasseuse insista en levant l'arme de son dos. Maelle dut reconnaître qu'elle n'avait pas envie de se battre dans le cas présent, elle était blessée et ne voulait pas  l'être plus. Elle serra les dents et passa son chemin en faisant remuer sa "cape". Larah jeta un coup d'oeil amusé à Nieve qui fit une révérence. Elle lui tendit le poing dans lequel il tapa. Malgré cette petite interlude, elle n'avait pas oublié qu'au fond se trouvait un croisé Alatreon qui lui était prêt à se battre. Elle aurait aimé que Minuit soit là. Vraiment. Nieve ne suffisait pas à être en sécurité bien qu'il ait de bons réflexes. Elle prit le devant en marchant doucement et pas très rassurée. C'était comme si au bout du tunnel se trouvait leur destination finale. Un croisé avec l'un des monstres les plus puissants de ces terres. Nieve avait montré son courage face à Maelle mais ne se sentait pas à la hauteur pour avancer vers les ténèbres où l'attendaient ceux qu'il avait senti depuis un moment. Larah soupira, sentant la peur la prendre à l'estomac, une moue peu rassurée au visage. Elle entendit un nouveau rugissement de Tigrex et s'attendait au pire, à sa connaissance, seul Drakov et Amélie était là bas. "Par les esprits... ils sont nombreux" chuchota Nieve. Elle lui jeta un regard étonnée et encore plus effrayée.

( Pleurez ===> https://www.youtube.com/watch?v=mapymSr6O5Q )
Cette sensation, c'était la terreur, la même qui l'avait prise quand elle avait vu les dents de Svarog se dévoiler pour la première fois dans le volcan. Cette peur qui vous arrache le ventre et vous empêche d'avancer. Sans besoin de voir Jarvis, elle sentait sa puissance. Elle déglutit et s'arrêta en respirant rapidement, elle secoua la tête et se colla contre le mur. "Je ne peux pas." Elle secoua la tête de nouveau. "On ne peut pas battre quelque chose d'aussi puissant, pas en tant que simple humain. J'ai peur Nieve, j'ai peur. Minuit n'est pas là et j'ai peur. Je ne veux pas mourir, je ne peux pas..." Elle avait les larmes aux yeux et regardait son felyne qui baissa le regard.

- Qui peut se lever et affronter de tels monstres ? Pas moi, pas moi. Peut être Drakov, mais moi non, j'ai trop peur. Pas sans Minuit.
- Les chasseurs affrontent les monstres. Vous en faîtes partie.
- Non, moi, c'est différent, j'avais Minuit avec moi tout le temps. J'ai triché.
- Votre maîtrise de l'arme n'a rien à voir avec ce dragon, nyah... C'est vous même qui l'avait apprise.
- Combien de fois j'ai trompé la mort ? Grâce à lui.
- Avez-vous vu comment il vous a traité tout ce temps ? Maître Myttik m'a tout dit, je ne vois pas ce que vous les devez, vous devriez le haïr pour tout. Votre famille, votre village... tout.
- Je connais ses raisons à présent.
- La fin justifie-t-elle les moyens ? Demanda Nieve, droit dans les yeux.
- ...Je ne sais pas, mais ma fin à moi, elle est au bout de ce tunnel sombre, noir, où se dégage une aura de désastre...
- On peut le faire, on peut se battre, faîtes le pour vos amis qui y sont. Appelez Minuit. Soumettez-le à votre volonté. Vous êtes reine, vous avez le pouvoir de faire ça.
- La croisée a raison, l'habit ne fait pas le moine.
- Si le maître Myttik vous a jugé apte à porter cette couronne, c'est que vous pourriez gouverner, commencez déjà par vos démons intérieurs.

Larah regarda le felyne, sa tâche sombre sur le museau le rendait tellement plus sérieux. Ses yeux bleus infaillibles ne trompaient pas ses paroles, il le pensait vraiment. Elle avait l'impression d'entre AlGieba. Elle essuya la larme qui coulait à son oeil et se mit en position de méditation, les poings collés pour se concentrer. Elle força l'esprit de Minuit.

Elle n'avait jamais essayé de le faire dans ce sens depuis que l'Union existait entre eux. Elle retomba devant cette porte, c'était tout de même drôle comment son esprit imageait ça. Elle tourna la poignée et vit que c'était fermé. En tant que chasseuse plutôt brutale, elle tenta d'enfoncer la porte mais cela ne servait à rien. Elle décida de faire autrement, elle ferma les yeux et se concentra sur son front, où l'écaille ciel rose brillait même dans ce rêve. Elle posa sa main contre la porte et sentit immédiatement la présence de Minuit derrière. "Ouvre-moi la porte, je te l'ordonne." Elle entendit un ricanement sinistre mais dont l'intonation sonnait peu assuré, le dragon avait-il peur ? "Je crois que toi et moi, on va avoir une petite discussion." La porte s'ébranla et il l'ouvrit, les dents saillantes, l'apparence humaine, il la surplombait comme dans la réalité, il posa son regard rouge empli de haine sur elle mais elle ne faiblit pas. Cet oeil rouge, elle l'avait si souvent vu que désormais, elle ne le craignait plus. Minuit était lunatique, d'un coup il se voulait un support amical, de l'autre, il redevenait la bête monstrueuse qu'il était. Larah inspira profondément et ferma les yeux :

- Je veux que tu me serves maintenant, pas l'inverse, je t'ai prouvé ma valeur un millier de fois.
- Je t'ai dit de me laisser tranquille et ça va seulement dans ce sens, c'est moi qui t'ai donné l'oeil et c'est moi seulement qui décide quand j'interviens.
- A chaque fois que je t'ai appelé, tu es venu.
- Oui et bien, si je ne le faisais pas, on mourrait tous les deux. Tu es incapable d'éviter les ennuis, tu es tellement irresponsable que je regrette parfois mon choix.
- Ton choix ? Tu m'as surtout maudite parce que sinon tu allais mourir !
- Qu'est-ce que tu racontes ? Comme d'habitude tu ne sais rien ! Rugit-il.
- Je sais une chose, c'est que tes souvenirs ne sont même pas en harmonie. Alors qui est-ce que je crois ? Le Comte ou toi ? Ta mémoire t'as rendu dingue, tu es au fond du trou.
- Qu'est-ce qui devrait me faire plier devant toi ?
- Quand on est au fond du gouffre, sans moyen de remonter, on est ouvert à toute corde qui se présente. Je peux te sortir de là, mais tu devras me servir et faire ce que je te dis.

Minuit tremblait de rage, il serrait les dents si fort qu'elles auraient pu se briser les unes sur les autres. Il les recouvrit cependant de ses lèvres et hésita. Il se redressa en inspirant profondément.

- En quoi cela changerait notre Union nouveau ?
- Eh bien maintenant, je dirigerai nos pensées, et j'ai déjà une idée... Tu ne veux pas que cette histoire de Reine devienne une réalité ? La Reine du Désastre ? ça sonne un peu grand mais bon, comme t'es un fatalis... désastre c'est ton surnom, enfin on ferait un binôme excellent...
- Plutôt la reine de la chance, je ne sais pas ce qui m'empêche de détruire à nouveau ton esprit mais je suis déjà certain que tu es devenue folle. Va-t-en.

Il tenta de claquer la porte mais sa main droite s'arrêta contre la poignée, sans bouger plus. Il se tourna vers la chasseuse sans quitter la poignée et montra les dents :

- Q'est-ce que tu m'as fait ? Rugit-il.
- Eh bien j'ai fait comme toi depuis près de huit ans. Je te force même si tu n'as pas envie. Tu vois ça ? (elle montra son diadème) c'est ta fin. Toute ma volonté se trouve là dedans et tant que je la porterai, tu ne m'atteindras que si je te le permets. Vais-je t'utiliser plus que d'habitude ? Non. Ce sera toujours pareil. Maintenant on va faire une thérapie de groupe car ta bipolarité, je ne la supporte plus. Et pour ça, je vais m'accorder à ta longueur d'onde et là, on dira qu'on ne fera plus qu'"un" car on sera définitivement en phase. Ce sera même une personne différente. Toi et moi. Dans une seule pensée. Ce n'est pas ce que tu voulais avec Marys ? Pas la peine de répondre, je peux aussi avoir accès à tes souvenirs.

Le dragon parut décontenancé. Il avait été vaincu spirituellement. Il serra les dents non pas de colère mais de crainte.

- Alors, revenons-en à ce surnom... Je crois qu'on a déjà une idée tous les deux, n'est-ce pas ?


________


Talf arriva à retrouver Nieve, il vit Larah contre le mur et se posa des questions. Il s'accroupit et demanda ce qu'il se passait et le felyne lui répondit qu'"elle allait bientôt revenir."

- La dame en or revient bientôt? S'inquiéta  Talf. Elle m'a fait vraiment peur, elle avait des cornes sur la tête et des ailes je crois, j'ai voulu appeler Drakov pour qu'il la tape à ma place mais il n'est pas là non plus... Oh, tu parlais de Larah... euh... elle est juste là.
- ... Je parlais de son esprit, elle est là physiquement, pas spirituellement.
- Dis moi, felyne, tu as rencontré un homme appelé Rupert dernièrement ? Il est très gentil tout ça, mais quand un inconnu te propose des bonbons, faut dire non, car on le sait tous, Rupert est un deal... Uh ?

La chasseuse rouvrit les yeux. Bien les deux en même temps. Elle se releva sans rien dire et regarda ses mains puis ses pieds et son corps avant de lever les yeux vers Nieve puis Talf.

- Vous avez réussi ? Demanda Nieve, impatient de savoir.
- Nous est devenu Je, mes pensées sont la partition de deux instruments qui jouent désormais en harmonie. L'Union est maintenant total. Une nouvelle personne est née.
- Par les esprits, nya, c'est un miracle ! S'exclama Nieve.
- Qu... Quoi ? (Talf était perdu.) Minuit ou Larah parle ? Ça ne ressemble à aucun des deux...
- Pourtant ils sont là les deux devant toi. Je suis Novasylis, la nouvelle Reine. Mais appelez-moi Nova.
- Je vais retourner dormir, je crois que c'est un mauvais rêve. Ou alors, un trip farfelu à la Rupert...
- C'est pourtant bien réel, reprit Nova, je suis sûr que Larah vous expliquera tout une fois que nous aurons secouru Drakov et Amélie, il faut faire vite. Si je ne me trompe pas, il y a plus qu'un croisé Alatreon... Allons-y.

Elle se mit en mouvement, suivi de prêt par Nieve. Talf resta bouche bée devant ce qui venait de se passer. Il cligna des paupières et suivit les instructions de cette nouvelle personne. Il courut bêtement vers le fond du temple, toujours aussi perdu...



HRP : Aaaaaaaah le post qui devait faire seulement 700 mots... :I Il en fait vingt fois plus haha... Et voilà le dernier projet que j'avais avec Larah et Minuit, ou plutôt Nova, car on a bien une personne différente, hisss hiss hiss... =D

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par sabertiger Mer 2 Sep 2015 - 17:24

(Ambiance theme : https://www.youtube.com/watch?v=Rj_uI3tZQK4 y en a eu d'autres mais celui là est le plus adapté j'trouve)

L'odeur du sang, le bruit des os et des écailles qui craquent, la sensation de la chair qui ploie sous les crocs et les griffes, c'était actuellement ce genre de sensations qui passaient au travers de l'esprit de Drakov, ça et l'impérieuse envie de tuer qu'il ressentait en la présence de Jarvis...
Les Tigrex étaient fascinants, c'était une conclusion que Dyo avait atteinte en observant cette scène par accident... C'était il y a de cela quelques années maintenant, il était encore un petit bleu dans la recherche et, alors qu'il était parti étudier un Tigrex dans les montagnes, il s'était retrouvé à en observer deux, qui chassaient en meute semblait-il, les deux bêtes, pourtant toutes deux mâles chassaient ensemble, du jamais vu auparavant. Il comprit le pourquoi du comment quand le blizzard se leva et quand un puissant cri métallique et rauque résonna dans toute la montagne. Sa curiosité l'y poussant, il pourchassa les deux tyrans pour au final les trouver aux prises avec un Kushala Daora, un jeune certes mais un Daora tout de même, une bête qui aurait du les faire prendre leurs jambes à leur cou, et là, ils étaient face à lui, leurs crocs claquant dans le vide, cherchant à virer la bête de leur territoire. Ils avaient réussi, non sans mal, à accomplir ce fait, chassant de façon coordonnée le Dragon Ancien, lui laissant de belles cicatrices pour le restant de sa vie et l'incitant à ne pas rester là plus longtemps.
Le chercheur ne s'était pas arrêté là, il avait voulu confirmer cette théorie et avait donc suivi les déplacements de dragons anciens, afin de tester la véracité de ses observations. Une dizaine d'années plus tard, il y parvint, trouvant enfin des conditions similaires : Un Teostra venait d'arriver sur le territoire de deux jeunes Tigrex Berserk. Il tomba bien vite sur l'affrontement et fut pour ainsi dire encore plus sur le cul quand il vit qu'un Tigrex Magmatique était aussi de la partie et avait rejoint les rangs des deux autres, les faisant profiter de sa tonitruante puissance. Les trois bêtes avaient réussi à chasser le Dragon Ancien de la même manière que les deux Tigrex qu'il avait observé des années plus tôt, encore une fois, ils avaient subi de graves blessures, mais le Teostra avait tout de même déguerpi de leur territoire avec lui aussi de belles futures cicatrices sur son corps.
Quand Dyo fut nommé en charge d'un des centre de croisement, il n'hésita pas, ses recherches personnelles l'ayant fait remonter jusqu'à Jarvis, il décida de s'auto-injecter le génome du Diorex pour faire face avec les futurs croisés Tigrex si jamais besoin s'en faisait sentir... Il n'avait pas pu voir plus juste que ça.
Finalement, aujourd'hui, les quatre croisés faisaient face ensemble, devenus plus des monstres qu'autre chose. Les épais gantelets d'Eltalite qu'ils portaient se fracassant sur le corps de Jarvis, qui peinait à encaisser les coups. Le croisé Alatreon comprit soudain : Ces gantelets ne faisaient pas qu'envoyer du poison Xeijin à leur porteurs, non, ils en imbibaient aussi les griffes, ce qui expliquait pourquoi son armure de plaques noires n'était pas capable de supporter les impact aussi bien qu'elle l'aurait du... Bordel, lui qui se pensait insensible à ce poison, voilà qui devenait fâcheux pour ses plans.
Après s'être reçu un énième coup de poing dans la face de la part du croisé Tigrex berserk, il les dégagea tous d'un balayage de sa queue avant de décoller, passant en mode vol. Le mode sol lui donnait le pouvoir sur le Dragon et le Feu, deux éléments respectivement moyens et mauvais contre les Tigrex, il opta donc pour le mode vol, qui lui donnait autorité sur la Foudre et la Glace. Jouant avec les éclairs dans sa main droite, il se posa doucement au sol, à temps pour se rendre compte qu'il n'en avait impressionné aucun avec son petit jeu. Il se mangea un une chargea sautée de la part du berserk Tigrex, qui aurait du, normalement, être celui qui le craindrait le plus, cette attaque fût enchaînée par un violent coup de poing au creux de l'estomac de la part de la berserk Tigrex Magma. Le coup plia Jarvis en deux mais ne le bloqua pas assez pour qu'il ne contre-attaque pas, il frappa du plat de la main chargée en glace dans la face de la berserk, se rendant ainsi compte que la face de cette sous-espèce là était aussi dure que du béton armé quand elle était enragée. En guise de réponse, elle lui fracassa ses poings à répétition dans le ventre, cherchant à creuser dedans de ses griffes gantées. Jarvis la dégagea d'un violent coup de pied dans le ventre, pantelant, il nota soudain la poudre rouge vive qui le couvrait sur les lieux de l'attaque et ne comprit que trop tard, encaissant l'explosion due à la poisse en pleine face. Il posa un genou au sol, pantelant : Okay, ils savaient comment chasser un Dragon Ancien, soit, c'était pour autant gagné.
Le berserk Tigrex le chargea, griffes en avant. Il prit un appui au sol et lui fracassa ses paumes jointes chargées en foudre dans le ventre, l'envoyant voler et s'écraser lourdement au sol, quelques mètres plus loin, heurtant avec violence les dalles de marbre du sol.
Il n'eut cependant pas le temps de savourer sa victoire, le poing rageur du berserk Diorex s'abattit avec véhémence sur sa face, lui faisant instantanément percuter le sol et lui déchargeant une bonne grosse charge électrique qu'il sentit passer, grâce ou plutôt à cause du poison Xeijin. Le berserk azur bondit en arrière, laissant place aux deux autres qui, de concert, utilisèrent l'attaque particulière aux bêtes desquelles ils avaient les gènes : Le super-hurlement. Reproduite à échelle humaine, sa puissance était largement diminuée, mais c'était tout de même suffisant pour causer des dommages significatifs à un ennemi comme Jarvis. Il reçut l'assaut de plein fouet et toussa une gerbe de sang, tout comme les deux berserk après coup, leurs cordes vocales n'étant pas supposées produire un tel son. Il répondit cependant vivement, les dégageant respectivement d'un vif coup de pied dans le ventre pour la berserk pourpre et d'un bon coup de poing dans la face pour le berserk noir.
La riposte arriva plus vite que prévu en la personne du berserk azur, qui prenant appui sur l'autel, s'élança en l'air et fracassa son bras dans la gorge de Jarvis qui se tournait à peine, l'amenant ainsi jusqu'au sol avec véhémence et le faisant s'encastrer dans le marbre.

De son côté, Amélie paniqua et voyant le corps de Drakov immobile au sol. Elle fut tentée de s'en approcher, mais son instinct lui indiqua de ne rien en faire, elle resta prostrée là, les larmes aux yeux, à genou, incapable de se mouvoir. Soudain, une voix familière s'éleva :


Nova : Amélie? Qu'est-ce que ?!

Elle se retourna pour voir Larah, qui dégageait une présence impressionnante, Nieve, qui écarquilla les yeux de terreur, et Talf, qui avait l'air aussi perdu que Rupert dans Tenmura.
Avant qu'elle ne puisse leur expliquer quoi que ce soit, Drakov se redressa, dégageant une épaisse fumée noire. Jarvis et les trois autres berserk, ainsi que le reste des personnes présentes fixèrent leurs yeux sur lui. Dans un hurlement puissant qui dégagea quantité de fumée noire, le Berserk Tigrex s'élança, à une vitesse bien plus importante que celle qu'il aurait du avoir. Il fracassa son poing dans le ventre de Jarvis, qui s'était relevé et avait repoussé le croisé Diorex. Le croisé Alatreon toussa du sang à l'impact et subit la suite, le berserk l'agrippant par les épaules et lui mordant violemment la nuque. Il poussa un hurlement de douleur et le dégagea d'un coup de pieds joints, car il était soulevé du sol par le colosse, chargé de foudre dans le ventre, le faisant reculer de plusieurs mètres à l'impact.
Nieve, observant la scène comprit :


Nieve : Il... le virus du Magala... Il a pris le dessus.
Amélie, reprenant ses esprits : Y a-t-il un moyen de le sauver ?!
Nieve : Je, je, j'en sais rien ! Nya ! Je n'ai jamais vu de pareilles créatures !

Le berserk Tigrex se redressa rapidement après avoir posé un genou au sol et repoussa un hurlement sauvage, ses écailles se ternissant petit à petit et des nuages de fumée noire s'échappant de sa bouche. Les trois autres berserk, après un bref regard échangé entre eux, chargèrent de nouveau Jarvis, qui pesta :

Jarvis : Bordel de monstres de merde !

Il fit littéralement tomber des stalactites de glace un peu partout sur la zone, touchant le berserk noir, qui tomba au sol avant de se redresser, le bras gauche partiellement congelé, la berserk pourpre esquiva deux stalactites et fracassa lourdement son poing chargé en poison et en poisse dans la face du croisé Alatreon, qui perdit deux pas et toute concentration, il allait contre-attaquer mais le berserk azur lui passa devant et l'agrippant par les épaules, il poussa un rugissement outrageusement plus féroce que ceux de ses camarades, lesquels avaient bondi en arrière, le berserk jaune excepté, celui-ci chargeant encore et étant donc assez éloigné. Le cri déchargea une partie la foudre contenue dans la cuirasse sur Jarvis, qui rugit de douleur, dégagea les bras de son tortionnaire, malgré les dégâts qu'il encaissait du rugissement et lui fit fermer la gueule, de force, lui fracassant son genou dans la mâchoire inférieur et le faisant ainsi reculer de quelques pas.
Le berserk noir prit cette opportunité et lui frappa dans la face de son poing droit, Jarvis encaissa l'attaque et, imbibant son poing de foudre, il frappa, comme le faisait les Alatreon en pilonnant le sol, dans le bras gauche encore gelé du berserk Tigrex Noir, qui vola en éclats. Le sang ne gicla que très peu, la congélation avait en effet très bien fait son œuvre et ledit bras et tout ce qu'il contenait avait été gelé, ce qui impliquait bien sur les vaisseaux sanguins. Bien entendu, cela n'empêcha pas le berserk de feuler de douleur et de perdre plusieurs pas avant de s'en remettre et d'enrager encore plus, les veines pourpres sur son front et son bras restant pulsant de plus belle. Les trois autres enragèrent aussi à cette vision, la berserk pourpre ayant les bras et la face qui se noircirent pour laisser voir d'épaisses veines pulsantes. Jarvis ahana : Il n'était pas tiré d'affaire, loin de là.
Il se remit en position, prêt à se battre... Il avait déjà affronté deux berserk Fatalis ensemble, il ne craignait pas quatre berserk Tigrex bordel ! Vrai qu'il avait eu pas mal de soutien des croisés avec lui à ce moment là contre les deux frères Allister mais quand même !
Le berserk jaune vint en premier, encore à cette vitesse ahurissante qu'il n'aurait pas dû avoir, le rouge de ses veines pulsantes lui donnant l'apparence d'un Nargacuga. Le berserk fracassa son poing dans la face du croisé Alatreon, le sonnant momentanément. Il vit rapidement un tour sur lui même, afin d'envoyer voler le croisé Alatreon, qui ne perdit que quelques mètres à l'impact, pourtant violent, de la jambe du berserk dans son torse. Jarvis ricana :


Jarvis : Vous êtes putain de pathétique ! Vous pensez que ce sera suffisant pour me tuer ?!

Les éclairs bombardèrent la zone, comme pour appuyer ses dires. Trois des berserk, le jaune, la pourpre et le noir esquivèrent du mieux qu'ils le purent, se prenant toutefois un éclair ou deux faute d'être assez vif, ce qui les força à poser un genou au sol. Jarvis ricana, comme un dément, oubliant un fait capital... L'un d'eux se chargeait à la foudre et n'avait pas bougé tout du long du bombardement électrique.
Il ne comprit son erreur qu'en sentant la puissante frappe du berserk azur sur sa joue, lui faisant vaciller la conscience un instant. Le croisé Alatreon se reprit, assez vite pour noter autre chose, la poudre sur sa face était toujours là et elle miroitait d'une rouge éclatant à la lumière. Il n'eut pas le temps de penser autre chose d'une attaque féroce de la berserk pourpre lui en détailla la signification : Il se mangea un coup de poing violent en pleine face, lequel alluma la poudre qui explosa avec force.
L'explosion fut assez puissant pour balayer le gantelet droit de la berserk et lui briser les os de la main, ses griffes pointant dans des directions qui indiquaient clairement que son corps, bien que capable de relarguer cette poudre, n'était pas fait pour résister à de telles explosions... A moins que ça n'eut été le gantelet, dont les restes fumaient au sol, qui avait brisé sa main en sa cassant.
Jarvis toussa une gerbe de sang : Bordel, ces enflures allaient y arriver à force de le cogner comme ça... Et...
Il nota, à ses pieds, les débris d'un de ses perce-ciels qui avait cédé sous l'impact. Fracassant son poing dans sa main il lança :


Jarvis : Bon, maintenant ça commence à bien faire les ahuris !

Il laissa la foudre parcourir son corps entier, circulant même entre ses cornes. Il chargea, d'un rapide battement d'ailes pour se catapulter littéralement sur la berserk pourpre, lui fracassant son genou dans la face qui, bien que dure au possible, prit l'impact de plein fouet, à la façon d'un boulet de canon. La berserk pourpre fut envoyée rouler au sol quelques mètres plus loin.
Les berserk jaunes et noirs fusèrent, frappant de concert dans le ventre du croisé Alatreon, qui toussa un peu de sang mais poursuivit, leur fracassant leurs têtes ensemble, les faisant tous deux chuter et les sonnant. Il ne resta plus que le croisé azur, qui était déjà là et lui abattit son poing dans la face, avant de débuter l'enchaînement : un coup de poing/griffes dans le menton pour le relever, un demi-tour pour prendre de la vitesse et asséner un violent coup de patte retournée dans le ventre, le dégageant. Le berserk azur poursuivit sa proie et, utilisant sa force colossale, il frappa le sol du pied, soulevant un pan de carreau de marbre.
Jarvis battit des ailes pour se stabiliser, erreur qui lui coûta cher : Le berserk azur avait pris appui sur le pan de marbre soulevé et avait bondi, collant un nouveau coup de bras dans le cou de Jarvis et l'accompagnant avec force jusqu'au sol, qui se fissura sous l'impact. Le berserk l'y maintint et poussa de nouveau son hurlement féroce, déchargeant une grosse partie de la foudre qu'il avait accumulé, laquelle faisait luire sa cuirasse d'un turquoise très vif, presque agressif pour les yeux. La décharge fut violente, même un croisé Alatreon. Jarvis toussa une gerbe de sang et perdit momentanément tout contrôle sur la foudre qui parcourait son corps, laquelle s'additionna à celle qu'on lui déchargeait pour lui faire des dommages.
Il dégagea son opposant d'un coup de paume chargée de glace dans la nuque, lequel fit feuler le berserk azur de douleur et lui fit perdre deux bon pas. Jarvis se redressa, pantelant : Son corps lui faisait mal partout, il avait presque pété son genou à charger la berserk pourpre comme ça. Il devait les tuer, vite, sinon ça ils finiraient par le faire eux.

De son côté, Talf demanda :


Talf : Dis Larah, ces saletés me font peur, tu peux pas aller les tuer ?
Amélie, passablement énervée : Ne dis pas de conneries, tu veux ?
Nova, coupant un Talf qui bégayait : Ne lui en veux pas, il est étrange depuis le combat contre le Magala. Mais je dois admettre qu'il nous faudra agir à un moment ou à un autre, s'ils parviennent à tuer Jarvis qui dit qu'ils ne feront pas de même avec nous.
Nieve : Je doute qu'avec les blessures qu'ils ont déjà ils aillent bien loin.

Jarvis se concentra et chargea, droit vers le berserk noir, qui venait de se redresser. Il lui agrippa les épaules et exhala le souffle glacé des Alatreon, lui gelant partiellement la tête, ce qui lui suffit amplement comme victoire : Il termina l'attaque d'un violent coup de boule, fichant son perce-ciel restant dans l’œil non gelé du berserk noir et brisant simplement la partie de la tête congelée.
Il retira sa corne du cadavre, qu'il laissa tomber mollement au sol, ricanant.
La berserk pourpre était déjà là, elle lui fracassa son poing dans la face, qui se couvrit de nouveau de la poudre rouge, puis elle lui agrippa le cou, par les marques de morsures du berserk jaune, ce qui tira un cri de douleur à Jarvis, avant de le fracasser au sol et de le rouer de frappes de son bras non cassé, enchaînant les explosions qui secouèrent méchamment le croisé Alatreon. Il lui agrippa cependant la tête et la dégagea d'un violent coup de pieds joints relevé, la faisant ainsi décoller de quelques mètres avant de s'écraser lourdement au sol un peu plus loin. Elle se redressa, la face dégoulinant de sang, prête à charger de nouveau, mais les berserk azur et jaunes étaient déjà sur son adversaire.
Le premier frappa de son poing dans la face du croisé Alatreon et lui agrippant les bras, comme le ferait un prédateur pour maintenir sa proie au sol. Le berserk jaune en profite et laissa place à la fureur grandissante et la violence qui dominait son corps, la fumée noire s'intensifiant autour de lui. Ses coups s'enchaînèrent avec véhémence, il ne visait pas de points précis et se contentait de fracasser ses poings griffus avec véhémence sur le torse de sa proie, qui subissait la violence des impacts en toussant du sang.
Le corps de Jarvis vira du bleuté au rouge vif, tout son corps déchargeant une puissante aura d'élément Dragon qui força ses deux tortionnaires à reculer vivement, il en profita pour charger le berserk jaune et le dégager, d'un enchaînement de deux coups de poings et d'un violent coup de pied sauté en pleine face. Ce dernier s'écrasa un bon mètre plus loin, toussant du sang, et s'immobilisant, les yeux vides mais toujours fumant intensément.
Jarvis ricana : Et de deux ! Plus que les deux VRAIS problèmes à éliminer maintenant.
Amélie, elle, retint ses larmes et se retint de s'élancer là-dedans. Elle nota soudain quelque chose : le corps, le corps de Drakov... Bougeait ? C'était peut-être le virus qui... Non !
Ils écarquillèrent tous les yeux quand ils virent ce qui se produisit : Son corps se redressa, la tête en arrière, les bras pendouillant, ses yeux passèrent au rouge pur et son corps entier se teinta presque en violet, les rayures jaunes et bleues presque invisibles tant le voile de fumée le recouvrant était épais. Il poussa un hurlement féroce, qui fit frissonner toutes les personnes présentes, Jarvis et berserk compris.
Pour eux tous c'était une première fois, à Val Habar on aurait juste dis que vous aviez eu un gros manque de bol en partant chasser. Il ahanait, les mâchoires fumantes littéralement, les muscles dilatés au point qu'ils en paraissaient presque une fois et demi leur volume standard, les gantelets sur ses poings crissèrent un peu, ses griffes devenant plus perçantes que jamais. Pour la première fois, ils étaient confrontés à une bête que l'on nomme cataclysme : Un monstre Apex. Une créature qui est entré en contact avec le virus toxique des Magala et l'a surmonté, ressortant de l'épreuve bien plus puissant et plus résistant, mais aussi capable de transmettre cette maladie autour de lui.
Dans un rugissement qui fit frissonner de nouveau Jarvis, il chargea, son poing s'abattant sur la face du croisé Alatreon avec une force telle qu'il en perdit connaissance momentanément, perdant trois bons pas sur le coup. Il se redressa et hurla, fou de rage :


Jarvis : Bordel mais crève saloperie !

Son poing cerné d'élément Dragon se fracassa sur la cuirasse du berserk jaune, le faisant à peine sourciller et perdre un petit mètre en glissant au sol. Jarvis écarquilla les yeux : Que ?! Quoi ?! Il l'avait frappé ! Il avait frappé cette saloperie avec un élément auquel elle était faible alors pourquoi ?! Pourquoi n'avait-elle pas mal ?! Pourquoi c'était son poing à lui qui lui faisait un mal de chien ?!
La réponse ne fut pas immédiate, mais le poing du berserk azur vint s'abattre sur la joue écailleuse de Jarvis, qui roula jusqu'aux pieds de la berserk pourpre, laquelle poussa une nouvelle fois son super hurlement, qui fit hurler de douleur le croisé Alatreon. Ce dernier ne se laissa pas faire, loin de là, il se dressa d'un bond et cernant son poing de flammes, fracassa ce dernier dans la face de la croisée, s'y faisant aussi mal que quand il avait frappé le berserk jaune. Ce fut suffisant pour stopper net le hurlement de cette dernière, ce qui laissa champ libre au croisé Alatreon pour terminer sa tâche. Il déploya ses ailes et décolla en lui collant un coup de pied retourné, revirant en mode vol. Il fit tomber rapidement deux éclairs sur elle, la forçant à poser un genou au sol et, relâchant son souffle glacé ainsi que plusieurs stalactites sur cette dernière et la zone, afin d'éviter d'être dérangée, la gela. Le coup de grâce vint rapidement, d'un coup de pieds en marteau, il atterrit et fracassa la tête de la berserk, la tuant net.
Jarvis se tourna vers ses deux opposants restant, ricanant. Il s'élança de nouveau vers ses opposants, prêt à en découdre. Le berserk azur l'évita, alors que le jaune le chargea, tout crocs dehors. Jarvis le dégagea d'un violent coup de paume chargées de foudre dans le ventre. Le berserk perdit plusieurs mètres sou l'impact et toussa du sang noirci par le virus. Il rugit et chargea de nouveau un Jarvis incrédule, qui se mangea un uppercut des plus violents, lequel fut enchaîné par une attaque du berserk azur, qui bazarda littéralement un bloc de marbre dans la face du croisé Alatreon, lequel s'écrasa lourdement au sol. Il réalisa soudain : Le poison Xeijin ! Ils s'en servaient pour rester en rage mais aussi pour l'affaiblir ! Il devait le retourner contre eux !
Le croisé Alatreon s'élança, chargeant tout son corps de foudre, il se stoppa devant le berserk jaune, prenant appui au sol, et lui fracassa son poing dans la mâchoire, dans un uppercut qui souleva la bête du sol. Il lui agrippa la face en l'air et la fracassa au sol avec véhémence, le retournant vivement pour lui agripper un de ses poings gantés et lui ficher les griffes dans son propre corps, le faisant bondir de douleur. Le berserk, parfaitement revenu à lui, sentit le poison couler en lui, l'affaiblissant. Il grogna avec véhémence envers Jarvis, qui ricana, bougeant rapidement en arrière pour esquiver l'assaut du berserk azur, qui était pourtant rapide. Il ramassa le gant restant de la berserk pourpre et celui du berserk noir, il les passa rapidement et faisant craquer sa nuque, lança :


Jarvis : Allez, ramenez-vous.

Ils chargèrent de concert, prêts à fracasser le croisé Alatreon de leurs griffes. Le premier coup fut esquivé de justesse par Jarvis, il venait du berserk jaune, à qui il répondit d'un coup de poing dans l'estomac, le faisant rager encore plus. Le coup suivant, il ne le vit pas venir, car il s'attendait à ce que le berserk jaune recule, pas à ce qu'il lui agrippe les épaules pour lui caser une série de morsures horriblement douloureuses dans la nuque, lui arrachant finalement un bon lambeau de chair dégoulinant de sang qui manque de le faire tomber dans les vapes. Jarvis gela immédiatement sa blessure en sentant la chair partir et reprit, lui fracassant ses paumes chargées de foudre dans le ventre, ainsi que les griffes des gantelets, lesquelles eurent leur petit effet car la charge de poison fut important, si bien que Jarvis enchaîna les coups car le berserk avait du mal à s'en remettre.
Petit à petit, il sentit la prise des deux griffes sur ses épaules faiblir, le berserk azur ne pouvant pas agir sans risquer de blesser son partenaire. Finalement, le berserk jaune faiblissant beaucoup plus, Jarvis de dégagea d'un coup de pieds joints chargé en foudre dans le ventre, lui laissant un des gantelets plantés dans le ventre, lequel était imbibé de sang désormais.
Le berserk, bien qu'Apex, ne put que subir et s'écrasa lourdement au sol, rampant un peu en arrière avant de se stopper, ahanant, toussant encore une masse de sang noir. Il retira l'arme de son ventre et tenta de se redresser, pour au final s'écraser lourdement au sol, perdant connaissance, ne pouvant pas entendre le cri d'effroi d'une femme non loin de lui et les pas précipités qui lui firent écho.
De son côté, le berserk azur fusa, une fois que son camarade fut dégagé, fracassant son poing véhément dans un Jarvis affaibli. Les décharges de foudre s'enchaînèrent, avec les coups qu'il asséna à Jarvis, qui peinait à suivre le rythme et mangeait immanquablement les assauts du berserk. Les coups durèrent, les griffes imbues du poison Xeijin faisant peu à peu leur œuvre et redonnant petit à petit à Jarvis une apparence humaine, le faisant tousser de plus en plus de sang. Tant et si bien qu'à un moment, lorsque les coups de stoppèrent, Jarvis avait tout son visage redevenu humain et une partie de son torse, noircie par les hématomes résultant des coups et les brûlures de la foudre relâchée par les assauts du berserk azur.
Il nota l'arrêt soudain des assauts et fixa son opposant de ses deux yeux verts cernés de rouge. Il comprit : Le berserk s'était entièrement déchargé, il avait tout misé sur cette attaque mais ça n'avait pas suffit, en témoignait sa couleur pâle et le fait que ses écailles grises ressortent plus.
Jarvis exulta de rage et de triomphe, entamant sa contre-attaque en mode sol, fracassant ses poings chargé qui en Feu, qui en Dragon, dans la face de son opposant, qui ne put soutenir un tel assaut bien longtemps. D'un puissant uppercut, Jarvis envoya voler le berserk azur, la cuirasse de ce dernier volant en éclat sous le violent impact.
Le berserk s'écrasa lourdement au sol et le croisé Alatreon s'avança vers lui, à son rythme car il devait avouer être à ses limites, il vit la pauvre créature, baignant dans une marre de sang, le visage fracassé et l'acheva, d'un violent coup de poing chargé en Dragon dans le crâne, avec une force telle qu'il brisa son dernier gantelet ce faisant.
Le croisé Alatreon poussa un rugissement surpuissant, un rugissement d'exaltation : Enfin ! Il avait vaincu !


Jarvis se tourna vers le groupe de chasseurs et nota la présence autour de Larah Thian, mais il nota surtout un fait étrange, le berserk jaune, ou plutôt Drakov Eccnelias, était redevenu humain, il était certes inconscient, mais redevenu humain et sa compagne le tenait. Étrange... Il n'y avait pourtant pas de retour possible une fois devenu berserk... A moins que le virus des Magala ait joué son rôle là-dedans ? Ou le poison Xeijin peut-être ?
Larah s'avança, l'arme à la main prête à en découdre avec lui. Elle lança d'un ton impérieux :


Nova : Vous autres, restez-là, nous allons terminer leur travail.

Jarvis ricana, puis il jeta un coup d’œil derrière lui. Il nota tout le sang coulant du cadavre de la berserk pourpre qui dégelait sur l'autel. Il recula de plusieurs pas et lança, triomphant :

Jarvis : Vous savez ces prisons sont complexes, très complexes, en vérité chacune d'elles a son propre mécanisme d'ouverture. Il se trouve que je sais désormais comment ouvrir celle là : Il suffit simplement d'insérer dans cette encoche là, au centre de l'autel, une écaille du monstre vivant dans la prison et de couvrir l'autel de sang.

Ils ne comprirent pas tous sur le coup : si c'était le cas, comment allait-il faire ? Les écailles de la créature enfermée là-dedans devaient avoir disparu depuis belle et lurette, si tant est qu'elle était encore vivante, alors en avoir une à l'extérieur....
Jarvis se tapota le torse, à l'endroit d'où semblaient partir toutes ses écailles. Il lança :


Jarvis : Vous avez enfin pigé ?

Nova voulut s'élancer, mais trop tard, le croisé Alatreon s'arracha littéralement l'écaille du torse et la ficha dans l'encoche au centre de l'autel, baigné de sang. Le sol trembla, avec force, les immenses portes dorées situées derrière l'autel vibrèrent, Jarvis exulta :

Jarvis : Enfin ! Tant d'années payent enfin ! Admirez ! Admirez la vrai face de la peur !

La porte termina se d'ouvrir, laissant voir une vision presque paradisiaque : La porte donnait sur une grotte, très vaste, dans laquelle se trouvait un lac miroitant d'une lumière turquoise. Sur se lac, plat, calme, se trouvait les ruines d'une cité, une cité bâtie sur les flots même, une cité qui défiait les Dieux des mers et au centre de laquelle se tenait une tour, immense, du sommet de cette dernière décolla une ombre, une ombre qui fusa vite vers l'entrée et se planta juste devant, soulevant une quantité colossale de poussière ce faisant et les incitant tous à se protéger.
Quand ils purent regarder à nouveau vers la porte, ils le virent enfin, un colosse, littéralement, neuf à dix mètres de haut pour au moins vingt-cinq de long, des dimensions qui le rendaient réellement colossal. Ses écailles violettes miroitaient d'un rouge intense, comme si chacune d'elle était prête à libérer l'enfer sur Terre. Ses deux cornes vibraient et brillaient d'un blanc pur, coupant avec le violent des écailles et du corps. Le bête posa son regard sur eux, ses deux yeux verts bordés de rouge vif.
Ils comprirent alors : Ses crocs faisaient gémir la terre, ses griffes lacéraient tout ce qu'elles touchaient de façon permanente, ses cornes étaient faites pour déchirer les cieux et ses ailes faites pour faire dépérir ce qu'elles recouvriraient. Il dégageait une présence telle que personne n'osait esquisser ne serai-ce qu'un mouvement, une présence digne d'une divinité, une divinité maléfique cependant, en témoignaient le fait qu'il porte une large cicatrice au centre de son torse, ainsi que de nombreuses traces de coupures ça et là, preuve que les Hommes avaient lutté pour enfermer cette abomination.
L'Alatreon sortit de sa prison, marchant lentement et inspirant longuement avant d'expirer doucement. Il poussa soudainement un rugissement tel que le temple entier en vibra, les forçant tous, même Jarvis, à se boucher les oreilles.
Quand tous purent revenir à eux, la bête n'avait pas bougé. Elle lança, sur un ton rauque, à celui qui l'avait libéré :


Ala : Je vois que tu as tenu parole... Cependant, je constate aussi que tu as eu du mal à te défaire de simples humains.
Jarvis : Mais ?! Je...

Il ne termina pas sa phrase, l'Alatreon l'écrasa simplement au sol avec une de ses pattes lui faisant tousser une violente gerbe de sang. Il ricana :

Ala : Tu te doutais bien que ça arriverait, non ?

Jarvis opina simplement, ricanant :

Jarvis : Bien sur... Mais si vous voulez le savoir, je ne souhaitais qu'une chose, que ce monde souffre, que toutes ses pseudo-institutions comme la Guilde qui ont ruinées nos familles soient anéanties.
Ala : Ne t'en fais pas, je ferai en sorte de détruire la Guilde jusqu'à son dernier représentant.

Il écrasa finalement Jarvis au sol, lui broyant le torse de sa puissante patte imbue d'élément Dragon. Il avança ensuite vers les autres humains et les ignora simplement, leur passant à côté. Il lança, une fois un peu éloigné de Nova, qui tremblait encore, comme tous les autres à  vrai dire :

Ala : Je note que Minuit est encore acoquiné aux humains... Ce lézard n'apprendra jamais. Passez mes remerciements au Colosse d'Azur, c'est tout ce que je vous demanderai, je vous laisse la vie sauve... Pour le moment, j'ai besoin de de me refaire et de témoins de mon retour.

Avant qu'il ne puisse passer la porte, une ombre se dressa devant lui, une ombre partiellement dorée, l'ombre d'un Gore Magala, dont l'une des pattes avait viré au doré et dont l'une des antennes avait visiblement durci. La bête mugit purement et simplement avant de charger l'Alatreon, qui grogna et fracassa la face du monstre dans le sol, en se laissant retomber lourdement après s'être dressé.
Il ricana :


Ala : Tu n'es qu'une ombre, un raté, une créature condamnée à vivre entre Ténèbres et Lumière et tu oses te dresser contre moi ? Voyons, si ta chère « mère » avait un tant soit peu tenu à toi elle t'aurai au moins achevé, encore eut-il fallu qu'elle sache l'influence qu'elle avait sur ton corps.

Les chasseurs comprirent : Jarvis avait convoyé tout un tas d'information à cet Alatreon, par quelconque moyen que ce soit, il y était parvenu, car la bête savait qui étaient ces monstres et ce qu'ils faisaient ici, ce qui était surprenant pour le moins.
Une antenne bleutée de dressa sur la face du Gore Magala, qui rugit de rage sous la puissante patte de l'Alatreon. Son bras-aile doré s'abattit dans le torse cuirassé de l'Ala, qui recula de quelques pas, le lâchant. Le monstre mutant rugit et s'élança, pour être accueilli par une charge du Dragon Ancien, qui s'était entouré d'élément Dragon. Le Magala perdit ce duel, la taille et la masse n'était pas de son côté. L'impact l'envoya rouler et la teinte bleue de son antenne passa rapidement au violet.
L'Alatreon ricana simplement et, posant ses pattes au sol, il souffla une immense boule de feu qui calcina littéralement le Gore Magala. Ce dernier roula jusqu'en bas des escaliers et décolla rapidement, fuyant ce combat perdu d'avance.
Le Dragon Ancien souffla et lança, à l'attention des chasseurs :


Alatreon : Je vous laisse aussi gérer cet enfant du Chaos.

Il décolla sans autre forme de procès, les laissant entre eux, perdus, ayant subi deux cuisants échecs à la suite et avec de terribles nouvelles à annoncer... Mais plus grave encore, ils avaient un ami dans le coma à sauver...

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Slende10

Mes fics, merci aux lecteurs Smile : http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/les-chroniques-d-asfallon-t15313.htm#179173

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/les-fics-f33/fic-la-team-legendary-t15501.htm

http://m-h-p-2.forumgaming.fr/t24030-asfallon-beta#271722

Le RP y a que ça de vrai ! =P
sabertiger
sabertiger

Nombre de messages : 1279
Age : 27
Localisation : en train de jouer à je te tiens tu me tiens par la barbichette avec un fatalis
Rang : 9* au village et 9 a la guilde All quest clear ! / MH3 terminé aussi
X-Tag : Sabertiger66
Date d'inscription : 02/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Dim 6 Sep 2015 - 0:50

Enfin sortis de leur torpeur, les chasseurs se tournèrent vers Drakov, inconscient. Nova se dirigea vers le cadavre de Jarvis en grimaçant et le tata du pied pour vérifier son état. Elle s'accroupit et regarda le bonhomme. Nieve tremblait dans un coin, disant que tout ça était un désastre. Talf était aux côtés d'Amélie et regarda rapidement Nova. "Il a besoin d'aide, vite..." fit-il en direction de la nouvelle personne. La femme se tourna et regarda le croisé, les pensées de Larah lui permirent de l'identifier rapidement et elle se baissa pour le soulever, elle prit une épaule et alors que Talf allait l'aider à le lever, elle se leva en grognant et commença à marcher vers la sortie. Amélie qui en avait déjà assez vu se contenta de garder le silence et de suivre Nova. Le lancier resta un instant sur place, voyant mal comment sa compagne pouvait soulever le colosse qu'était Drakov pour elle. Il vit que Nieve était dans un état de trauma, il le prit doucement et le felyne se colla à ses bras, effrayé et tremblant de terreur. Amélie parlait à un Drakov inconscient qui ne répondit pas une seule fois. Elle se stoppa en même temps que Nova quand elles entendirent le rugissement du Gore Magala chaotique. Nova déposa le corps de Drakov au sol et sortit du temple, main sur son arme. Le dragon ancien rugissait non loin de là, de rage et de douleur sûrement car Nova se détendit immédiatement et reprit le bras de Drakov autour de son épaule. Talf se risqua à demander :

- Mais euh... ce truc va pas nous manger ?
- Il cherche sa mère et je pense qu'il va mettre du temps à se rendre compte qu'il n'en a pas ou plus.
- Comment tu sais ?
- Eh bien, c'est facile quand on est à moitié un dragon, hahaha !

Elle se mit à rire joyeusement. Glaçant pour une certaine raison le sang de Talf.

- Toujours est-il qu'il faut repartir immédiatement, Nieve, tu as le codex ? (il acquiesça de la tête) Parfait, alors on rentre donner à manger à ce demi tigrex, il doit être affamer le pauvre... Et puis moi aussi, la prochaine fois que je vois cet Alatreon, vous pouvez être sûre que j'en croquerai un morceau ! On va se le farcir et voir quel goût ça a !
- Mais c'est dégueu, je vais pas manger un truc pareil, grimaça Talf.
- Bah les humains mangent bien du beurre de Kirin alors on me la fait pas à l'envers.

Talf se stoppa et il entendit "beurre de kirin" se répéter infiniment dans sa tête. Etait-ce vrai ? On mangeait vraiment du Kirin chez eux ? Il cligna des yeux quelques secondes et se demanda soudain pourquoi il était dans un état second de niaiserie.

- Et le corps... des autres ? Demanda Nova en se tournant soudainement vers le temple
- On viendra les chercher plus tard... je ne sais pas pour le moment, il faut sauver Drakov.
- Oui mais si on revient les prendre et qu'ils se sont fait infester par des bêtes ? Ou si le virus les ranime ?
- Larah, s'il te plait, concentrons-nous sur l'objectif...
- Nova, reprit la femme.

Amélie la dévisagea une seconde et s'arrêta sur ce sourire qu'elle affichait depuis tout à l'heure.

- Pourquoi tu souris ? Drakov est au bord de la mort !
- Eh bien c'est très agréable de naître tel quel. On a déjà connaissance de tout ce que mes deux parents ont vécu et savent... Enfin non, pas tellement mes parents, c'est une image... (elle réfléchit et fit une moue) Non, parent n'est vraiment pas approprié... C'est juste que pour le moment, il ne faut pas se perdre au désespoir, un Alatreon selon Minuit est un énorme problème, mais quand il veut dire énorme, plus grand qu'un Lao Shan ! Sauf que Larah se fixe sur l'évacuation de Drakov et veut y penser plus tard... et moi je pense que c'est une occasion d'imaginer qu'on va affronter cette chose dans un futur proche... Et ça me satisfait énormément.
- Je pense surtout qu'il faut prévenir la Guilde au plus vite.
- Entièrement d'accord.

Dans la tête de Larah, cette dernière se tourna vers Minuit :
- Comment ce monstre te connait ?
- Hmm, réfléchit le dragon, je crois l'avoir déjà rencontré, mais c'était il y a longtemps. Quand on est un dragon ancien, on connaît beaucoup des nôtres, mais celui est assez éloigné de moi, j'en ai un vague souvenir. Je crois l'avoir vu quand j'étais encore un dragonnet et il avait encore ses deux perce-ciel. Ce qui m'effraie est le fait qu'on ait du l'enfermer.
- Tu sais quelque chose sur ses portes ? Demanda Larah.
- Il y en a d'autres, et à une époque, le Comte avait suggéré m'enfermer dedans, mais Marys était contre. Je ne sais rien de plus.
- Les gars... intervint Nova, timidement, la terre souffre sous mes pieds... et je crois que ça vient d'ailleurs... Un Magala ne ferait pas ça.
- Comment tu peux le sentir ? S'étonna Larah.
- Elle a nos capacités combinées, ressentir des choses de son environnement, ça vient de moi.
- C'est une entité à elle seule pourtant... l'observa la chasseuse.
- Je crois que ton ami le Comte aura une sacré surprise... Cela m'étonnerait qu'il est vu un jour cette possibilité.

Nova s'arrêta un instant et posa Drakov un instant contre une pierre. Elle posa sa main sur de la terre et frotta pour enlever le plus de poussière possible. Elle ferma les yeux et prit une mine inquiète. Larah le sentit à travers l'esprit de Nova, comme si quelque chose hurlait sous terre. Les échos de grondements au plus profond des entrailles de la terre remontaient à la surface. La jeune femme se tourna ensuite vers le ciel et vit comme une teinte rouge là où était passé l'Alatreon. Nieve le vit aussi et il se tourna vers la chasseuse qui se mordait les lèvres. "Un désastre a prit son envol."

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Yian garuga anonyme Dim 6 Sep 2015 - 0:51

Quête échouée
Aucune récompense acquise
Lock + Corbeille

______________________________________________________________________________________________________

[on] Les chaînes de Prométhée Never_13
(Merci à Clost pour le Render!)

Salut toi :° T'as de l'imagination ? T'aimes écrire des textes avec de l'action ? Faire vivre de personnages fictifs ? Alors viens t'inscrire au Rôle play !

Je remercie de tout cœur ceux qui lisent nos aventures au RP ! Merci, merci et encore merci !

Ah, aussi, j'ai une fic, j'en remercie les lecteurs d'ailleurs !
Yian garuga anonyme
Yian garuga anonyme
Chef R.P.

Nombre de messages : 1202
Age : 23
Localisation : Dans le cabanon, jouant aux cartes avec le crabe et le tigre...
Rang : Corbeau corsaire avec un uzi
Date d'inscription : 13/11/2009

http://yian-garuga-anonyme.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

[on] Les chaînes de Prométhée Empty Re: [on] Les chaînes de Prométhée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser